STRATIGRAPHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Calendrier de l'histoire de la Terre

Trois stratigraphies

Établir le calendrier de l'histoire de la planète Terre, c'est proposer un découpage conventionnel de cette histoire continue. En fonction de l'âge des roches étudiées, la nature de l'information stratigraphique diffère. Ainsi, des deux approches univoques, la géochronologie stratigraphique est cardinale et constitue pratiquement la seule approche disponible pour établir la chronologie des dépôts antérieurs aux fossiles à squelette (avant 540 Ma), tandis que la biostratigraphie est cardinale pour la chronologie des temps phanérozoïques. Ces temps fossilifères sont représentés, du plus ancien au plus récent, par le Primaire ou Paléozoïque, le Secondaire ou Mésozoïque, le Tertiaire ou Cénozoïque et le Quaternaire, cette dernière unité faisant l'objet de vives discussions concernant sa position, voire même sa nécessité (cf. encadré Débats autour du Quaternaire). Les autres approches sont plus rarement utilisables ou plus coûteuses à mettre en œuvre. Par ailleurs, pour les derniers cinq millions d'années (comprenant le Pliocène, ainsi que le Pléistocène et l'Holocène – ces deux dernières unités constituant classiquement le Quaternaire), il est communément possible d'appliquer toute une variété d'approches, chacune livrant une information largement suffisante pour une chronologie précise, ce qui permet, au moins pour le Quaternaire, de s'affranchir des unités conventionnelles relatives, lesquelles ne se justifient plus que pour des désignations régionales (Gélasien, Pliocène, Villafranchien...).

Il découle de ces constatations que trois stratigraphies se succèdent au cours du temps. Pour les temps précambriens (Hadéen, Archéen et Protérozoïque), c'est-à-dire antérieurs à quelque 540 Ma, l'affaire est simple : les unités c [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Stratigraphie : outils pour établir une chronologie

Stratigraphie : outils pour établir une chronologie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Stratigraphie : échelle des temps géologiques

Stratigraphie : échelle des temps géologiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Stratigraphie : grandes coupures géologiques en fonction de l'histoire de la biosphère

Stratigraphie : grandes coupures géologiques en fonction de l'histoire de la biosphère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  STRATIGRAPHIE  » est également traité dans :

STÉNON INVENTE LA STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 254 mots
  •  • 1 média

Dès 1667, le savant danois Niels Steensen (1638-1686) – en français Nicolas Sténon – introduit dans un ouvrage d'anatomie les notions et les termes de « strates » et de « sédiments ». Selon lui, les couches du sous-sol sont d'anciens sédiments qui se sont peu à peu déposés au fond de l'eau et indurés, et ces strates contiennent les restes d'animaux aquatiques.En 1669, dans son ouvrage […] Lire la suite

ARCHIAC ADOLPHE DESMIER DE SAINT-SIMON vicomte d' (1802-1868)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 372 mots

Géologue français. Préparé par ses études à une carrière militaire, il quitte l'armée en 1830 pour se consacrer entièrement à la géologie. Les premiers travaux de d'Archiac ont été des monographies régionales précises et détaillées. Il a d'abord fait une Description du département de l'Aisne , où il établit une échelle stratigraphique sommaire des formations géologiques de la région. Simultanément […] Lire la suite

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les caractéristiques générales »  : […] Les bassins sédimentaires correspondent à des unités structurales originales dont il convient de rappeler les caractéristiques indispensables à la compréhension de leur relief structural. Des séries sédimentaires primaire, secondaire et tertiaire, plus ou moins représentées et diversement combinées selon les cas, constituent un matériel rocheux dont l'épaisseur peut atteindre plusieurs milliers d […] Lire la suite

CAMBRIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 174 mots

Cambrien est le nom donné, au xix e  siècle, par Adam Sedgwick à une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Ce nom vient de Cambria / Cumbria , formes latines du mot celte qui désigne cette région. Le Cambrien correspond au premier système de l'ère paléozoïque (ère primaire) et s'étend de — 542 millions d'années (+/— 1 Ma) à — 488,3 Ma (+/— 1,7 Ma), soit une durée de près de 54 Ma. La t […] Lire la suite

CARBONIFÈRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 167 mots

C'est dès le xviii e  siècle que Richard Kirwan a introduit le terme carbonifère pour désigner des roches productrices de charbon et le mot a désigné les dépôts houillers de Grande-Bretagne et d'Europe occidentale à partir du xix e  siècle. Aujourd'hui, le Carbonifère représente un système de l'ère paléozoïque (ère primaire) qui succède au Dévonien (système précédent). Il s'étale de — 359,2 m […] Lire la suite

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les grandes subdivisions du Cénozoïque »  : […] C'est l'étude des assises sédimentaires marines d'Europe plus récentes que la craie (en latin creta , dont le terme Crétacé est dérivé), affleurant principalement dans les bassins de Londres, de Paris et de Belgique, qui a conduit à l'établissement des fondements de la stratigraphie moderne grâce aux travaux d'Alcide d'Orbigny, père du concept d'étage (1852-1854), et de Charles Lyell, dont l'œuvr […] Lire la suite

CONTINENTALES SÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 1 039 mots

Les séries géologiques continentales impliquent une grande stabilité des conditions de dépôt continentales, mais en même temps un enfoncement plus ou moins continu nécessaire au piégeage des sédiments provenant des secteurs érodés voisins. Sur les plates-formes épicontinentales d'Europe occidentale, ces conditions de dépôt sont de courte durée et n'ont que rarement donné naissance à de véritables […] Lire la suite

CRÉTACÉ

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 1 046 mots

Le Crétacé représente le dernier système du Mésozoïque (ère secondaire) et le plus long, s'étendant de — 145,5 (± 4) millions d'années (Ma) à — 65,5 (± 0,3) Ma, soit 80 Ma. Il est subdivisé en deux sous-systèmes : le Crétacé inférieur, qui comprend les étages Berriasien, Valanginien, Hauterivien, Barrémien, Aptien et Albien ; le Crétacé supérieur avec les étages du Cénomanien, Turonien, Coniacie […] Lire la suite

CUVILLIER JEAN (1899-1969)

  • Écrit par 
  • Agnès BEAUGRAND
  •  • 504 mots

Né à Ambleteuse (Pas-de-Calais), d'une famille d'instituteurs, l'enfance de Jean Cuvillier se déroula en Picardie, d'où il vint faire ses études supérieures à la Sorbonne ; en 1922, licencié ès sciences naturelles, il est nommé professeur au lycée français du Caire, où il enseigne jusqu'en 1930. Il entreprend en même temps, sur le conseil de ses maîtres E. Haug et le père Teilhard de Chardin, une […] Lire la suite

DATATION PAR LES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 123 mots

Dès les années 1790, le topographe anglais William Smith (1769-1839) constate empiriquement que les strates sédimentaires sont caractérisées par des assemblages de fossiles correspondant à des périodes géologiques distinctes. Cela ouvre la voie à une reconstitution de l'histoire géologique d'une région au moyen des fossiles qu'on y trouve, et à la réalisation de cartes géologiques montrant la dis […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilles Serge ODIN, « STRATIGRAPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/stratigraphie/