JAKOBSON ROMAN (1896-1982)

Médias de l’article

Phonologie de Jakobson

Phonologie de Jakobson
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fonctions du langage définies par Roman Jakobson

Fonctions du langage définies par Roman Jakobson
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Le cercle linguistique de Prague : la phonologie

En 1920, Jakobson s'établit en Tchécoslovaquie, où il vivra jusqu'en 1939 ; malgré certaines oppositions officielles, il y enseignera, à l'université Mazaryk de Brno. Pendant cette période, son génie scientifique s'épanouit pleinement. Son activité est intimement liée à celle du cercle linguistique de Prague. Il participe à sa fondation, en 1926, en est nommé vice-président, et s'en montre un des porte-parole les plus incisifs. En collaboration étroite avec N. S. Troubetzkoy, il jette les bases de la doctrine phonologique, notamment de la théorie des oppositions distinctives ; dans ses « Observations sur le classement phonologique des consonnes » (1939), il esquisse sa conception des oppositions distinctives binaires : le système phonologique de chaque langue se laisse ramener à un petit nombre d'oppositions binaires, prises dans un inventaire universel relativement limité ; le phonème n'est donc pas la plus petite unité phonologique, et les consonnes comme les voyelles se laissent analyser en termes des mêmes oppositions. En phonologie, Jakobson ne se borne pas à l'étude synchronique de langues isolées. Il jette les bases d'une théorie phonologique universelle, et apporte des contributions essentielles à la géographie linguistique (étude des aires) et à la phonologie diachronique : dans ses « Remarques sur l'évolution phonologique du russe... » (1929), il entreprend de montrer que la structure d'un système phonologique joue un rôle crucial dans l'évolution. Il prend ainsi le contre-pied de la conception atomistique des néo-grammairiens, dépassant en même temps Saussure qui, « structuraliste » en synchronie, était proche des néo-grammairiens en diachronie. Durant cette période tchécoslovaque, l'activité de Jakobson ne se borne pas à la phonologie. Il publie des études sur la théorie linguistique générale (notions de marque, de signe « zéro »), la morphologie (études sur les cas, les aspects verbaux, etc.), la culture et la littérature slaves médiévales, le folklore, la sociolinguistique, la métrique, la poétique (voir ses études sur Maïakovski et sur la prose de Pasternak), et même le cinéma, le théâtre et la peinture.

Phonologie de Jakobson

Phonologie de Jakobson

dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur de première classe à l'université de Paris-VIII, responsable du D.E.A. et de la formation de recherche en linguistique

Classification


Autres références

«  JAKOBSON ROMAN (1896-1982)  » est également traité dans :

ESSAIS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Roman Jakobson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 898 mots

Roman Jakobson (1896-1982) a contribué aux recherches en grammaire historique du russe et en linguistique structurale, en poétique et en pathologie du langage, en anthropologie et en théorie de la communication, en histoire de la linguistique et en philosophie. Plusieurs de ces disciplines sont abordées dans les Essais de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essais-de-linguistique-generale/#i_1123

CATÉGORIES LINGUISTIQUES

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 286 mots

Malgré les fréquents glissements que l'on constate dans l'usage et qui tendent à confondre l'emploi de ce mot avec celui de classe, on peut, au sens étroit, assigner au terme de catégories un rôle essentiellement métalinguistique : en effet, alors que la classe est l'ensemble des éléments de la langue présentant telle ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/categories-linguistiques/#i_1123

CODE, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 562 mots

La langue n'est qu'une variété de code, soit un ensemble préarrangé de signaux. Les linguistes ont souvent exploité la ressemblance qu'il y avait entre tout processus de communication (y compris lorsque émetteur et/ou récepteur sont des machines) et le langage. Ainsi, on suppose l'existence d'une mémoire dans laquelle sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/code-linguistique/#i_1123

COMMUNICATION - Les processus de la communication

  • Écrit par 
  • Robert PAGÈS
  •  • 6 240 mots

Dans le chapitre « Analyse des messages »  : […] Le linguiste R. Jakobson montre que le message est spécifié dans sa nature par l'insistance que l'émetteur porte, soit sur ses propres affects (fonction émotive), soit sur les signifiés (fonction référentielle), soit encore sur le message particulier dans sa forme intrinsèque (fonction poétique), ou sur le destinataire (fonction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-les-processus-de-la-communication/#i_1123

CORPS - Corps et langage

  • Écrit par 
  • Louis MARIN
  •  • 5 694 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fonction référentielle et la fonction phatique »  : […] à l'accentuation du contact entre locuteur et allocutaire : « Il y a des messages, écrit Jakobson, qui servent essentiellement à établir, prolonger ou interrompre la communication, à vérifier si le circuit fonctionne [...], à attirer l'attention de l'interlocuteur ou à s'assurer qu'elle ne se relâche pas [...], échange profus de formules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-corps-et-langage/#i_1123

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La linguistique saussurienne, le formalisme russe, le New Criticism »  : […] formés en 1915 et 1916 –, puis les membres du Cercle linguistique de Prague (1926-1939) – Roman Jakobson fut la cheville ouvrière de tous ces cénacles – avaient entrepris l'étude systématique de la littérature. Un article de 1917 de Viktor B. Chklovski, « L'Art comme procédé », leur servait de manifeste. Sous l'influence du futurisme et contre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_1123

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les définitions »  : […] À peu près à la même époque, Roman Jakobson analyse lui aussi ce qu'on appelle « création populaire » et, par sa voie propre, qui est la linguistique, il aboutit à des conclusions qui concordent avec celles de Coirault. Le folklore, selon lui, fonctionne comme la langue : n'y peuvent subsister qve les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_1123

FORMALISME RUSSE

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 3 393 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'héritage »  : […] Recueils sur la théorie de la langue poétique de 1916 et de 1917, La Poésie russe contemporaine de R. Jakobson (1921), Le Vers russe de B. Tomachevski (1923), À travers la littérature (1924) de B. Eichenbaum, ainsi que Problèmes de langue poétique (1924) et Théorie de la littérature (1925) de Tynianov, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formalisme-russe/#i_1123

GENETTE GÉRARD (1930-    )

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 2 599 mots

Dans le chapitre « L'approche sémiotique et poétique du phénomène littéraire  »  : […] critique de Genette, d'une approche scientifique née au contact de la linguistique. Partant de l'hypothèse proposée par le Jakobson qu'il existe une dimension « poétique » de la langue dont la fonction n'est pas de communiquer mais d'élaborer esthétiquement les messages, Genette se saisit de la totalité du champ littéraire pour établir patiemment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-genette/#i_1123

IGOR

  • Écrit par 
  • René L'HERMITTE
  •  • 1 895 mots

Dans le chapitre « La polémique sur l'authenticité du « Slovo » »  : […] travaux sur le Slovo dus à un groupe animé par H. Grégoire – l'auteur de la traduction en français –, R. Jakobson et M. Szeftel. Une partie importante du recueil (cent vingt-cinq pages), intitulée « L'Authenticité du Slovo », était due à la plume de Jakobson qui s'attachait à détruire ou à ridiculiser l'argumentation de Mazon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor/#i_1123

LANGAGE (FONCTIONS DU)

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 510 mots

Dans le chapitre « Les moyens de la communication : le moment Jakobson »  : […] L'approche de Bühler a été reprise et développée par Roman Jakobson dans un article de 1960 intitulé « Linguistique et poétique » (des Essais de linguistique générale, 1963). Analysant le schéma de la communication, Jakobson distingue six facteurs constitutifs : le contexte (ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langage-fonctions-du/#i_1123

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 534 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Roman Jakobson et André Martinet »  : […] Au carrefour de ces courants multiples, deux œuvres majeures se sont affirmées : celle de Roman Jakobson et celle d'André Martinet. En distinguant, dans l'acte de communication linguistique, les points de vue du locuteur, de l'auditeur, du message, du contexte, du contact, du code, auxquels il fait correspondre les fonctions conative, émotive, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_1123

LINGUISTIQUE - Domaines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 5 096 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Phonétique et phonologie »  : […] La distinction entre phonétique et phonologie, développée par Roman Jakobson et Nikolaï Troubetzkoy, constitue l'un des apports décisifs du cercle linguistique de Prague. La phonétique a pour objet les sons dans leur réalisation concrète indépendamment de leur fonction linguistique, tandis que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-domaines/#i_1123

LINGUISTIQUE - Le langage au carrefour des disciplines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 8 258 mots

Dans le chapitre « La poétique »  : […] les concepts permettant de rendre compte des structures formelles constitutives des œuvres littéraires. C'est à Roman Jakobson qu'il revient d'avoir tenté de caractériser, parmi les diverses fonctions du langage, une fonction spécifiquement poétique, centrée sur le message en tant que tel, c'est-à-dire sur le côté « palpable » des signes. Ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-le-langage-au-carrefour-des-disciplines/#i_1123

LINGUISTIQUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre KUENTZ
  •  • 5 325 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Poétiques »  : […] Le domaine propre de la poétique se définit à partir d'un texte canonique de Roman Jakobson (Essais de linguistique générale). Il s'agit de reconnaître, parmi les fonctions du langage, une fonction poétique spécifique, dont rendra compte une analyse linguistique. Le schéma de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-et-litterature/#i_1123

LINGUISTIQUE ET PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « Le rôle théorique décisif de la linguistique structurale »  : […] de linguistique a véritablement importé : la linguistique structurale, représentée par la tradition saussurienne et singulièrement par Roman Jakobson. Il ne s'agit pas seulement de l'amitié personnelle qui liait Jakobson à Lacan, ni même de la conjoncture historique des années 1960, où se développe ce qu'on appelait le structuralisme. L'enjeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-et-psychanalyse/#i_1123

MÉTALANGUE & MÉTALANGAGE

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 648 mots

Toute science est tentée de se constituer un savoir sur les outils qu'elle emploie : dès lors que l'on parle, dans n'importe quel langage, sur un autre langage, il y a un phénomène de métalangage. Lorsque ce langage second est organisé lui-même et forme un tout, c'est une métalangue. Si Hilbert a nettement constitué la métamathématique, si les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metalangue-et-metalangage/#i_1123

MÉTAPHORE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 6 356 mots

Dans le chapitre « Deux extensions remarquables : Jakobson et Lacan »  : […] C'est en un sens une conception analogue que semble avoir Roman Jakobson, mais il donne au terme une extension qui d'un coup efface les frontières relativement restreintes à l'intérieur desquelles il demeurait maintenu. Tant que ces distinctions et définitions sont produites à l'intérieur de la rhétorique classique conçue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaphore/#i_1123

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 832 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le modèle métaphorique »  : […] langue et qui sont des procédés de rhétorique, il y a ce que Roman Jakobson appelle le « procès métaphorique ». La théorie du procès métaphorique prolonge une distinction déjà faite par Saussure dans le cadre du mécanisme de la langue. Ce mécanisme, selon lui, implique deux types de combinaisons entre les signes : la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/#i_1123

MYTHE - Épistémologie des mythes

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 8 612 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mémoire de l'oreille »  : […] il ne peut y avoir que des versions, chaque version nouvelle recouvrant ou effaçant la précédente. Un deuxième trait, relevé par Roman Jakobson quand il a cherché à définir la forme spécifique de création dans le folklore, consiste dans le fait que, pour être répétée et donc pour entrer dans l'oralité, une histoire, une œuvre de parole, doit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-epistemologie-des-mythes/#i_1123

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 814 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La linguistique : de l'analyse lexicale à la phonologie de Jakobson »  : […] Au fil de conceptions mises en place dès 1928, Roman Jakobson a élaboré, selon un principe de binarisme, une théorie phonologique universelle, qu'il s'est efforcé, en la structurant selon un procédé d'économie, de rendre applicable à l'ensemble des langues connues. La méthode d'analyse phonologique, créée par lui en association avec Nicolas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_1123

PARADIGME, linguistique

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD, 
  • Michel BRAUDEAU
  •  • 684 mots

Au sens traditionnel du terme, un paradigme est l'ensemble caractéristique des formes fléchies d'un morphème lexical. Ainsi, dans une langue à cas, le nom, le pronom, l'adjectif prennent, selon le genre, le nombre, la personne qui leur sont propres et les rapports qu'ils ont aux autres éléments de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paradigme-linguistique/#i_1123

PHONOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean Léonce DONEUX, 
  • Véronique REY, 
  • Robert VION
  •  • 7 452 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'identification des phonèmes »  : […] et Martinet définissent les phonèmes en traits distinctifs de nature articulatoire, Jakobson, quant à lui, recourt à des traits acoustiques dont il cherche par ailleurs à généraliser la portée. Ainsi le trait bémolisé caractérisera-t-il des phénomènes en apparence aussi différents que la labialisation et la pharyngalisation. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonologie/#i_1123

PRAGUE CERCLE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 205 mots

Mouvement de réflexion et d'analyse linguistique fondé par le linguiste russe Nicolaï Troubetskoy et par Roman Jakobson, le cercle de Prague connut sa plus grande activité entre 1920 et 1930. Les membres du Cercle mettent l'accent sur la fonction des éléments qui constituent le langage, le contraste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cercle-de-prague/#i_1123

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sens et altérité »  : […] en dégager l'originalité. Il est courant de rattacher les vues de Lacan à celles de Roman Jakobson, attentif au rôle respectif de ces deux figures dans la genèse des aphasies. C'est oublier le mouvement d'idées bien plus général issu de Müller, et dont on a vu que Freud lui-même participe. On soulignera que Jakobson a innové […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_1123

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 149 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Problème de l'art romantique en France »  : […] L'opposition entre le romantisme et le réalisme a été reprise dans les années 1960 dans une note extrêmement suggestive de Roman Jakobson (Essais de linguistique générale), lequel y voit une polarité fondamentale de l'histoire de l'art (de la littérature aussi bien que des arts plastiques). À cette polarité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_1123

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Naissance »  : […] pendant la drôle de guerre et plus fondamentalement durant l'exil des années 1940, marquées notamment par la rencontre, en 1942, de Roman Jakobson qui, au terme d'un tracé qui a pris naissance avec Ferdinand de Saussure (1857-1913 ; le Cours de linguistique générale est publié en 1916), fait figure de principal représentant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_1123

LES STRUCTURES ÉLÉMENTAIRES DE LA PARENTÉ, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

guerre, il enseigne à la New School for Social Research et à l'École libre des hautes études de New York. À l'instigation du linguiste tchèque Roman Jackobson, qui initie le « structuraliste naïf » d'alors à la linguistique structurale, Claude Lévi-Strauss entreprend, en 1943, la rédaction d'une vaste étude, Les Structures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-structures-elementaires-de-la-parente/#i_1123

STYLE

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 5 646 mots

Dans le chapitre « Le discours de la stylistique »  : […] langue, et par conséquent au discours – au texte – où cette fonction s'exerce. Comme dit Jakobson, la grammaire de la poésie – étude des moyens d'expression poétique en puissance dans la langue – est inséparable de la poésie de la grammaire – étude des effets obtenus dans le texte par le recours à ces moyens. Si l'on s'attache aux propriétés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style/#i_1123

STYLISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 6 184 mots

Dans le chapitre « Stylistique et linguistique »  : […] C'est à Roman Jakobson et aux formalistes russes en général (comme B. Tomachevski, V. Propp, I. Tynianov et V. Vinogradov) que revient le mérite inégalé d'avoir replacé, parallèlement à Bally, la stylistique au croisement de la littérature et de la linguistique, c'est-à-dire à l'intersection d'un ensemble précis (les textes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stylistique/#i_1123

TROPES, linguistique

  • Écrit par 
  • Michel BRAUDEAU
  •  • 1 310 mots

La taxinomie des ornements rhétoriques (il faut bien avoir recours à cette périphrase, puisque, dès les Anciens, on estime que le trope porte sur le mot, et la figure sur le groupe de mots) pose des problèmes tant historiques (l'histoire des classements) que théoriques (le fondement des classements). En cette matière, les deux extrêmes sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tropes-linguistique/#i_1123

TROUBETZKOY ou TROUBETSKOÏ NIKOLAÏ SERGUEÏEVITCH (1890-1938)

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 922 mots

Né à Moscou dans une famille de la haute aristocratie, de père universitaire, Troubetzkoy s'intéresse très tôt (dès l'âge de treize ans) à l'ethnographie, puis à la sociologie et à l'histoire : ses premiers articles sont publiés alors qu'il est à peine âgé de quinze ans. Il entre à l'université, où il étudie la grammaire comparée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubetzkoy-troubetskoi/#i_1123

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicolas RUWET, « JAKOBSON ROMAN - (1896-1982) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-jakobson/