DALMATIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Région littorale de la Croatie, entre le golfe de Kvarner au nord et le littoral monténégrin au sud.

Étroite frange littorale et insulaire d'un épais bourrelet montagneux, la Dalmatie juxtapose à une Croatie et à une Bosnie-Herzégovine essentiellement continentales une marge méditerranéenne, dont les hivers connaissent cependant des coups de froid dus au vent du nord-est, la bora. Son relief est celui d'une côte de submersion en structure plissée : chapelets d'îles anticlinales allongées que séparent des bras de mer synclinaux, les kanali. Serrée de près par la montagne karstique, elle ne s'épanouit que dans le flysch, en arrière de Zadar, où se trouvent les meilleures possibilités agricoles.

Interposée pendant des siècles entre la Bosnie turque et la mer, la Dalmatie doit nombre de ses traits originaux aux influences italiennes. Dominée par Venise (à l'exception de Dubrovnik) de 1420 à 1797, elle est restée ensuite austro-hongroise, sauf pendant l'intermède napoléonien des Provinces Illyriennes (1805-1814), jusqu'à la naissance de la Yougoslavie en 1918. L'Italie l'a longtemps considérée comme terra irredenta et a détenu Zadar (Zara) et quelques îles jusqu'en 1945.

La Dalmatie a largement bénéficié des progrès économiques de la Yougoslavie socialiste : le port de Split (chantiers navals, cimenterie, industries chimiques) fut le second du pays en dépit d'une desserte insuffisante ; celui de Ploče est relié par voie ferrée à Sarajevo. La bauxite locale est traitée par l'usine d'aluminium de Šibenik. Une route dessert tout le littoral et se prolonge, à travers le Monténégro, vers la Serbie et la Macédoine du Nord. Elle a facilité le développement d'un tourisme de masse, tant national qu'étranger, pour lequel ont été construits des complexes hôteliers avec le concours d'investissements étrangers et aussi de prêts de la Banque mondiale.

Ce développement entraîne une polarisation des activités et des hommes sur le littoral. Les îles, qui vivaient, comme celles de l'archipel grec, de pêche artisanale et de polyculture méditerranéenne, ont presque toutes été vidées par un siècle d'émigration transocéanique. L'arrière-pays immédiat (Zagora) se dépeuple à son tour au profit des centres urbains et, en particulier, de ceux des pays industrialisés d'Europe occidentale.

—  Michel ROUX

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DALMATIE  » est également traité dans :

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 482 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Antiquité et Moyen Âge »  : […] Quand les Romains conquirent le territoire de l'actuelle Bosnie, au cours des ii e et i er  siècles avant notre ère, les populations qu'ils rencontrèrent appartenaient surtout à des tribus illyriennes. La majeure partie de la Bosnie moderne fut alors incorporée à la province romaine de Dalmatie. Au cours des iv e et v e  siècles de notre ère, les armées romaines subirent plusieurs défaites sévè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_38536

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 188 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'illyrisme unificateur »  : […] La fin du xviii e  siècle et le début du xix e parachèvent le morcellement du peuple croate. Après la chute de Venise, la brève occupation des provinces illyriennes par les armées napoléoniennes est lourde de conséquences : fin du féodalisme, éveil de la conscience bourgeoise, affirmation de la langue croate moderne. On peut parler de réelles convergences entre l'illyrisme de Gaj, le croatisme de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croatie/#i_38536

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Dinarides »  : […] Les Dinarides stricto sensu ont une façade maritime le long de la mer Adriatique, de climat méditerranéen et de sous-sol essentiellement calcaire, de sorte que s'y développe dans d'excellentes conditions le relief karstique. Partout, la côte est abrupte et plus ou moins bordée d'îles parallèles, le tout correspondant à l'allongement des unités tectoniques dans le sens nord-ouest - sud-est. Plusi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinarides/#i_38536

KÁLMÁN (1068-1116) roi de Hongrie (1095-1116) roi de Croatie et Dalmatie (1102-1116)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 220 mots

Neveu et successeur de saint Ladislas, Kálmán I er (Koloman, Coloman) appartient à la dynastie nationale des Arpadiens. Il achève la conquête de la Croatie, qu'avait entreprise son prédécesseur, et prend le titre de roi de Croatie ; celle-ci conserve son autonomie à l'intérieur du royaume de Hongrie. L'union hungaro-croate, fixée par les Pacta conventa de 1101 entre Kálmán et la noblesse croate, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalman/#i_38536

NJEGOS PETAR Ier PETROVIC (1747 env.-1830)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Prince-évêque de Monténégro (1782-1830), né vers 1747 à Njegoš (Monténégro), mort le 18 (le 30 dans le calendrier grégorien) octobre 1830 à Cetinje. Petar I er Petrović Njego succède à son oncle Sava, homme saint mais incompétent. Il devient ainsi vladika (« prince-évêque ») de l'État théocratique qu'est le Monténégro en 1782, avant d'être consacré en 1784. Afin de sceller les relations avec la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/njegos/#i_38536

OUSTACHIS

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 579 mots
  •  • 2 médias

Du serbo-croate ustaša (révolutionnaire), les oustachis ont constitué le parti fasciste croate. Fondé en 1929 par un avocat de Zagreb, Ante Pavelić , le mouvement oustaša constituera de 1941 à 1944 le parti unique du royaume fantoche de Croatie, obtenu par le démembrement de la Yougoslavie et placé sous protectorat allemand. Ce mouvement a pour origine l'antagonisme entre Serbes et Croates à l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oustachis/#i_38536

RAGUSE

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 664 mots

Ville fortifiée située sur la côte dalmate (en Croatie). Construite au vi e  siècle par une colonie de réfugiés venus d'Épidaure, Raguse (aujourd'hui Dubrovnik) fut détruite au début du vii e  siècle par les Avars, puis soumise à la domination de Byzance. Au début du ix e  siècle, elle repousse les assauts des Sarrazins, se soumet à la juridiction de Venise au début du xi e , lorsque Pietro Orseol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raguse/#i_38536

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 527 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La pénétration de l'Empire byzantin »  : […] On peut dater du début du vi e , peut-être même de la fin du v e  siècle la pénétration des Slaves méridionaux dans l'Empire byzantin. Les Antes, d'abord installés en Valachie, passèrent dans les régions du bas Danube et de là dans la Roumélie actuelle ; le titre d'Anticus attribué à Justinien témoigne des luttes qu'il dut mener contre eux, les Slovènes de leur côté occupèrent l'Illyrie et la Dalm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves/#i_38536

SPLIT, ital. SPALATO

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 730 mots

Principale ville de Dalmatie, en Croatie, Split (165 890 hab. au recensement de 2011) est située sur une péninsule de la mer Adriatique et possède, dans sa partie méridionale, un port abrité en eaux profondes. Ce centre de commerce et de transport majeur est surtout connu pour les ruines du palais de Dioclétien (érigé vers 295-305). Cet édifice ainsi que les résidences royales historiques, les fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/split-spalato/#i_38536

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 194 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La formation de la Yougoslavie »  : […] Tandis que la Serbie, malgré l'héroïsme de son armée, est écrasée en 1915 , les Slaves de la Monarchie gardent une attitude apparemment loyale à l'égard des Habsbourg. Le leader slovène, Mgr Korošec, se prononce, dans la déclaration de mai 1917, en faveur de la création d'un État yougoslave à l'intérieur de l'Empire habsbourgeois. Pourtant, un groupe d'exilés politiques réunis à Londres autour de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie/#i_38536

Pour citer l’article

Michel ROUX, « DALMATIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dalmatie/