DONEN STANLEY (1924- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Audrey Hepburn et Fred Astaire

Audrey Hepburn et Fred Astaire
Crédits : Bert Hardy/ Getty Images

photographie

Drôle de frimousse, de Stanley Donen

Drôle de frimousse, de Stanley Donen
Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Gregory Peck

Gregory Peck
Crédits : Worger/ Hulton Archive

photographie


Grand novateur de la comédie musicale américaine d'après guerre, Stanley Donen fait ses premières armes comme danseur à Broadway puis, pour le cinéma, comme assistant chorégraphe de Charles Walters et de Gene Kelly dans des films réalisés notamment par Edward Buzzell, Charles Vidor — il règle un numéro de la célèbre Reine de Broadway (Cover girl, 1944) — et George Sidney. Sa première œuvre comme metteur en scène, réalisée à vingt-cinq ans avec Gene Kelly, Un jour à New York (On the Town, 1949), révolutionne le genre par son tournage en extérieurs dans les rues de New York. La comédie musicale devient ici à la fois plus réaliste dans sa technique et dans son sujet : racontant avec drôlerie les tribulations de trois marins permissionnaires, elle abandonne le thème sempiternel de la préparation d'un spectacle, point de départ de tant de films musicaux d'avant guerre.

Tourné en 1952, toujours en collaboration avec Gene Kelly, Chantons sous la pluie (Singin' in the Rain), chronique amusée des débuts du parlant, reste aujourd'hui encore un chef-d'œuvre incontesté, grâce à son dosage parfait des divers ingrédients qui le composent : un ton ironique et humoristique, la multiplicité foisonnante des péripéties d'un scénario magistralement construit, la beauté et le luxe des ballets, le brio juvénile des interprètes et, couronnant le tout, la volonté de décrire avec exactitude une époque de l'histoire du spectacle.

Durant une carrière riche et fournie, Stanley Donen réalise, parmi de multiples comédies musicales (Give a Girl a Break, 1953 ; Drôle de frimousse [Funny Face], 1957) qui seraient toutes à citer, une biographie très originale du compositeur Sigmund Romberg, Au fond de mon cœur (Deep in My Heart, 1954) et deux variations étonnantes sur le mythe de Faust, Damn Yankees (1959) et Fantasmes (Bedazzled, 1967). Grand directeur d'acteurs, Donen a aussi à son actif plusieurs réussites dans le domaine de la comédie pure, Indiscret (en 1958, avec Ingrid Bergman et Cary Grant), Voyage à deux (Two for the Road, 1966, avec Audrey Hepburn) où le charme et l'acidité font bon ménage, quand ce n'est pas, comme dans L'Escalier (Staircase, 1969) d'après la pièce de Charles Dyer (avec Richard Burton et Rex Harrison), un ton grinçant et assez attachant qui l'emporte. Il a également réussi des pastiches humoristiques de Hitchcock (Charade, 1963 ; Arabesque, 1966) et, en fin de carrière, une sorte d'autoparodie mélancolique (Movie Movie, 1978).

Audrey Hepburn et Fred Astaire

Audrey Hepburn et Fred Astaire

photographie

Audrey Hepburn et Fred Astaire sur le plateau de Funny Face (Drôle de frimousse), une comédie musicale sur des airs de George Gershwin, adaptée au cinéma par Stanley Donen en 1956. 

Crédits : Bert Hardy/ Getty Images

Afficher

Drôle de frimousse, de Stanley Donen

Drôle de frimousse, de Stanley Donen

photographie

Kay Thompson, Fred Astaire et Audrey Hepburn dans Funny Face (Drôle de frimousse, 1957) de Stanley Donen. 

Crédits : Paramount Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

Gregory Peck

Gregory Peck

photographie

Gregory Peck en compagnie de Sophia Loren, lors du tournage de Arabesque, de Stanley Donen. 

Crédits : Worger/ Hulton Archive

Afficher

—  Jacques LOURCELLES

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DONEN STANLEY (1924- )  » est également traité dans :

CHANTONS SOUS LA PLUIE (S. Donen et G. Kelly)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 287 mots

Bien avant Chantons sous la pluie (Singing in the Rain), tous les ingrédients de la comédie musicale existaient, à commencer par la préparation d'un spectacle comme support de numéros musicaux. Mais Stanley Donen (né en 1924) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chantons-sous-la-pluie/#i_11070

CHANTONS SOUS LA PLUIE, film de Stanley Donen et Gene Kelly

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 109 mots

En 1951, la Metro Goldwyn Mayer est devenue, parmi les « majors », la compagnie la plus riche en vedettes, et le producteur Arthur Freed (ancien auteur de chansons) y dirige un département consacré à la comédie musicale de prestige. Les films-floril […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chantons-sous-la-pluie-stanley-donen-et-gene-kelly/#i_11070

COMÉDIE MUSICALE, cinéma

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 941 mots
  •  • 9 médias

Par comédie musicale on entend, au cinéma, un spectacle de divertissement, bâti sur un scénario souvent ténu, où la musique, le chant et la danse tiennent une place de choix. La comédie musicale n'a donc pu naître qu'avec le cinéma parlant, et Le Chanteur de jazz ( Jazz Singer ) d'Alan Crosland (1927) en fut la première manifestation. Les historien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale-cinema/#i_11070

KELLY GENE (1912-1996)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 225 mots
  •  • 2 médias

Gene Kelly était un danseur, un très grand danseur. À ce titre, il prend place dans la mémoire cinéphilique au côté de Fred Astaire. Toutefois, il s'exprimait différemment de son aîné : doté d'une silhouette plus massive, il a imposé un style, fondé sur la puissance et l'énergie, relevant de la performance acrobatique et de l'effort athlétique. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gene-kelly/#i_11070

Pour citer l’article

Jacques LOURCELLES, « DONEN STANLEY (1924- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-donen/