RIBOSOMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cytoplasme cellulaire

Cytoplasme cellulaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

ARNr : structure primaire

ARNr : structure primaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Escherichia coli

Escherichia coli
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Constituants et sites actifs

Constituants et sites actifs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Tous les médias


Les appareils de traduction des eucaryotes

Les ribosomes du cytoplasme des eucaryotes

La cellule procaryote ne possède pas d'organites et est pourvue d'un seul type (70 S) de ribosomes. Par contre, la cellule eucaryote contient des organites (noyau, nucléole, mitochondries et chloroplastes) et deux types (70 S et 80 S) de ribosomes : les particules de type 70 S se trouvent dans les organites cytoplasmiques, et celles de type 80 S dans le cytoplasme. Les deux types de particules ont des compositions différentes en ARNr et en protéines, et réagissent à l'action d'inhibiteurs distincts. Les ribosomes sont assistés, dans leurs fonctions multiples au cours de la synthèse protéique, par des facteurs (d'initiation, d'élongation et de terminaison) qui diffèrent dans le cas des particules 70 S et 80 S.

Spécificité des inhibiteurs de la traduction

Spécificité des inhibiteurs de la traduction

Tableau

Spécificité ribosomale des inhibiteurs de la traduction. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La dissociation d'une particule 80 S (4,5 × 106 Da) libère deux sous-unités de 40 S et de 60 S (respectivement 1,5 et 3,0 × 106 Da). La petite sous-unité contient un ARNr 18 S d'environ 2 000 nucléotides et 33 protéines. La grande sous-unité contient trois ARNr (un ARNr 5 S de 120 nucléotides, un 5,8 S de 160 nucléotides, et un 28 S de 5 000 nucléotides) et 45 protéines. La différence de taille des ribosomes 80 S par rapport aux 70 S est donc liée à la présence d'une molécule additionnelle d'ARNr et d'environ 20 protéines. L'origine des ribosomes est très complexe, les différents composants étant synthétisés dans des organites et dans des compartiments cellulaires différents, ce qui implique plusieurs migrations transmembranaires. Un précurseur ribonucléique de grande taille (45 S) est transcrit d'abord de l'ADN nucléolaire et découpé ensuite en ARNr 5,8 S, 18 S et 28 S (« processing »), tandis que l'ARNr 5 S est transcrit de l'ADN nucléaire. Dans le noyau, les 4 ARNr se lient aux protéines ribosomales qui ont été synthétisées dans le cytoplasme grâce à l'information issue de l'ADN du noyau (message porté par l'ARNm et traduit par les ribosomes cytoplasmiques). Cela implique une double migration : des protéines du cytoplasme au noya [...]

Procaryotes et eucaryotes

Procaryotes et eucaryotes

Tableau

Composition et propriétés des ribosomes des cellules procaryotes et eucaryotes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeur de microbiologie et de génétique moléculaire à la faculté de médecine, université de Louvain

Classification


Autres références

«  RIBOSOMES  » est également traité dans :

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 4 605 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Incorporation dans les protéines »  : […] Seule la schématisation brève des mécanismes complexes de la biosynthèse protéique peut être décrite ici. La synthèse des protéines est obtenue en reliant les acides aminés entre eux par liaison peptidique. Dans le cytoplasme cellulaire est d'abord effectuée une activation des aminoacides. Elle utilise de l'énergie (ATP) et des enzymes dites amino-acyl + ARN synthétases. Elles sont ainsi nommées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-acides-amines/#i_1904

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Complexes nucléoprotéiques »  : […] Les complexes nucléoprotéiques sont formés par l'association d'une ou plusieurs chaînes d' ARN simple brin à des protéines, c'est le cas des ribosomes, ou par l'assemblage d'une molécule d'ADN double brin à des histones, c'est le cas des nucléofilaments chromosomiques des eucaryotes. Un ribosome de colibacille est constitué de deux sous-unités de taille inégale : la petite et la grosse (fig. 6c). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_1904

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 972 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les ARN non codants »  : […] Un troisième mécanisme épigénétique utilise les propriétés d’interactions d’ ARN « non codants ». Les approches de séquençage à haut débit montrent que, si 90 p. 100 de l’ADN de notre génome est transcrit en ARN, moins de 5 p. 100 des ARNm ainsi transcrits sont traduits en protéines. La famille des ARN « non codants » regroupe des molécules aux fonctions très différentes tels les ARNr (ribosomiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_1904

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La traduction des ARN messagers, le code génétique »  : […] La traduction d'un ARN messager en protéine débute au niveau d'un codon méthionine AUG (U = acide uridylique ; équivalent du T au niveau de l'ARN) et se termine au niveau d'un codon « stop » qui peut être UAG, UGA ou UAA. Avant et après les codons d'initiation et de fin de la traduction se trouvent les régions respectivement 5′ et 3′ non codantes du messager, auxquelles correspondent dans l'ADN d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_1904

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 449 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Biosynthèse des ARN »  : […] La synthèse de l'ARN, ou transcription , se fait au contact de l'ADN par formation de la chaîne complémentaire d'une des deux chaînes de l'ADN. La réaction peut être réalisée in vitro en mettant dans le milieu l'enzyme appelée ARN-polymérase, les quatre nucléosides triphosphates et un peu d'ADN dont une chaîne sera copiée sous forme d'ARN. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_1904

PLASTES

  • Écrit par 
  • Roger BUVAT, 
  • Gérard LEDOIGT
  •  • 5 702 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cartographie de l'ADN plastidial »  : […] L'utilisation d'endonucléases et la séparation électrophorétique des fragments de restriction ont permis de mettre en évidence des séquences répétées de l'ADN chloroplastique. Ces régions contiennent les opérons ribosomiques. Chez la plupart des plantes supérieures et chez Chlamydomonas , on trouve deux régions répétées, arrangées en position inverse. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plastes/#i_1904

PRIX LASKER 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 535 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Lasker-Koshland pour une réussite distinctive dans les sciences médicales »  : […] Ce prix est attribué en 2018 à l’Américaine Joan Elaine Argetsinger Steitz, de l’université de Yale pour « quarante ans de leadership en recherche biomédicale – démontrée par ses découvertes fondamentales concernant la biologie des molécules d’ARN, son activité généreuse de tutelle des chercheurs émergents et son soutien fort et passionné porté à la cause des femmes en science ». Joan Steitz aura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker-2018/#i_1904

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2017

  • Écrit par 
  • Rémi FRONZES
  •  • 2 270 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’invention d’une méthode de traitement d’image révolutionnaire »  : […] Malgré les avancées spectaculaires d’Henderson et de quelques autres groupes, la cryoME n’est devenue une méthodologie courante de biologie structurale que depuis les années 2000. En effet, les protéines telles que la bactériorhodopsine sont des protéines particulières, capables de s’assembler naturellement en un réseau cristallin bidimensionnel. Cette propriété a permis aux chercheurs d’utiliser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2017/#i_1904

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2016

  • Écrit par 
  • Jacques MADDALUNO
  •  • 1 115 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de chimie 2016 a été attribué au Français Jean-Pierre Sauvage, au Britannique James Fraser Stoddart et au Néerlandais Bernard Lucas Feringa pour leurs travaux sur la conception et la synthèse de machines moléculaires. Les machines moléculaires répondent à une question fondamentale : l’homme est-il capable de fabriquer des machines qui soient de la taille d’une molécule, c’est-à-dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2016/#i_1904

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le transfert d'information génétique au sein de la cellule »  : […] Concrètement, le génome est un ensemble de molécules d'acide désoxyribonucléique, ou ADN (quarante-six molécules chez l'homme). L'ADN est une macromolécule constituée par l'enchaînement de nucléotides, lesquels sont composés d'un sucre, le désoxyribose, et d'une base . Il n'existe que quatre bases différentes : l'adénine, la thymine, la guanine et la cytosine, notées A, T, G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_1904

RICH ALEXANDER (1924-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 522 mots

Le biophysicien et biologiste moléculaire américain Alexander Rich est connu pour ses découvertes originales concernant la structure et la fonction des acides nucléiques, l’ADN et l’ARN. Au nombre de ses apports les plus marquants figurent la première image (1973) à résolution atomique de la double hélice de l’ARN (qui confirmait par la même occasion la structure classique de l’ADN) et, en 1979, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-rich/#i_1904

EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Chromosomes et transcription : la première étape de la synthèse protéique »  : […] La synthèse protéique ne se fait pas directement sur l'ADN mais par l'intermédiaire d' ARN. L'information génétique contenue dans l'ADN est d'abord transférée (transcription ) à des molécules d'ARN qui servent à leur tour de matrice pour la fabrication au niveau des ribosomes des séquences d'aminoacides des protéines ( traduction ). La synthèse de l'ARN se fait par un processus semblable à celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucaryotes-chromosome-des/#i_1904

Voir aussi

Pour citer l’article

Carlo COCITO, « RIBOSOMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribosomes/