CATÉGORIES LINGUISTIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Malgré les fréquents glissements que l'on constate dans l'usage et qui tendent à confondre l'emploi de ce mot avec celui de classe, on peut, au sens étroit, assigner au terme de catégories un rôle essentiellement métalinguistique : en effet, alors que la classe est l'ensemble des éléments de la langue présentant telle ou telle propriété, ce qui les rend mutuellement substituables, catégorie renvoie à des abstractions conceptuelles s'appliquant aux classes. Par exemple, la classe des noms supporte la catégorie du genre et celle du nombre ; la classe des verbes, celles du temps, de la personne, du nombre, etc. La question se pose de savoir si la catégorie représente des propriétés primitives ou universelles, ou si, au contraire, la diversité des systèmes possibles la traduisant n'est pas le signe de sa contingence. Il faut, pour répondre à cette question, introduire la dichotomie langue/parole : dès lors, les classes seraient identifiables au sein des faits de parole et, inversement, la catégorie recouvrirait des phénomènes du code ; R. Jakobson a même élaboré la théorie des « embrayeurs » pour rendre compte du passage d'un ordre à l'autre. Ainsi, lorsqu'un locuteur dit je, il n'a pas spécialement recours à un élément linguistique à contenu assignable dans la référence, puisque, de nouveau, je pourra être employé lorsque ce sera à l'autre de parler ; simplement, par ce signal, chacun effectue l'opération où se manifeste l'identité de l'énonciateur et du thème de l'énoncé. C'est à ce type de fonctions qu'on réserve d'ordinaire le nom de catégories.

—  Robert SCTRICK

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CATÉGORIES LINGUISTIQUES  » est également traité dans :

ADJECTIF

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 503 mots

Élément linguistique appartenant à une classe dont les caractéristiques peuvent être envisagées du triple point de vue sémantique, morphologique ou syntaxique. Selon le niveau d'analyse retenu, l'extension de la classe présente certains flottements, alors même que sa compréhension ne semble pas poser de problèmes majeurs ; en fait, on ne peut affirmer véritablement l'homogénéité de la catégorie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adjectif/#i_50610

CATÉGORIES

  • Écrit par 
  • Fernando GIL
  •  • 6 074 mots

Dans le chapitre « Catégories et langage »  : […] Deux positions peuvent être adoptées face aux rapprochements entre catégories de la pensée et catégories grammaticales : soit – en postulant une conaturalité globale de la pensée et du langage – on en retire une confirmation du bien-fondé des théories catégoriales, soit, à l'inverse, on prétendra que les catégories philosophiques représentent seulement des abstractions obtenues à partir des struct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/categories/#i_50610

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 098 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le nom »  : […] Il est le plus souvent soumis à la flexion, avec un nombre de cas variant de deux à plusieurs dizaines. Les langues du N.O. sont à cet égard moins riches : l'abkhaze et l'abaza ont perdu la déclinaison, le tcherkesse et l'oubykh n'ont que deux cas : le cas « direct », sans désinence, et le cas « oblique », marqué par un suffixe. En C.S., il y a de cinq à sept cas, plus des post-positions locales. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caucase/#i_50610

GENRE GRAMMATICAL

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 722 mots

Catégorie morphologique supportée par diverses parties du discours, variables du reste selon les langues considérées, la seule constante qu'on puisse observer étant le caractère lexicalisé de la catégorie : entendons qu'à l'inverse du nombre le genre est donné dans la compétence du sujet pour chaque nom, indépendamment de la volonté du locuteur. Deux directions principales organisent, à partir de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genre-grammatical/#i_50610

GRAMMAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 8 566 mots

Dans le chapitre « De la classification des parties du discours à l'hypothèse d'une grammaire universelle »  : […] Cela étant dit, la présentation par règle et l'adoption d'un style prescriptif ne sont que des commodités techniques ; d'autres choix sont possibles qui préservent plus clairement l'articulation logique des deux types de jugements grammaticaux, tout en continuant d'isoler aussi soigneusement les facteurs de différenciation entre les données. À cet égard, l'évolution de la théorie linguistique, à p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire/#i_50610

LINGUISTIQUE - Domaines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 5 093 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La morphologie »  : […] La morphologie est l'étude de la formation des mots et de leurs variations. Dans une langue comme le français, certains mots sont simples (« maison »), d'autres sont complexes (« maisonnette »), certains sont invariables (« pour », « et »), d'autres sont variables (« cheval/chevaux »). La variation dans la forme des mots procède de la flexion, lorsque certains éléments non autonomes, appelés dési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-domaines/#i_50610

MORPHOLOGIE, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 323 mots

Au sens étroit, la morphologie est la partie de la grammaire qui s'occupe de la formation des mots par adjonction d'affixes à des thèmes. En ce sens, morphologie s'oppose essentiellement à syntaxe, ce dernier champ étant l'étude des rapports entre les éléments de la phrase. Ainsi, l'étude des cas en latin se prête aux deux points de vue : l'un, descriptif, celui des paradigmes des différentes décl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morphologie-linguistique/#i_50610

NOMBRE, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 619 mots

À part de rares exceptions lexicalisées, tout substantif est susceptible d'être à volonté employé dans l'énoncé au singulier ou au pluriel. Dans certaines langues, on rencontre, en outre, la désignation d'une paire d'objets dénombrables, le « duel ». Mais la catégorie du nombre connaît rarement une partition plus fine, quoique, a priori, cela ne soit pas impossible. Catégorie grammaticale qui semb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombre-linguistique/#i_50610

QUANTIFICATION, linguistique

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DESCLES
  •  • 984 mots

La quantification est une série d'opérations de détermination qui sont constitutives de la bonne formation de l'énoncé. Le terme de quantification, en tant qu'opérations, a été introduit par C. S. Peirce et par G. Frege pour analyser des particules grammaticales comme « quelques », « certains », « chaque », « tous les », « aucun »... Ils ont retenu deux quantificateurs : l'existentiel (« Il y a de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quantification-linguistique/#i_50610

SYLLEPSE, rhétorique

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 159 mots

La rhétorique distingue deux sortes de syllepses : l'une grammaticale, l'autre oratoire. Il s'agit dans l'un et dans l'autre cas, selon l'étymologie, de « prendre ensemble » différentes catégories grammaticales ou sémantiques. La syllepse grammaticale procède à partir d'un défaut d'accord grammatical entre deux termes dont l'un s'accorde avec l'idée qui sous-tend la proposit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syllepse-rhetorique/#i_50610

UNIVERSAUX, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 4 975 mots

Dans le chapitre «  Comment se construit une langue »  : […] L'idée de rechercher des universaux de nature formelle ou fonctionnelle, plutôt que substantielle, est actuellement assez largement partagée par les linguistes. Jamais en effet de véritables universaux de substance communs à toutes les langues n'ont pu être dégagés, ni en matière de vocabulaire, ni en matière de grammaire. Les contenus lexicaux sont éminemment variables d'une langue à l'autre. Po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universaux-linguistique/#i_50610

Pour citer l’article

Robert SCTRICK, « CATÉGORIES LINGUISTIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/categories-linguistiques/