KHAZARS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peuple apparenté aux Turcs, qui établit un empire entre la mer Noire et la mer Caspienne du viie au xe siècle, les Khazars nous sont connus par des sources arabes, hébraïques et chinoises principalement. Ils s'opposèrent à plusieurs reprises à l'Empire byzantin et aux Arabes. Ils eurent, selon le géographe arabe al-Istakhrī, un régime de double royauté, avec un khāqān et un roi. Leurs relations avec Byzance, meilleures au viiie siècle, déterminèrent un mariage entre Constantin V et une princesse khazare, dont le fils fut l'empereur Léon IV le Khazar (de 775 à 780). Ayant connu une extension variable, l'empire khazar s'étendit sur les peuples de la région du Caucase, de la Crimée et de la Volga ; Kiev en fit partie au ixe siècle. Il succomba aux assauts des Russes qui conquirent sa capitale, Semander, en 965. Son histoire en tant que nation était terminée.

600 à 700. Islam

600 à 700. Islam

vidéo

Islam omeyyade. Les Tang en Chine. Apogée des Maya et de Monte Albán en Amérique centrale.Le VIIe siècle voit la formation de trois grands empires.En Amérique andine, la culture Huari submerge les anciennes sociétés Nasca et Mochica.À la même époque, au Mexique, la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La grande aventure des Khazars fut la conversion de la dynastie régnante et de la caste noble au judaïsme vers 740. Due peut-être à des marchands juifs venus de Byzance ou à un effort réel de prosélytisme juif, cette conversion est parfois comprise comme une volonté des Khazars d'échapper tant à l'influence islamique qu'à l'influence chrétienne de leurs puissants voisins byzantins et arabes. La judaïsation des Khazars, en dépit de progrès certains, ne s'étendit qu'à une portion de la population, chrétiens, musulmans et même païens conservant leurs institutions et tribunaux reconnus et représentés. Au xe siècle s'établirent des relations épistolaires entre Ḥasdaï ibn Shaprut, ministre juif du calife de Cordoue Abd-er-Raḥman III, et Joseph, roi des Khazars. Par ailleurs, l'histoire de la conversion des Khazars inspira l'œuvre du grand théologien juif d'Espagne Juda Halévy, qui intitula son traité doctrinal du judaïsme Sefer ha-Kuzari, le Livre du Khazar (un dialogue entre un roi khazar et un sage juif). La correspondance entre Ibn Shaprut et Joseph a été publiée par Isaac Aqriš dans son livre Kol mevasser (Con [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études émérite à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

Classification


Autres références

«  KHAZARS  » est également traité dans :

HALLÉVI JUDA (1075 env.-1141)

  • Écrit par 
  • Charles TOUATI
  •  • 1 138 mots

Dans le chapitre « Un judaïsme intégral »  : […] présenté sous forme de dialogue, s'inspire de la conversion de Khazars au judaïsme au viiie siècle. Il met en scène le roi des Khazars – ou Kuzari –, qui, tourmenté par le problème religieux, interroge tour à tour un philosophe, un théologien chrétien et un théologien musulman. Déçu par leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juda-hallevi/#i_12110

INVASIONS GRANDES

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 16 128 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les Khazares »  : […] Un nouveau peuple turc, celui des Khazares, forme l'arrière-garde de la troisième vague ; il ne dépassa pas le seuil de l'Europe. Après des débuts assez brillants au viie siècle, entre le Caucase et la forêt sibérienne, les Khazares se fixèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/#i_12110

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 239 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les Khazars »  : […] e siècle, un mouvement judaïsant d'envergure surgit chez les Khazars – peuple turc ou finnois fixé sur la basse Volga, entre la mer Noire et la mer Caspienne. En 641, le roi Bulan et la haute noblesse se convertissent au judaïsme – probablement sous l'influence de Juifs venus de Byzance –, suivis par une partie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_12110

JUSTINIEN II RHINOTMÈTE (669-711) empereur d'Orient (685-695 et 705-711)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 506 mots

de Tibère III (698-705), prévoit de l'arrêter, Justinien se réfugie auprès du khân des Khazars, avec lequel les Héraclides entretiennent d'étroites relations d'amitié. Peu après le mariage de Justinien avec la sœur du khân, ce dernier se laisse néanmoins corrompre par l'empereur byzantin et accepte de tuer Justinien. Alerté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justinien-ii-rhinotmete/#i_12110

PAVIC MILORAD (1929-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

variés, tente de rompre avec la linéarité qui caractérise une narration « classique ». C'est ainsi que son livre le plus connu, Le Dictionnaire Khazar (1984) se présente comme un « roman-lexique ». L'évocation du peuple des Khazars dont la dynastie se convertit au judaïsme et dont l'empire s'étendit jusqu'à Kiev avant d'être anéanti par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milorad-pavic/#i_12110

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 534 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Les conséquences des Grandes Invasions »  : […] Quant aux Khazars, dont l'empire s'étendait sur la Volga, la Caspienne, les pays d'avant Caucase et le Don, ils avaient fait de la majorité des tribus slaves (Viatitches [Vjatiči], Drégovitches [Dregoviči]) leurs tributaires ; ils s'étaient avancés jusqu'au Dniepr, imposant leur suzeraineté aux Magyars campés là et les obligeant (jusque vers 860) à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves/#i_12110

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 640 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Une terre de passage et d'échanges »  : […] viie et le ixe siècle, la steppe ukrainienne fit partie du khaghanat turc khazar, un empire marchand centré sur la basse Volga. Le contrôle khazar sur la steppe fut battu en brèche à la fin du ixe siècle par les Magyars, suivis des Petchenègues aux x […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_12110

Pour citer l’article

Gérard NAHON, « KHAZARS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/khazars/