Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

JAKOBSON ROMAN (1896-1982)

Bibliographie

Principales œuvres de Roman Jakobson

En français : Essais de linguistique générale, vol. I (trad. et préf. N. Ruwet), éd. de Minuit, 1963 ; vol. II, ibid., 1973 ; Langage enfantin et aphasie, trad. J.-P. Boons et R. Zygouris, ibid., 1969 ; Questions de poétique, Seuil, 1973 ; Une vie dans le langage. Autoportrait d'un savant, préf. T. Todorov, éd. de Minuit, 1984 ; Russie folie poésie, préf. T. Todorov, Seuil, 1986. Dans d'autres langues : Preliminaries to Speech Analysis (avec G. Fant et M. Halle), M.I.T. Press, Cambridge (Mass.), 1952, Selected Writings, 8 vol., Mouton, La Haye, 1962-1965 ; The Sound Shape of Language (avec L. Waugh), Indiana Univ. Press, Bloomington, 1979 ; Russian and Slavic Grammar Studies 1931-1981, éd. L. Waugh et M. Halle, Mouton, Berlin, 1984 ; Language in Literature, éd. K. Pomorska et S. Rudy, Harvard Univ. Press, Cambridge, 1987 ; On Language, éd. L. Waugh et M. Monville-Burston, ibid., 1990.

Études sur l'œuvre de Roman Jakobson

Roman Jakobson. A Bibliography of His Writings, Mouton, 1971

E. Holenstein, Roman Jakobson's phänomenologischer Strukturalismus, Suhrkamp, Francfort-sur-le-Main, 1975 (Jakobson, ou le Structuralisme phénoménologique, Seghers, 1974)

L. R. Waugh, Roman Jakobson's Science of Language, Peter de Ridder Press, Lisse, 1976

N. Ruwet, « Linguistique et poétique, vingt-cinq ans après », in M. Dominicy éd., Le Souci des apparences, Éd. de l'Univ., Bruxelles, 1989

P. Montani & E. Garroni dir., Roman Jakobson, Riuniti, Rome, 1990.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur de première classe à l'université de Paris-VIII, responsable du D.E.A. et de la formation de recherche en linguistique

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Phonologie de Jakobson

Phonologie de Jakobson

Fonctions du langage définies par Roman Jakobson

Fonctions du langage définies par Roman Jakobson

Autres références

  • ESSAIS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Roman Jakobson - Fiche de lecture

    • Écrit par Gabriel BERGOUNIOUX
    • 897 mots

    Roman Jakobson (1896-1982) a contribué aux recherches en grammaire historique du russe et en linguistique structurale, en poétique et en pathologie du langage, en anthropologie et en théorie de la communication, en histoire de la linguistique et en philosophie. Plusieurs de ces disciplines sont abordées...

  • ALLÉGORIE, notion d'

    • Écrit par François TRÉMOLIÈRES
    • 1 454 mots
    ...décision d'interpréter », à l'origine à la fois de la tradition allégorique et symbolique, de la tradition philologique, et de l'herméneutique. Roman Jakobson considère la métaphore comme un des deux « pôles », avec la métonymie, de la structure discursive elle-même ; le pôle métaphorique domine...
  • ROMANTISME

    • Écrit par Henri PEYRE, Henri ZERNER
    • 22 170 mots
    • 24 médias
    L'opposition entre le romantisme et le réalisme a été reprise dans les années 1960 dans une note extrêmement suggestive de Roman Jakobson (Essais de linguistique générale), lequel y voit une polarité fondamentale de l'histoire de l'art (de la littérature aussi bien que des arts plastiques). À cette...
  • CATÉGORIES LINGUISTIQUES

    • Écrit par Robert SCTRICK
    • 287 mots

    Malgré les fréquents glissements que l'on constate dans l'usage et qui tendent à confondre l'emploi de ce mot avec celui de classe, on peut, au sens étroit, assigner au terme de catégories un rôle essentiellement métalinguistique : en effet, alors que la classe est l'ensemble des éléments...

  • CODE, linguistique

    • Écrit par Robert SCTRICK
    • 560 mots

    La langue n'est qu'une variété de code, soit un ensemble préarrangé de signaux. Les linguistes ont souvent exploité la ressemblance qu'il y avait entre tout processus de communication (y compris lorsque émetteur et/ou récepteur sont des machines) et le langage. Ainsi, on suppose...

  • Afficher les 33 références

Voir aussi