REPRÉSENTATIONS COLLECTIVES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Associé au nom du sociologue Émile Durkheim (1858-1917) et à son école, le concept de représentation collective désigne, sous la plume de ce dernier, des façons communes de perception et de connaissance bien distinctes des représentations individuelles, qui recèlent « un savoir qui dépasse celui de l'individu moyen » (Les Formes élémentaires de la vie religieuse, 1912).

Produits de la société, constituant en quelque sorte la matière de la conscience collective, elles sont ce qui permet aux hommes de vivre en commun, de voir et comprendre ensemble, sans être réduits, comme les animaux, à vivre selon les seules perceptions individuelles. Les notions de « nation » ou de « personne », par exemple, font sens pour l'individu parce qu'elles sont chargées d'un passé et d'un savoir qu'il ne peut épuiser. Si chacun y met ce que sa propre expérience lui a enseigné et en partage avec les autres les apports cognitifs, c'est en vertu de la stabilité et de l'immuabilité dont ces représentations collectives sont empreintes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  REPRÉSENTATIONS COLLECTIVES  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Problèmes contemporains »  : […] Résultat des efforts critiques et des rencontres théoriques, l'anthropologie moderne représente une force de réflexion vers laquelle se tournent de nombreuses disciplines, car c'est bien là son nouveau paradoxe que d'avoir recentré son objet et affirmé sa perspective holiste en décloisonnant les domaines habituels et en optant pour l' interdisciplinarité. Les travaux actuels s'orientent tous vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_93007

ANTHROPOLOGIE DU PATRIMOINE

  • Écrit par 
  • Cyril ISNART
  •  • 4 694 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les usages sociaux du patrimoine »  : […] Le second axe d’analyse interroge non plus la fabrication du patrimoine, mais les usages et les destins sociaux, politiques et identitaires de ces corpus d’objets qualifiés de patrimoniaux. Dans ce cas, l’anthropologie se consacre à identifier les acteurs qui entrent en contact avec ces objets, depuis les touristes jusqu’aux personnes qui s’approprient ces artefacts. On peut alors facilement trace […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-du-patrimoine/#i_93007

ARCHAÏQUE MENTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 026 mots

Dans le chapitre « La mentalité primitive selon Lévy-Bruhl »  : […] C'est contre la conception, commune à l'animisme et au rationalisme sociologique durkheimien, d'une homogénéité fondamentale de toutes les mentalités que Lévy-Bruhl a soutenu la spécificité de la mentalité qu'il nommait primitive et que nous appellerions plus volontiers aujourd'hui archaïque. Tandis que, pour l'animiste, les primitifs ont le même appareil intellectuel que nous, mais s'en servent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mentalite-archaique/#i_93007

L'ART ET L'ILLUSION, Ernst Gombrich - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 034 mots

Dans le chapitre « L'histoire de l'art comme histoire des conventions de représentation »  : […] Gombrich va démontrer, en analysant un certain nombre d'éléments, le caractère artificiel et culturel des représentations artistiques : les transpositions et les conventions concernant l'usage des couleurs et leur harmonisation, l'enseignement du dessin, qui a toujours consisté à maîtriser des schémas par la copie, le rôle des canons, des livres de modèles, des manuels d'anatomie artistique ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-et-l-illusion/#i_93007

BANLIEUE

  • Écrit par 
  • Jean BASTIÉ, 
  • Stéphane BEAUD, 
  • Jean ROBERT
  •  • 6 548 mots

Dans le chapitre « Aspects sociaux et politiques »  : […] La représentation négative des banlieues, qui a en France une histoire propre, s'est particulièrement durcie et cristallisée au cours de la longue crise sociale du dernier quart du xx e  siècle durant laquelle l'image de la « banlieue » s'est réduite quasi exclusivement à celle des « cités », « quartiers de relégation », « quartiers défavorisés » ou « quartiers sensibles ». Annie Fourcaut, histor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banlieue/#i_93007

CATÉGORIE (sociologie)

  • Écrit par 
  • Albert OGIEN
  •  • 544 mots

La notion de catégorie désigne un élément de base de l’activité de connaissance que les êtres humains déploient dans la vie ordinaire comme dans le travail scientifique. Dans la tradition philosophique, cette notion nomme, depuis Aristote, une série finie de principes généraux qui permettent de définir la nature des entités qui peuplent le monde et de procéder à leur distribution en classes. Chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/categorie/#i_93007

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La critique wébérienne de la conception marxiste »  : […] À l'encontre des premiers exégètes français de la pensée de Weber qui ont voulu en faire une arme contre le marxisme, substituant une interprétation spiritualiste à une interprétation matérialiste de la civilisation et intervertissant les places du déterminant et du déterminé, les nouvelles traductions et les nouveaux commentateurs ont montré comment Weber hérite de la rupture marxiste avec l'inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-penser-les-classes-sociales/#i_93007

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 407 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la classe ouvrière aux mondes ouvriers »  : […] La marginalisation des ouvriers s'opère d'abord dans les représentations collectives et la vie politique. Alors que le référent « classe ouvrière » était au cœur des mouvements sociaux du xx e  siècle, notamment lors du Front populaire ou de Mai-68, on observe depuis les années 1970 son retrait progressif des débats idéologico-politiques. Ce processus s'ancre dans le déclin des organisations qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classe-ouvriere/#i_93007

COLONISATION (débats actuels)

  • Écrit par 
  • Myriam COTTIAS
  •  • 3 251 mots
  •  • 3 médias

En 1992, l'historien spécialiste de la colonisation Daniel Rivet affirmait que « le passé colonial s'est suffisamment éloigné pour que nous établissions enfin avec lui un rapport débarrassé du complexe d'arrogance ou du réflexe de culpabilité ». Il encourageait ainsi les historiens à interroger la distance temporelle entre le « moment colonial » et la période contemporaine, et à assurer une « tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonisation-debats-actuels/#i_93007

CULTURE - Sociologie de la culture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 4 264 mots

Dans le chapitre « Questions et propositions »  : […] Depuis le milieu des années 1960, ce champ s'est structuré autour de trois principales séries de questions, revenant sur les représentations communes de la culture. Si elles ont donné lieu à des propositions et des réponses très variées et parfois divergentes, ces questions n'en ont pas moins constitué des bases permettant l'unification et le développement d'un domaine de recherche. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-sociologie-de-la-culture/#i_93007

CYBERCRIMINALITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier PALLUAULT
  •  • 2 555 mots

Dans le chapitre « Enjeux symboliques »  : […] S'il est difficile de l'appréhender objectivement comme phénomène, la cybercriminalité fait néanmoins sens au regard des tentatives globales de régulation d'Internet de la part des autorités étatiques. Plus exactement, elle appartient au lexique dans lequel les États ont puisé afin de légitimer l'intervention des organismes de sécurité dans le contrôle et la surveillance des flux informatiques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cybercriminalite/#i_93007

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 277 mots
  •  • 2 médias

La démocratie est une forme d'organisation politique traditionnellement définie, selon la formule d'Abraham Lincoln, comme le « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Comme dans tout système politique, « le peuple », c'est-à-dire la population des citoyens regroupée dans le cadre d'un territoire, y est gouverné. La spécificité d'un système démocratique est que les gouvernés so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie/#i_93007

DICTIONNAIRE

  • Écrit par 
  • Bernard QUEMADA
  •  • 7 981 mots

Dans le chapitre « Dictionnaire et société »  : […] Toutes les langues n'ont pas été « dictionnarisées », toutes les communautés n'ont pas réalisé leur propre dictionnaire, mais plus une société se développe et se complexifie, plus ses connaissances sont étendues et diversifiées, plus les dictionnaires jouent un rôle important. Le caractère social du dictionnaire tient à ce qu'il est perçu comme la somme des connaissances partagées par une commun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dictionnaire/#i_93007

LES ENFANTS DE SATURNE, R. et M. Wittkower - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 189 mots

Dans le chapitre « Variété des figures de l'excès »  : […] Après cette présentation historique du statut de l'artiste, suivent différents chapitres consacrés à la psychologie des artistes. Ils forment autant d'enquêtes fondées sur une érudition exigeante, articulant différentes figures de l'excès autour d'un ou de plusieurs cas remarquables. Notamment l'obsession du travail chez Masaccio ou Uccello, opposée à l'oisiveté créatrice dans laquelle serait tomb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-enfants-de-saturne/#i_93007

FAIT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 286 mots

Dans le chapitre « Les attributs du fait social »  : […] Le fait social possède comme attributs fondamentaux la contrainte, l'extériorité et l'inévitabilité. Contrainte : les individus sont amenés à se soumettre à son existence, comme ils doivent se soumettre à celle de la pesanteur ou de la composition de l'air. Extériorité : les individus ne produisent pas le fait social en lui-même, mais le rencontrent à l'extérieur de leurs propres productions psych […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fait-social/#i_93007

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Folklore et psychanalyse »  : […] Sigmund Freud, qui s'est beaucoup intéressé au folklore, déclare : « On retrouve [la symbolique du rêve] dans toute l'imagerie inconsciente, dans toutes les représentations collectives, populaires, notamment dans le folklore, le mythe, les légendes, les dictons, les proverbes, les jeux de mots courants : elle y est même plus complète que dans les rêves. » Il écrit, par ailleurs : « Chaque fois qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_93007

GIRAULT RENÉ (1929-1999)

  • Écrit par 
  • Robert FRANK
  •  • 624 mots

René Girault a été un grand historien des relations internationales, dans la prestigieuse lignée de Pierre Renouvin et de Jean-Baptiste Duroselle. Sur les traces de ses prédécesseurs à la Sorbonne, il a continué à faire sortir cette discipline historique du champ traditionnel de l'histoire diplomatique, au-delà des simples relations entre les diplomates ou entre les États. Voulant reconstituer une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-girault/#i_93007

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le retour de l'œil et de l'oreille, pourvoyeurs de sources »  : […] Depuis la fin des années 1970, l'ouverture des pratiques historiennes au temps présent a accéléré l'entrée de nouveaux supports dans l'univers des sources historiques. Pour reprendre la démarche d'Hérodote, ce que l'historien entend et ce qu'il voit retrouve une place essentielle dans l'arsenal des sources et dans l'invention des moyens de les critiquer. Dans le cas du recours aux témoignages ora […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-sources-et-methodes-de-l-histoire/#i_93007

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire culturelle

  • Écrit par 
  • Pascal ORY
  •  • 2 905 mots

Dans le chapitre « Une définition »  : […] La « culture » envisagée par l'histoire culturelle n'est pas celle de l'acception restreinte (capital de connaissances acquises), mais celle de l'acception large : elle englobe l'ensemble des représentations collectives propres à une société. La représentation est au cœur de cette définition et du champ qu'elle délimite. Comme forme sensible, elle engendre des pratiques et des discours. Ainsi, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-histoire-culturelle/#i_93007

IDENTITÉ

  • Écrit par 
  • Annie COLLOVALD, 
  • Fernando GIL, 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Pierre TAP
  •  • 13 233 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des investigations nouvelles »  : […] Constituée ainsi en objet d'étude, l'identité sociale voit tout un ensemble d'évidences qui lui étaient attachées être dénaturalisées et réfutées. Elle devient moins une donnée qui explique les lignes d'action adoptées qu'un phénomène social à expliquer et à élucider. L'identité objective cernée à partir des attributs sociaux individuels (sexe, position sociale, niveau d'études) est distinguée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identite/#i_93007

IMAGINAIRE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Pierre ANSART
  •  • 1 312 mots

Par l'expression « imaginaire social », on désigne l'ensemble des représentations imaginaires propres à un groupe social : les mythes, les croyances cosmiques et religieuses, les utopies. On suppose que cet ensemble, générateur de significations, participe à la vie commune, aux pratiques sociales : ce sont ces liens, ces implications du symbolique dans les pratiques qui retiennent particulièrem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-social/#i_93007

INÉGALITÉS HOMMES-FEMMES, France

  • Écrit par 
  • Alain BIHR, 
  • Roland PFEFFERKORN
  •  • 5 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Inégalités dans l'espace public »  : […] L'antique monopolisation par les hommes de l'espace public s'est pour l'essentiel maintenue jusqu'à présent. Pour s'en tenir à deux chiffres, l'Assemblée nationale élue en 1997 comptait à peine 10 p. 100 de femmes, et au Sénat, il y avait moins de 6 p. 100 de femmes à la même époque. Le Parlement français au seuil du xxi e  siècle fait ainsi à peine mieux que celui de la république islamique d'Ira […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inegalites-hommes-femmes-france/#i_93007

INTERDIT

  • Écrit par 
  • Claude RABANT, 
  • Pierre SMITH
  •  • 6 123 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les bases culturelles et mentales de l'interdit »  : […] Si le péché ou la faute morale se définissent d'abord par rapport à l'opposition du bien et du mal, la violation des tabous est marquée négativement par le fait qu'elle est censée provoquer le malheur ici-bas et dans cette vie, c'est-à-dire un malheur essentiellement biologique. À cet égard, les interdits s'apparentent aux présages funestes. Par exemple, le fait de renverser du sel ou de briser un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interdit/#i_93007

L'IMAGE DE L'ARTISTE. LÉGENDE, MYTHE ET MAGIE, Ernst Kris et Otto Kurz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 194 mots

Dans le chapitre « Héros et magiciens »  : […] Le problème de la magie est au cœur de l'essai d'Ernst Kris et d'Otto Kurz. D'Aby Warburg, qui en avait mesuré toute l'importance à Julius von Schlosser qui, dans son Histoire du portrait de cire , voyait dans la désagrégation de la pensée magique un puissant principe régulateur de la demande de ressemblance mimétique, la question irrigue quelques-unes des recherches les plus originales dans l'his […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-image-de-l-artiste-legende-mythe-et-magie/#i_93007

MARQUE, marketing

  • Écrit par 
  • Jean-Noël KAPFERER
  •  • 6 498 mots

Dans le chapitre « La marque, porteuse de valeurs »  : […] Au fur et à mesure de la croissance de l'entreprise, de sa distribution, et de sa capacité d'investir dans les médias publicitaires, le nom acquiert non seulement une notoriété élargie, mais une image. Par image, on entend un ensemble d'associations mentales. L'image porte, au début du cycle de vie de la marque, sur des avantages très matériels (les différences importantes du produit désigné par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marque-marketing/#i_93007

MASCULIN / FÉMININ (F. Héritier)

  • Écrit par 
  • Mona CHOLLET
  •  • 1 005 mots

« Pour quelles raisons l'humanité en son entier a-t-elle développé des systèmes de pensée valorisant le masculin et dévalorisant le féminin, et traduit ces systèmes de pensée en actions et en situations de fait ? » Ou, autrement dit, comment, du constat irréfutable d'une différence, déduit-on une hiérarchie ? Dans Masculin/Féminin II : dissoudre la hiérarchie (Odile Jacob, Paris, 2002), Franço […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masculin-feminin/#i_93007

MENTALITÉS, histoire

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 2 014 mots

Dans le chapitre « Enfermer l'histoire dans l'univers mental ? »  : […] Michel Foucault a séduit les historiens non pour sa conception historiciste des structures de la pensée mais pour son assimilation des enjeux du savoir à des enjeux de pouvoir. Tout énoncé instaure un rapport d'autorité et le système social peut se déduire des termes par lesquels une collectivité s'accorde sur les fondements du vrai. Philippe Ariès le rejoint dans cette approche globalisante des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mentalites-histoire/#i_93007

MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 9 610 mots
  •  • 1 média

Notre époque repose sur une mythologie de la mobilité, notamment géographique, censée à la fois assurer l'adaptation à un marché du travail flexible et l'épanouissement personnel d'une permanente construction de soi. Qui plus est, cette mobilité est potentiellement sans limites, tant la notion de mondialisation suggère la vision d'une circulation planétaire des flux migratoires. L'histoire, pourt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations/#i_93007

MODE DE VIE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 230 mots

Dans le chapitre « De la morphologie au mode de vie »  : […] Focalisant l'attention sur l'influence des conditions géographiques et climatiques, d'une part, et sur les facteurs technologiques (outils et usages), d'autre part, la géographie humaine définit le genre de vie comme un ensemble d'activités habituelles qui permettent à un groupe humain d'assurer son existence en utilisant les ressources d'un milieu donné. Dans une perspective homologue, l'approc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-de-vie/#i_93007

ORGANICISME

  • Écrit par 
  • Pierre BIRNBAUM
  •  • 2 866 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le tournant du siècle »  : […] La nature tout humaine de l'organisme social ne peut, en effet, que le différencier de l'organisme biologique dans lequel les parties sont naturellement dépourvues de conscience. On peut, par conséquent, situer dans la même perspective que celle de Worms l'organicisme de F.  Tönnies, celui de Durkheim ou enfin celui auquel recourent de nombreux psychologues sociaux. Si Tönnies reprend l'analogie o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organicisme/#i_93007

ORGANISATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 5 282 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les rapports d'opposition »  : […] Très différente est la manière de faire de Radcliffe-Brown, comme un exemple va le montrer (« Théorie sociologique du totémisme »). Les tribus australiennes de la rivière Darling en Nouvelles-Galles du Sud, remarque-t-il, ont une division en deux moitiés, exogamique (avec mariage obligatoire en dehors de la moitié d'appartenance) et matrilinéaire (l'appartenance à une moitié est transmise en lig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-sociale/#i_93007

PARFUMS

  • Écrit par 
  • Brigitte MUNIER, 
  • Paul TEISSEIRE
  •  • 5 931 mots
  •  • 5 médias

Les sociologues, mais avant eux les philosophes, ont dédaigné l'odorat au bénéfice de la vue et de l'ouïe, sens nobles capables de dépasser la pure sensation pour l'instituer en objet. Le sens olfactif, réputé animal, enfermé dans l'immédiateté, privé de toute possibilité de sublimation, fut exposé à une répression croissant avec l'évolution sociale, comme en témoignent les observateurs, de Buffo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parfums/#i_93007

PERCEPTION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Gauthier FRADOIS
  •  • 888 mots

Dans un ouvrage qui a révolutionné la théorie de la connaissance, Critique de la raison pure , Emmanuel Kant expose l'existence de deux formes pures de l'intuition sensible, l'espace et le temps, comme fondements a priori de la connaissance du sujet. Ces cadres formels de l'expérience, inhérents à l'esprit humain, sont la condition de possibilité de nos intuitions empiriques, la seule forme sous l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perception-sociologie/#i_93007

PÉRIURBANISATION

  • Écrit par 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 444 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aspirations et représentations »  : […] Mais l'émergence des territoires périurbains doit être appréhendée comme résultant également des aspirations culturelles, représentations et imaginaire collectif des populations : rejet de la ville, recherche d'un environnement et d'un cadre de vie, horizon social de l' accession à la propriété. Il y a une demande de terrain, d'espace par les citadins. Les progrès techniques successifs et les gain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/periurbanisation/#i_93007

POPULISME

  • Écrit par 
  • Pierre-André TAGUIEFF
  •  • 8 423 mots
  •  • 3 médias

Il est arrivé une singulière mésaventure au mot « populisme » : il est devenu populaire. Le terme étant sorti du langage savant, ses usages dominants s'inscrivent désormais dans l'espace polémique occupé par les acteurs politiques, les journalistes et les intellectuels médiatiques. Significativement, « populisme » se décline dans des expressions polémiques : « dérive populiste », « tentation popu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/populisme/#i_93007

PUBLICITÉ

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 7 070 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Publicité et société »  : […] La publicité agit sur la société d'une double manière : à travers l'accompagnement de la consommation mais également par la façon dont elle expose (images et discours) les argumentaires des produits, cherchant un équilibre incertain entre valeurs traditionnelles et soutien à l'innovation. Les fonctions sociales de la publicité sont directement associées à sa mission économique d'accompagnement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/publicite/#i_93007

RITUEL

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 5 523 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'approche fonctionnaliste »  : […] Le rituel fait classiquement référence à des séquences d'actes ordonnés et prescrits, répétitifs, « expressifs et dramatiques », à des comportements standardisés qui, à première vue, ne peuvent être expliqués en termes de rationalité (de fins et de moyens) et qui semblent donc s'appuyer sur des représentations symboliques, c'est-à-dire, au sens de R. Needham, des représentations qui « tiennent lie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rituel/#i_93007

RUMEUR

  • Écrit par 
  • Philippe ALDRIN
  •  • 1 779 mots

Dans le chapitre « Rumeurs et histoire sociale de l'opinion »  : […] À ce titre, la rumeur est sans doute le plus vieux média du monde (Jean-Noël Kapferer, 1987), sinon le plus spontané pour faire connaître une nouvelle (Michel Balard et al., 1994). Mais la persistance des rumeurs dans les « sociétés de communication » démontre qu'on ne peut réduire le phénomène à une technique de transmission, le bouche-à-oreille. Pour ceux qui l'entendent et la répètent, une rume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rumeur/#i_93007

SENSIBILITÉS HISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Alain CORBIN
  •  • 2 219 mots

L'histoire des sensibilités n'est pas ici considérée comme celle de « l'âme sensible » telle qu'elle se dessinait durant la seconde moitié du xviii e  siècle, notamment sous l'influence du romancier anglais Samuel Richardson et, plus encore, de Jean-Jacques Rousseau, qui en propose les modèles dans sa Nouvelle Héloïse . Ce que nous envisageons comme histoire des sensibilités, c'est-à-dire des man […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-sensibilites/#i_93007

SIMIAND FRANÇOIS (1873-1935)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 360 mots

Dans le chapitre « Pour une sociologie économique scientifique »  : […] Né le 18 avril 1873 à Gières (Isère), fils d’instituteur, agrégé de philosophie (1896) et docteur en droit ( Le S alaire des ouvriers des mines de charbon en France. Contribution à la théorie économique du salaire , 1904, thèse remaniée en 1907), expert en statistiques, François Simiand veut appliquer à l’étude des phénomènes économiques les principes d’analyse des faits sociaux énoncés par Durkh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-simiand/#i_93007

SOCIOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Fabrice CLÉMENT
  •  • 2 957 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Comprendre les représentations collectives  »  : […] L’environnement social n’est pas uniquement constitué d’un tissu complexe de relations sociales. Les cultures humaines se distinguent également par un ensemble d’idées, de connaissances et de croyances auxquelles adhèrent, avec plus ou moins de conviction et d’intensité, les membres d’une communauté ; c’est ce que Durkheim appelait les « représentations collectives ». Leur étude scientifique ne fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-cognitive/#i_93007

SOCIOLOGIE WEBERIENNE

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 2 389 mots

Dans le chapitre « Croyance et incorporation »  : […] L'idée que la monopolisation des privilèges sociaux par une minorité puisse déboucher sur une dialectique révolutionnaire inspirait à Weber un complet scepticisme : « Ce qui appelle manifestement une explication », écrivait-il dans Hindouisme et bouddhisme , ce n'est pas le fait que des groupes « négativement privilégiés » se révoltent, mais « plutôt le fait que de telles révoltes n'aient pas ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-weberienne/#i_93007

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 876 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Imageries et mythes sportifs dans la culture contemporaine »  : […] Au prix de quelques remaniements, les normes et les valeurs sportives résistent bien dans la culture contemporaine. Le monde de l' entreprise, qui fait des valeurs de compétitivité, de combativité et de concurrence ses vertus cardinales, y puise largement ses métaphores. L'équipe sportive, modèle d'identité et d'efficacité dans l'action collective organisée, « à la japonaise » et l'entreprise mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sociologie/#i_93007

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 889 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Constitution d'un système littéraire »  : […] Un système littéraire est constitué par le sentiment que s'articulent entre elles, de manière cohérente et convaincante, quatre représentations : une image de ce qu'est un auteur, une image du public, une image de l'œuvre et enfin la représentation de ce qui les qualifie toutes trois, et les garantit comme exprimant la condition faite à la littérature en une époque donnée. Écrivains et lecteurs p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-litterature/#i_93007

THÉORIE DE LA CLASSE DE LOISIR, Thorstein Veblen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie L. COT
  •  • 998 mots

Dans le chapitre « La classe de loisir : une institution enracinée dans l'histoire »  : […] Théorie de la classe de loisir s'ouvre sur une vaste fresque historique qui permet de définir la « classe de loisir » comme une institution, c'est-à-dire comme un faisceau donné d'habitudes de pensée, inscrites dans le temps et dans l'espace, communes à un ensemble d'individus et qui contraignent les comportements de ces individus, jusqu'à façonner les notions mêmes de rationalité qui servent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-la-classe-de-loisir/#i_93007

VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 8 198 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Violence, État et société »  : […] D'autres approches de la violence la rapportent non plus à la situation intersubjective mais aux relations entre des êtres sociaux formant, plus ou moins difficilement, des communautés. Dans son Léviathan (1651) Thomas Hobbes interprète l'état de nature comme une situation instable. Ce n'est pas que l'homme y soit irrémédiablement l'ennemi de son prochain. Mais l'absence de règle commune a pour c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violence/#i_93007

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Christophe MARCEL, « REPRÉSENTATIONS COLLECTIVES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/representations-collectives/