Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SLAVES

Les divisions des Slaves

En dépit d'une unité slave indiscutable, fondée sur la communauté d'origine, de langue et de mœurs, qui plonge ses racines profondément dans le passé et qui reste de nos jours une réalité vivante et sensible, l'évolution historique a entraîné certaines divergences et divisions qui ont pu jouer des caractéristiques et particularités primitives.

Les causes

Avec le temps, les Slaves se répartirent sur un immense territoire et, par là même, ils se trouvaient subir des influences diverses et avoir des contacts avec des peuples différents selon les lieux ; les Slaves du Nord et de l'Ouest avec les Germains, Saxons et Bavarois, ceux du Sud avec des Germains, des Thraces, des Illyriens et des Grecs, ceux de l'Est avec les Finnois, les Baltes, les Iraniens. Du fait de ces influences, du fait aussi de leur organisation politique et sociale assez lâche, de premières divisions étaient apparues, qu'accentuèrent parfois simultanément la pression d'autres peuples venus d'Europe et d'Asie (Celtes, Goths, Turcs, Mongols) et la nécessité de se donner des structures plus fermes et plus rigides pour lutter contre les envahisseurs.

Il faut mentionner, en effet, les poussées venues de l'ouest, du nord et du sud, dont certaines sont antérieures à l'ère chrétienne : ainsi le déplacement des Celtes aux ive et iiie siècles avant J.-C., qui s'effectua d'ouest en est, menant certains d'entre eux jusqu'en Asie Mineure, tandis que d'autres affrontaient à Rome les oies du Capitole ; ou encore la marche conquérante de divers groupes de Germains du ier siècle avant J.-C. jusqu'au iie siècle après J.-C. vers l'ouest, le sud, le sud-ouest, le sud-est, toujours en direction de Rome et de Byzance, puis après leur arrêt définitif à l'ouest, au vie siècle, leur reflux vers l'est, amorce du futur Drang nach Osten.

On doit y ajouter encore la migration des Goths (iie siècle avant J.-C.-iie siècle après J.-C.) ; on s'accorde aujourd'hui à penser qu'elle eut lieu du nord au sud, c'est-à-dire à partir du Jutland, puis des contrées baltiques et des régions de l'Elbe conquises sur les Baltes et les Slaves jusqu'aux abords de l'Empire romain, en particulier jusqu'au moyen et au bas Danube.

Il ne faudrait pas non plus oublier ni les mouvements des Alains, sans doute venus des abords du Caucase et se déplaçant vers le nord aux ive et ve siècles de l'ère chrétienne, ni plus tard, au vie siècle, ceux des Khazars migrant dans cette même direction ; plusieurs historiens voient, dans ces peuples, les descendants des Hittites, la première hypothèse les donnant comme Turco-Mongols étant fortement contestée, d'autant que les études soviétiques ont nié leur nomadisme et démontré qu'il s'agissait de sédentaires vivant de cultures maraîchères et d'élevage.

Mais ce sont les hordes d'Asie, déferlant les unes après les autres du vie au xiiie siècle sur l'est et le sud de l'Europe et cherchant à se frayer un chemin vers l'ouest en bousculant au passage les Slaves, qui ont exercé les pressions les plus fortes : les Huns du ive siècle, les Avars, Obres et Ouïgours des ve et vie siècles, les Magyars du viiie qui pénétrèrent jusqu'en Europe centrale et (si l'on excepte les Bulgares dont la majorité s'installa dans les Balkans) lancèrent des raids vers la Gaule, l'Allemagne et l'Italie, puis plus tard les Petchenègues aux ixe et xe siècles, les Torques, les Coumans ou Polovtzes, et enfin, au xiiie siècle, les Tatars qui ne réussiront guère à dépasser le Dniestr.

Tous ces peuples traversèrent les territoires des Slaves, bouleversant telle tribu, en entraînant telle autre : opérations tantôt effectuées pacifiquement au moyen de tractations, tantôt menées de façon[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître assistant à l'Institut national des langues et civilisations orientales.
  • : professeur de langue et littérature slaves à l'université de Provence
  • : chargé de recherche au C.N.R.S.

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Slaves, VI<sup>e</sup>-X<sup>e</sup> siècle

Slaves, VIe-Xe siècle

Biskupin (Posnanie) en 700-400 av. J.-C;

Biskupin (Posnanie) en 700-400 av. J.-C;

Langue polonaise : les phonèmes consonantiques

Langue polonaise : les phonèmes consonantiques

Autres références

  • SLAVES DU SUD (ART DES)

    • Écrit par Athanas BOJKOV, Vajislav DJURIC
    • 7 371 mots
    • 2 médias

    La pénétration des Slaves dans la péninsule balkanique au vie siècle arrête le développement de l'art chrétien dans les régions où ils finissent par s'établir. Leur venue entraîne la ruine de nombreuses villes byzantines florissantes (Sirmium, Naissus, Scupi, Stobi...) et la disparition d'imposants...

  • ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

    • Écrit par Pierre-Roger GAUSSIN
    • 14 136 mots
    • 7 médias
    Cependant, on ne peut vraiment parler d'expansion qu'à l'égard des peuples slaves. La pression allemande fut vive dans le secteur de l'Elbe sous Otton Ier, qui suivait la tradition saxonne et établit, le long du fleuve, des marches dont les chefs avaient la double mission de mettre l'Allemagne...
  • BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

    • Écrit par Jean AUBOUIN, Michel ROUX
    • 7 514 mots
    • 1 média
    Si les invasions slaves des vie et viie siècles ont affecté toute la péninsule, et même les îles, trois langues antérieurement parlées dans les Balkans ont subsisté : l' albanais, dont le vocabulaire comprend de nombreux mots d'origine latine, indice de l'ancienneté de la présence de ce peuple ; le valaque,...
  • BAPTÊME DE MIESZKO Ier (duc de Pologne)

    • Écrit par Vincent GOURDON
    • 192 mots

    Premier prince de la dynastie des Piast attesté dans les textes, Mieszko Ier est, vers 960, à la tête d'une confédération de peuples slaves, entre Oder et Vistule, et désire élargir son autorité à la Poméranie, au nord-ouest. Il entre ainsi en concurrence avec la poussée des Occidentaux,...

  • BOSNIE-HERZÉGOVINE

    • Écrit par Emmanuelle CHAVENEAU, Renaud DORLHIAC, Universalis, Nikola KOVAC, Noel R. MALCOLM
    • 13 495 mots
    • 7 médias
    Les Slaves commencèrent à s'installer sur ce territoire au cours du vie siècle. Une seconde vague slave, au viie siècle, comprenait deux tribus puissantes, les Croates et les Serbes : les Croates occupèrent probablement tout ou partie du centre, de l'ouest et du nord de la Bosnie, tandis que...
  • Afficher les 41 références

Voir aussi