Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

KHAZARS

600 à 700. Islam - crédits : Encyclopædia Universalis France

600 à 700. Islam

Peuple apparenté aux Turcs, qui établit un empire entre la mer Noire et la mer Caspienne du viie au xe siècle, les Khazars nous sont connus par des sources arabes, hébraïques et chinoises principalement. Ils s'opposèrent à plusieurs reprises à l'Empire byzantin et aux Arabes. Ils eurent, selon le géographe arabe al-Istakhrī, un régime de double royauté, avec un khāqān et un roi. Leurs relations avec Byzance, meilleures au viiie siècle, déterminèrent un mariage entre Constantin V et une princesse khazare, dont le fils fut l'empereur Léon IV le Khazar (de 775 à 780). Ayant connu une extension variable, l'empire khazar s'étendit sur les peuples de la région du Caucase, de la Crimée et de la Volga ; Kiev en fit partie au ixe siècle. Il succomba aux assauts des Russes qui conquirent sa capitale, Semander, en 965. Son histoire en tant que nation était terminée.

La grande aventure des Khazars fut la conversion de la dynastie régnante et de la caste noble au judaïsme vers 740. Due peut-être à des marchands juifs venus de Byzance ou à un effort réel de prosélytisme juif, cette conversion est parfois comprise comme une volonté des Khazars d'échapper tant à l'influence islamique qu'à l'influence chrétienne de leurs puissants voisins byzantins et arabes. La judaïsation des Khazars, en dépit de progrès certains, ne s'étendit qu'à une portion de la population, chrétiens, musulmans et même païens conservant leurs institutions et tribunaux reconnus et représentés. Au xe siècle s'établirent des relations épistolaires entre Ḥasdaï ibn Shaprut, ministre juif du calife de Cordoue Abd-er-Raḥman III, et Joseph, roi des Khazars. Par ailleurs, l'histoire de la conversion des Khazars inspira l'œuvre du grand théologien juif d'Espagne Juda Halévy, qui intitula son traité doctrinal du judaïsme Sefer ha-Kuzari, le Livre du Khazar (un dialogue entre un roi khazar et un sage juif). La correspondance entre Ibn Shaprut et Joseph a été publiée par Isaac Aqriš dans son livre Kol mevasser (Constantinople, 1577) et son authenticité, longtemps mise en doute, est aujourd'hui généralement admise (manuscrit à Oxford, Christ Church Library 193).

Le problème du devenir des habitants de la Khazarie et de leurs descendants après la chute du royaume a donné lieu à la théorie (bien fragile) selon laquelle les juifs de l'Europe de l'Est en seraient issus, en dépit de leur adoption du haut-allemand comme langue vernaculaire. Sur cette théorie et sur les Khazars, on consultera avec profit l'ouvrage de A. N. Poliak, Khazarie : histoire d'un royaume juif en Europe (en hébreu), Tel-Aviv, 1951 ; le travail classique de D. M. Dunlop, The History of the Jewish Khazars, Princeton, 1954 ; et (avec prudence) l'essai d'Arthur Koestler, La Treizième Tribu, l'Empire khazar et son héritage, trad. G. Pradier, Calmann-Lévy, Paris, 1976.

— Gérard NAHON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur d'études émérite à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

600 à 700. Islam - crédits : Encyclopædia Universalis France

600 à 700. Islam

Autres références

  • HALLÉVI JUDA (1075 env.-1141)

    • Écrit par Charles TOUATI
    • 1 141 mots
    ...religion méprisée, écrit en arabe et communément appelé Kuzari. Cet ouvrage, présenté sous forme de dialogue, s'inspire de la conversion de Khazars au judaïsme au viiie siècle. Il met en scène le roi des Khazars – ou Kuzari –, qui, tourmenté par le problème religieux, interroge tour à tour...
  • INVASIONS GRANDES

    • Écrit par Lucien MUSSET
    • 16 104 mots
    • 8 médias
    Un nouveau peuple turc, celui des Khazares, forme l'arrière-garde de la troisième vague ; il ne dépassa pas le seuil de l'Europe. Après des débuts assez brillants au viie siècle, entre le Caucase et la forêt sibérienne, les Khazares se fixèrent dans le bassin moyen et inférieur de la Volga....
  • JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

    • Écrit par Gérard NAHON
    • 11 244 mots
    • 9 médias
    Au viiie siècle, un mouvement judaïsant d'envergure surgit chez les Khazars – peuple turc ou finnois fixé sur la basse Volga, entre la mer Noire et la mer Caspienne. En 641, le roi Bulan et la haute noblesse se convertissent au judaïsme – probablement sous l'influence de Juifs venus de Byzance...
  • JUSTINIEN II RHINOTMÈTE (669-711) empereur d'Orient (685-695 et 705-711)

    • Écrit par Universalis
    • 509 mots

    Empereur d'Orient (685-695 et 705-711), né en 669, mort en décembre 711 à Sinope, en Asie Mineure (auj. en Turquie).

    Descendant d'Héraclius et fils de Constantin IV (648-685, empereur 668-685) et d'Anastasia (650 env.-apr. 711), Justinien II devient empereur à l'âge de 16 ans, lorsque son père...

  • Afficher les 7 références

Voir aussi