BAPTÊME DE MIESZKO Ier (duc de Pologne)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier prince de la dynastie des Piast attesté dans les textes, Mieszko Ier est, vers 960, à la tête d'une confédération de peuples slaves, entre Oder et Vistule, et désire élargir son autorité à la Poméranie, au nord-ouest. Il entre ainsi en concurrence avec la poussée des Occidentaux, et surtout des Germains, qui cherchent à étendre au-delà de l'Elbe leur influence politique et religieuse sur l'ensemble des peuples slaves restés païens. Pour éviter un conflit direct tout en préservant son indépendance, Mieszko décide, en 966, de se faire baptiser dans le cadre de l'Église romaine. Il accueille de nombreux missionnaires allemands et tchèques, fonde en 968 le premier évêché polonais à Poznan puis dédie son État au Saint-Siège. Son baptême, qui s'inscrit dans un mouvement plus global de conversion chrétienne des populations slaves de l'est de l'Europe, fait de Mieszko Ier le fondateur de la Pologne telle qu'elle perdurera sur les plans politique, territorial et surtout religieux, entre Saint Empire romain germanique et Russie orthodoxe.

—  Vincent GOURDON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Vincent GOURDON, « BAPTÊME DE MIESZKO Ier (duc de Pologne) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bapteme-de-mieszko-ier/