RAISON (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les limites de la raison

Disciple de Galilée, Descartes (1596-1650) comprit mieux que son guide la puissance contenue dans la connaissance rationnelle de la nature. Grâce à la science, nous pourrons « nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature », écrit-il dans la sixième partie du Discours de la méthode (1637). Un autre complément apporté par Descartes consiste à prendre au pied de la lettre la formule galiléenne d’une nature qui serait « écrite en langage mathématique ». Au sein de cette nature se trouvent les corps vivants et, si l’on a pour ambition d’expliquer rationnellement l’ensemble de la nature, il convient d’appliquer au vivant la logique mécaniste qui vaut pour les étoiles et la matière inanimée. Notre raison exigerait donc que l’on conçoive les vivants comme de simples horloges dont le savant démonterait les rouages.

Au siècle suivant, Emmanuel Kant (1724-1804) constatera l’échec du programme cartésien. Il est définitivement impossible selon lui de considérer les corps comme des horloges et les animaux comme de simples machines. Les êtres vivants constituent des objets inclassables. Ils ne répondent ni à la logique « déterminante » (ou causale) qui règne sans partage dans les sciences, ni à la logique finaliste (ou « causalité finale ») qui organise notre pratique, autrement dit la logique à laquelle a recours un être libre qui, seul, a la capacité de faire précéder son action d’une intention non déterminée par la situation antérieure.

En effet, le vivant possède des capacités dont aucun mécanisme ne saurait rendre compte :

– la capacité de se reproduire, c’est-à-dire de produire un être semblable à lui-même ;

– la capacité de se construire lui-même, sans avoir besoin d’un « ouvrier » extérieur à lui pour agencer les pièces qui le constitueront ;

– la capacité de se « réparer » lui-même, grâce à une relation « formatrice » qui lie les parties au tout de manière organique et qui est absolument spécifique du vivant.

Il est donc rigoureusement impossible d’assimiler un [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur de khâgne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « RAISON (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/raison-notions-de-base/