SOCIÉTÉ (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Holisme et individualisme : la problématique de la contrainte

Mais le moyen le plus pertinent d’échapper au dilemme n’est-il pas de considérer qu’il n’a existé jusqu’à ce jour, avec bien entendu toutes les variations possibles entre eux, que deux grands modèles de sociétés : le modèle holiste et le modèle individualiste ? C’est le chemin qu’a emprunté l’anthropologue Louis Dumont (1911-1998) qui, après avoir travaillé sur la société indienne des castes, forme extrême du holisme, a analysé les caractéristiques individualistes des sociétés occidentales. Une société holiste est comme un grand corps dont les individus ne sont que les cellules, alors que dans les sociétés individualistes les individus sont premiers, ce sont eux qui contractent pour former une société dont le but est de servir leurs intérêts particuliers. « Il y a deux sortes de sociétés. Là où l’Individu est la valeur suprême je parle d’individualisme ; dans le cas opposé, où la valeur se trouve dans la société comme un tout, je parle de holisme » (Essais sur l’individualisme, 1983).

Louis Dumont a croisé au cours de sa réflexion la question des systèmes totalitaires. Alors qu’un regard superficiel pourrait faire croire que ces systèmes marquent un retour au holisme, Louis Dumont considère que les principales caractéristiques des totalitarismes (culte du chef, mise en place d’une élite toute puissante, valorisation des individus qui se plient le mieux aux diktats du pouvoir) ne permettent en aucun cas de les classer dans la catégorie des « holismes ». Les totalitarismes sont pour lui des formes pathologiques de l’individualisme.

Aussi novateur que soit son discours, Louis Dumont s’inspire en l’accentuant de l’opposition médiévale qui existait entre universitas et societas et de sa reprise par le sociologue Ferdinand Tönnies (1855-1936) qui, dans son ouvrage Communauté et société (1887), distinguait la communauté (Gemeinschaft) dotée d’une « vie réelle et organique » et la société (Gesellschaft), « représentation virtuelle et mécanique ». Dans la communauté, le [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur de khâgne

Classification

Autres références

«  SOCIÉTÉ  » est également traité dans :

SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 9 280 mots

Les hommes vivent en société. Or, lorsqu'il s'agit de le définir, cet espace familier, dans lequel s'inscrivent toutes leurs pratiques – individuelles ou collectives –, et toutes leurs représentations, révèle une opacité inattendue.L'analyse sociologique construit des niveaux de réalité sociale, des systèmes de relations : ordre du politique, de l'économique, du religieux ou, plus généralement, du […] Lire la suite

ANOMIE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 3 989 mots

Dans le chapitre « Anomie et division du travail »  : […] Dans De la division du travail social , Durkheim consacre son livre troisième aux formes anormales de la division du travail et le premier chapitre de ce livre à la division du travail anomique. L'idée générale de la théorie de Durkheim consiste dans l'affirmation que les sociétés évoluent d'un type de solidarité mécanique à un type de solidarité organique. Dans le premier cas, les éléments qui c […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'anthropologie sociale britannique »  : […] Il est nécessaire toutefois de revenir au débat entre culture et société si l'on veut comprendre la naissance de l'anthropologie sociale britannique. Celle-ci a subi l'influence de Durkheim, qui cherchait dans les faits ethnographiques autre chose que la simple description d'une société, et a d'emblée négligé les traits culturels pour s'intéresser aux relations, aux systèmes, aux fonctions. Ses f […] Lire la suite

NUMÉRIQUE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 438 mots

Alors que les micro-ordinateurs remontent aux années 1970 et l’essor d’Internet aux années 1990, c’est au cours de la décennie suivante que l’anthropologie du numérique acquiert sa légitimité au sein de la discipline. Contrairement aux essais sur la « révolution numérique » qui spéculent sur la rupture historique qu’opéreraient les nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’ […] Lire la suite

ARCHAÏQUE MENTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 026 mots

L'adjectif « archaïque » est de plus en plus employé pour qualifier un état de civilisation qu'on appelait autrefois « primitif », parce que ce dernier terme semblait impliquer, d'une part un certain jugement de valeur, et d'autre part une conception évolutive déterminée. Au sens strict, l'archaïsme serait propre aux temps préhistoriques. Mais, en règle générale et par extension, on appelle popul […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - Les modèles interprétatifs

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 420 mots

Dans le chapitre « Les modèles de représentation de la société »  : […] On ne peut étudier une société que si l'on en a une certaine représentation. Ainsi, tant que l'archéologie s'identifiait à l'histoire de l'art, elle produisait en même temps une certaine représentation sociale, car, finalement, on ne s'intéressait qu'aux élites pour lesquelles ces objets d'art avaient été produits. L'intérêt, dorénavant, pour l'ensemble des productions matérielles d'une société, p […] Lire la suite

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 279 mots
  •  • 6 médias

« Le premier qui fut roi fut un soldat heureux. » Compléter l'aphorisme voltairien en rappelant que le monarque tend à s'entourer de ses lieutenants, à leur conférer charges et privilèges et à créer ainsi une noblesse militaire, c'est marquer la connivence entre le pouvoir et l'armée. Connivence ou rivalité. Tantôt le corps militaire, gardien de la souveraineté, est l'ombre portée du pouvoir, son […] Lire la suite

BONALD LOUIS-AMBROISE DE (1754-1840)

  • Écrit par 
  • Colette CAPITAN PETER
  •  • 892 mots

Dans le chapitre « Un démenti à l'esprit du siècle »  : […] L'œuvre philosophique et politique de Bonald se présente comme un vaste démenti aux théories et aux idées révolutionnaires issues des encyclopédistes et de J.-J. Rousseau. Pour Bonald, l'idée contenue dans le Contrat social est une idée fausse, contredite par les faits. Les individus, dit Bonald, ne peuvent agir sur les lois qui règlent la vie en société, moins encore en être les auteurs, car ils […] Lire la suite

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 803 mots
  •  • 1 média

Le changement dans les sociétés est un fait aussi banal et aussi peu contestable que leur relative stabilité. La sagesse des nations l'exprime de deux manières : les Grecs disaient qu'on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve, et le Français remarque : « Plus ça change, plus c'est la même chose. » Ces lapalissades ne vaudraient pas d'être citées si elles ne se prêtaient à une élaboratio […] Lire la suite

CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 115 mots

Dans le chapitre « La recherche d'un concept scientifique »  : […] L'histoire du mot « civilisation » montre que, tout d'abord, conformément d'ailleurs à l'étymologie, il a désigné ce qui pouvait séparer les peuples les plus évolués des autres. La civilisation est, en somme, la caractéristique de ceux qui emploient ce mot, qui en ont la conception. Il a donc tout naturellement été employé dans un contexte colonialiste, voire impérialiste, pour désigner la culture […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

30 mai 2020 États-Unis. Lancement d'une capsule habitée par une fusée SpaceX.

société d’Elon Musk SpaceX, tirée depuis le centre spatial Kennedy, en Floride, place en orbite la capsule Crew Dragon qui permet à deux astronautes américains de rejoindre, le lendemain, la Station spatiale internationale (ISS). Il s’agit du premier vol spatial habité américain à bord d’une fusée américaine depuis la dernière mission de la navette […] Lire la suite

20 avril 2018 Maroc. Appel au boycottage de trois produits de base.

Un appel au boycottage du lait Danone, de l’eau Sidi Ali et du carburant distribué par les stations Afriquia apparaît sur les réseaux sociaux, sans être revendiqué. Ces sociétés, leaders dans leur secteur, sont accusées de pratiquer des prix trop élevés. La société Afriquia est la propriété du ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch et Sidi Ali […] Lire la suite

4-15 avril 2016 Panamá. Révélation des « Panama papers ».

société aux îles Vierges britanniques, annonce sa démission. Le 7, le Premier ministre britannique David Cameron reconnaît avoir détenu, entre 1997 et 2010, des parts dans le fonds d’investissement géré par son père Ian Cameron et alors hébergé dans un paradis fiscal par les soins du cabinet Mossack Fonseca. Ce fonds n’a jamais payé d’impôts au Royaume-Uni […] Lire la suite

13-29 juillet 2014 Libye. Recrudescence des combats opposant des brigades armées

société Brega, dans le sud de la capitale, touchés par un tir de roquette. Le 29, au terme de quatre jours de combats meurtriers, une milice islamiste conquiert la principale base militaire de Benghazi, dans l'est, s'emparant d'armes et de munitions.  […] Lire la suite

2 septembre 2007 France. Accord sur la fusion entre Suez et G.D.F.

société. Recentré sur ses activités énergétiques, le nouvel ensemble exprime ainsi la volonté affichée par l'Élysée de privilégier la sécurité énergétique du pays en créant au côté de Total, E.D.F. et Areva un quatrième acteur français de premier plan dans ce secteur stratégique.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « SOCIÉTÉ (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/societe-notions-de-base/