SLOVÉNIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Slovénie (SI)
Chef de l'ÉtatBorut Pahor (depuis le 22 décembre 2012)
Chef du gouvernementRobert Golob (depuis le 25 mai 2022)
CapitaleLjubljana
Langue officielleslovène
Unité monétaireeuro (EUR)
Population2 124 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)20 271

La Slovénie indépendante

Considérée comme un pays « sans histoire », la Slovénie a été, durant les années 1990, l'un des élèves modèles de la transition postcommuniste, aux marges d'une région pourtant traumatisée par les guerres yougoslaves (1992-1995 puis 1998-1999). Peuplé d'un peu plus de deux millions d'habitants, le pays bénéficie, parmi les huit nouveaux membres de l'Union européenne (U.E.) ayant appartenu au camp socialiste, du niveau de vie le plus élevé, grâce à un taux de croissance régulier et à une situation politique singulièrement stable. Jouissant d'un P.I.B. par habitant qui s'élevait, au 1er mai 2004, date de son entrée dans l'U.E., à 77 p. 100 de la moyenne communautaire, ce « petit pays alpin » fut le premier à quitter la République fédérative socialiste de Yougoslavie (R.F.S.Y.) après avoir considéré, des années durant, lui avoir beaucoup plus apporté qu'il n'en avait reçu.

Lassés de cette interdépendance jugée trop inéquitable, inquiets de la dérive nationaliste qui se faisait jour au sein de la Ligue des communistes de Yougoslavie après l'arrivée, en 1987, de Slobodan Milošević à la tête de sa composante serbe, hostiles enfin à la politique de la force employée par Belgrade dans la province autonome du Kosovo, les dirigeants communistes slovènes décidèrent de prendre leurs distances à l'égard de la Fédération. La vague de démocratisation qui s'était alors emparée des pays d'Europe centrale et orientale avec, pour événement emblématique, la chute du Mur de Berlin, fit le reste : en avril-mai 1990, la République slovène organisait ses premières élections libres. Porté par le référendum de décembre 1990 où les électeurs se prononcèrent massivement en faveur de la sécession, le Parlement slovène déclarait l'indépendance du pays le 25 juin 1991, suscitant l'ire des nationalistes serbes. Les affrontements avec l'armée fédérale yougoslave encadrée par des officiers serbes durèrent deux semaines. Ljubljana ne faiblit pas et Belgrade, pour qui la Slovénie ne représentait pas, à l'inverse de la Croatie ou encore de la Bosnie-Herzégovine, un enjeu majeur compte tenu de la faible importance de la communauté serbe, préféra renoncer, laissant aux pays occidentaux l'impression, ô combien erronée, que la Fédération yougoslave survivrait à cette première séparation.

La trajectoire slovène qui, treize ans plus tard, a conduit ce pays au sein de l'U.E., s'apparente, toutes choses égales par ailleurs, à un « parcours presque sans faute » : la scène politique n'a pas connu de soubresauts majeurs et les indicateurs économiques témoignent d'un dynamisme incontestable. Il a cependant été parfois difficile pour la Slovénie de concilier les contraintes de l'intégration à l'Union, qu'une opinion publique soucieuse de l'intérêt national a eu certaines réticences à admettre, avec celles d'une nécessaire solidarité balkanique impliquant notamment de gérer au mieux des relations de voisinage toujours problématiques avec la Croatie.

Une évolution politique relativement sereine

La vie politique slovène s'est caractérisée, durant plus d'une décennie, par une grande continuité, que d'aucuns ont parfois considérée comme la manifestation d'une propension excessive au compromis mais que d'autres interprètent comme le résultat salutaire d'une culture politique privilégiant la négociation. Au cours de cette période, la scène politique slovène est durablement dominée par la « Démocratie libérale de Slovénie » (L.D.S.), appelée aussi Parti libéral-démocrate, formation pour partie issue des rangs de l'Alliance des communistes de l'époque de la R.F.S.Y. Le L.D.S. doit ce maintien au pouvoir à sa capacité d'adaptation à la nouvelle donne économique de « l'après-89 » et, surtout, à la popularité de ses deux premiers dirigeants Milan Kučan, président du comité central de l'Alliance de 1986 à 1989, qui a assumé les fonctions de chef de l'État de 1990 à 2002, et Janez Drnovšek, Premier ministre de 1992 à 2002, qui lui a succédé, de 2002 à 2007.

Milan Kucan

Photographie : Milan Kucan

Ancien communiste, principal artisan de l'indépendance slovène, Milan Kucan devient président de la République slovène en 1990. Il restera au pouvoir jusqu'en 2002. 

Crédits : Chris Niedenthal/ The LIFE Images Collection/ Getty Images

Afficher

Cette longévité s'explique par le pragmatisme dont le L.D.S. a fait preuve tant à l'intérieur de ses rangs, où plusieurs courants ont cohabité sans mettre en péril la cohésion de l'appareil, qu'à l'égard des autres forces politiques. Celles qui furent, durant les années 1987-1990, à la tête de la contestation (le Parti social-démocrate [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Slovénie : carte physique

Slovénie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Slovénie : drapeau

Slovénie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Kranjska Gora, Slovénie

Kranjska Gora, Slovénie
Crédits : A. Baker/ Leao de Wys Inc.

photographie

Bled (Slovénie)

Bled (Slovénie)
Crédits : Hugh Rooney/ Eye Ubiquitous/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, écrivain.
  • : agrégée de russe, docteur en slavistique, maître de conférences H.D.R. à l'Institut national des langues et civilisations orientales
  • : docteur en géographie
  • : chargée de cours à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris-VIII, analyste-rédactrice aux éditions de la Documentation française
  • : Filozofska Fakultet Askerceva, Ljubljana

Classification

Autres références

«  SLOVÉNIE  » est également traité dans :

SLOVÉNIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diversité des peuples et des cultures »  : […] Si les invasions slaves des vi e et vii e siècles ont affecté toute la péninsule, et même les îles, trois langues antérieurement parlées dans les Balkans ont subsisté : l' albanais, dont le vocabulaire comprend de nombreux mots d'origine latine, indice de l'ancienneté de la présence de ce peuple ; le valaque, langue latine proche du roumain dont l'usage est en régression ; enfin le grec. Celui- […] Lire la suite

CARNIOLE

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 368 mots

Principale partie de la république de Slovénie, la Carniole (Krain en allemand ; Krajnska, « pays frontière » en slovène) présente trois grands ensembles géographiques. Au nord, la haute Carniole (Gorensjko), montagne alpine, forestière et pastorale, et la vallée de la Save, chapelet de bassins dont le plus vaste est celui de Ljubljana (Laibach), la capitale historique (280 000 hab. en 2005). À l' […] Lire la suite

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 190 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La Croatie contemporaine »  : […] C'est Napoléon qui va mettre fin provisoirement à cet équilibre. Après avoir défait Venise et l'Autriche, il crée les provinces illyriennes rattachées à l'Empire de 1809 à 1813. La Slovénie, la Dalmatie et une grande partie de la Croatie y sont englobées. Les Français abolissent la féodalité et introduisent le Code civil. Les ferments du nationalisme croate vont commencer à germer. La première […] Lire la suite

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 421 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'éclatement de la Yougoslavie »  : […] Fondé en 1918, le royaume des Serbes, Croates et Slovènes prend le nom de Yougoslavie en 1929. Envahi par l'Allemagne en 1941, il est occupé et dépecé, un État croate fasciste est formé. La résistance nationale est animée par Josip Broz (Tito), né de père croate et de mère slovène. La Yougoslavie devient une république populaire, présidée par Tito, en 1945 ; elle comprend six républiques et deux […] Lire la suite

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Régions naturelles »  : […] À leurs limites, les Dinarides font transition avec les régions naturelles voisines . Dans le nord, la Slovénie est presque entièrement d'appartenance alpine : elle comprend en effet, essentiellement, les Alpes Juliennes dont les paysages de hauts sommets calcaires (Triglav, 2 863 m), dominant de vastes et profondes forêts de sapins, ne sont pas sans rappeler les paysages des Alpes Lombardes et […] Lire la suite

DRNOVŠEK JANEZ (1950-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 309 mots

Homme politique slovène, Janez Drnovšek (né le 17 mai 1950 à Celje, à l'époque en Yougoslavie) contribua à mener son pays vers une indépendance relativement pacifique et prospère. Premier ministre (1992-2002), puis président (2002-2007) de la Slovénie, il fit en sorte que ce jeune État devienne membre de l'O.T.A.N. et de l'Union européenne en 2004. En 1989, la Slovénie organise pour la première fo […] Lire la suite

ÉCLATEMENT DE LA YOUGOSLAVIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 890 mots

4 mai 1980 Mort du maréchal Tito, président de la République socialiste fédérative de Yougoslavie, après trente-cinq ans de pouvoir sans partage. 1981 Le soulèvement des Albanais du Kosovo, qui réclament un statut de République, est violemment réprimé par Belgrade. 1987 Slobodan Milošević prend le pouvoir et impose un discours ultra-nationaliste visant à préserver la domination serbe. Avril-décemb […] Lire la suite

ÉCLATEMENT DE LA YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 312 mots
  •  • 1 média

Mosaïque de peuples née du règlement de la Première Guerre mondiale, intégrée au bloc communiste à partir de 1945 malgré les tentations sécessionnistes de Tito, la république socialiste fédérale de Yougoslavie ne résiste pas à l'effondrement du bloc de l'Est. Au terme d'élections libres qui, partout sauf en Serbie et au Monténégro, ont donné la victoire aux partis nationalistes, quatre républiques […] Lire la suite

ISTRIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

Presqu'île du nord de l'Adriatique, l'Istrie (Istra), partagée entre la Croatie, en majeure partie, et la Slovénie, compte 3 000 kilomètres carrés. La partie croate (2 813 km 2 ) constitue un des vingt et un comitats (divisions administratives créées en 1990) du pays. La population de celui-ci s’élevait à 206 300 habitants au recensement de 2001 ; le centre administratif est Pazin. On distingue, a […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

8 juillet 2022 Slovénie. Légalisation du mariage et de l'adoption pour les couples de même sexe.

La Slovénie est le premier pays européen postcommuniste à ouvrir ces droits aux homosexuels. […] Lire la suite

1er-30 avril 2022 Ukraine – Russie. Mise au jour de massacres de civils dans la région de Kiev évacuée par les troupes russes.

Le 5, l’Italie, l’Espagne, le Danemark, la Hongrie, la Slovénie et les institutions européennes annoncent à leur tour l’expulsion de diplomates russes. Les pays Baltes ont expulsé des diplomates russes dès février, et la Bulgarie, la Pologne, la Belgique, l’Irlande, les Pays-Bas, la Slovaquie et la République tchèque en mars. Le 5, Washington annonce le déblocage de 100 millions de dollars (95 millions d’euros) d’aide militaire. […] Lire la suite

24 avril 2022 Slovénie. Élections législatives.

À la suite de la démission de Marjan Šarec (liste de Marjan Šarec, LMS, centre gauche) en janvier 2020, causée par l’éclatement de sa coalition minoritaire, Janez Janša avait été nommé président du gouvernement à la tête d’une coalition regroupant le SDS, le Parti du centre moderne (SMC, centre gauche), le Parti démocrate des retraités slovènes (DeSUS, centre) et Nouvelle Slovénie (NSi, centre droit). […] Lire la suite

1er-26 juillet 2021 Union européenne. Début d'approbation des plans de relance post-Covid-19.

Le 26, les instances européennes entérinent les plans de relance nationaux de quatre autres pays membres (Croatie, Chypre, Lituanie, Slovénie). […] Lire la suite

1er juillet 2021 Slovénie – Union européenne. Présidence du Conseil de l'UE assurée par Ljubljana.

La Slovénie assure pour six mois la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (UE), alors que les institutions européennes et le Premier ministre slovène Janez Janša divergent sur des sujets liés au respect de l’État de droit. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Evgen BAVCAR, Antonia BERNARD, Emmanuelle CHAVENEAU, Edith LHOMEL, Franc ZADRAVEC, « SLOVÉNIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/slovenie/