NUREMBERG PROCÈS DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946
Crédits : The Image Bank

vidéo

Le procès de Nuremberg

Le procès de Nuremberg
Crédits : Fred Ramage/ Getty Images

photographie


Le procès de Nuremberg constitue un grand moment de l'histoire du xxe siècle, tout à la fois clôture d'une guerre qui fut mondiale et naissance d'un nouveau droit international. Il est devenu le symbole fondateur d'une justice effectivement universelle et supranationale. Réuni pour la première audience le 20 novembre 1945, le Tribunal militaire international rendit son verdict le 1er octobre 1946 après dix mois de débats.

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

vidéo

Le 20 novembre 1945, six mois après la capitulation sans condition de l'Allemagne, s'ouvre à Nuremberg le procès des dirigeants nazis. Hermann Göring, Rudolf Hess, Joachim von Ribbentrop, Wilhelm Keitel et quinze autres accusés, ayant tous plaidé non coupable, sont condamnés à mort ou à... 

Crédits : The Image Bank

Afficher

Vers le procès

Les informations sur les actes criminels perpétrés par les Allemands lors des combats ou des occupations convergeaient à Londres ou à Washington pratiquement en temps réel. Le 13 janvier 1942, les représentants de huit gouvernements en exil et du Comité de la France libre réunissent, au Saint-James Palace à Londres, une « conférence interalliée pour la punition des crimes de guerre ». Ils demandent que « la guerre ait pour but principal, entre autres, de châtier les coupables de ces crimes contre l'humanité, quel que soit le degré de responsabilité des auteurs ». Ils affirment leur volonté de « poursuivre, de rechercher, de juger et de condamner les criminels, sans distinction d'origine, et de veiller à l'exécution des sentences dans le cadre d'une justice internationale ». Cette idée était déjà présente dans les articles 227 et 228 du traité de Versailles, mais elle n'avait pratiquement pas été mise en acte. En octobre 1943, une commission des crimes de guerre des Nations unies, c'est-à-dire des gouvernements alliés dans la lutte contre le nazisme, est mise sur pied à Londres. Elle a la charge d'enquêter sur ces crimes. Parallèlement, le 30 octobre est rédigée la Déclaration de Moscou, signée par les ministres des affaires étrangères du Royaume-Uni (Anthony Eden), des États-Unis (Cordell Hull) et de l'U.R.S.S. (Molotov). Les Alliés distinguent alors ceux qui ont commis leurs crimes dans un seul lieu. Ils seront « ramenés sur la scène de leurs crimes et jugés par les peuples [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directrice de recherche émérite au C.N.R.S., U.M.R. identités, relations internationales et civilisations de l'Europe, université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  NUREMBERG PROCÈS DE  » est également traité dans :

PROCÈS DE NUREMBERG ET DE TOKYO

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale , des tribunaux internationaux ad hoc furent chargés de juger les grands criminels de guerre. Pour la première fois, une sanction judiciaire internationale des crimes contre la paix, des crimes de guerre et de la nouvelle catégorie des crimes contre l'humanité est expressément prévue et organisée par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-nuremberg-et-de-tokyo/#i_18700

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 851 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Le procès de l'Allemagne en ruine »  : […] leur degré de culpabilité. Encore les vaincus auraient-ils pu mesurer la dimension des crimes commis jusqu'en 1945 en suivant le procès intenté à Nuremberg aux chefs et aux organisations nazis. Mais à leurs yeux le tribunal, composé uniquement de vainqueurs, était d'une impartialité douteuse. Et surtout la population allemande de l'époque avait d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_18700

COMITÉS D'ÉTHIQUE BIOMÉDICALE

  • Écrit par 
  • Christine FAURE
  •  • 4 358 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les précédents internationaux »  : […] spécialisé constituent un second cadre de référence pour la communauté internationale. Ces déclarations découlent des principes fondamentaux énoncés par le tribunal de Nuremberg les 19 et 20 août 1947 sur les conditions de l'expérimentation médicale. « Ce point de vue des juges » se trouve reproduit en francais dans l'ouvrage du médecin militaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comites-d-ethique-biomedicale/#i_18700

COUR PÉNALE INTERNATIONALE

  • Écrit par 
  • Sarah PELLET
  •  • 2 664 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La lente émergence d'une justice pénale internationale »  : […] mondiale relance les discussions et les Alliés affirment leur volonté de juger les responsables. À la fin de la guerre, deux juridictions sont créées : le Tribunal militaire international de Nuremberg, par l'accord de Londres du 8 août 1945, et le Tribunal international pour l'Extrême-Orient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cour-penale-internationale/#i_18700

CRIME DE GUERRE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 1 004 mots
  •  • 2 médias

« Atrocités ou délits commis sur des personnes et des biens en violation des lois et usages de la guerre, y compris l'assassinat, les mauvais traitements ou la déportation, pour des travaux forcés ou pour tout autre but, des populations civiles dans les territoires occupés, l'assassinat ou les mauvais traitements des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crime-de-guerre/#i_18700

CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI
  •  • 6 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'intention de l'auteur »  : […] D'une part, le crime contre l'humanité relève d'une politique planifiée. On sait que le jugement de Nuremberg fut à cet égard en retrait par rapport à l'acte d'accusation. Ce dernier visait, comme premier chef d'accusation, le plan concerté ou le complot qui avait pour objet de « commettre des crimes contre la paix, des crimes de guerre et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crimes-contre-l-humanite/#i_18700

ETHNOCIDE

  • Écrit par 
  • Pierre CLASTRES
  •  • 4 681 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Génocide et ethnocide »  : […] Créé en 1946 au procès de Nuremberg, le concept juridique de génocide est la prise en compte au plan légal d'un type de criminalité jusque-là inconnu. Plus précisément, il renvoie à la première manifestation dûment enregistrée par la loi de cette criminalité : l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocide/#i_18700

FRICK WILHELM (1877-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 303 mots
  •  • 1 média

Avocat à Kaiserlautern, Frick n'a adhéré officiellement au Parti national-socialiste qu'en 1925, mais il s'était déjà, lors du putsch de Munich (8-9 nov. 1923), et alors qu'il était fonctionnaire de la police de cette ville, rangé aux côtés de Hitler. Il avait été condamné de ce fait en 1924 et amnistié en 1925. Élu membre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-frick/#i_18700

GÉNOCIDE

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 8 480 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un crime entre Blancs »  : […] Ce détour par l'idéologie est nécessaire pour comprendre pourquoi, à Nuremberg d'abord, à l'O.N.U. ensuite, il ne parut point excessif ou scandaleux de voir les puissances victorieuses condamner les nazis pour avoir installé dans la blanchitude – racialement homogène selon des critères de classification vieux et dignes comme Buffon – un nuancier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genocide/#i_18700

GUERRE

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE, 
  • P. E. CORBETT, 
  • Victor-Yves GHEBALI, 
  • Q. WRIGHT
  •  • 14 314 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Conduite de la guerre »  : […] proposé de constituer des tribunaux internationaux, tel le Conseil international des prises projeté à la conférence de La Haye de 1907. Les tribunaux de Nuremberg et de Tōkyō, après la Seconde Guerre mondiale, étaient internationaux en ce sens qu'ils étaient fondés sur des accords conclus entre un grand nombre de membres des Nations unies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre/#i_18700

JUSTICE - Justice politique

  • Écrit par 
  • Robert CHARVIN
  •  • 8 855 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  De l'ordre interne à l'ordre international »  : […] des représentants de l'État ne saurait s'appliquer à des actes criminels et tout particulièrement au déclenchement de la guerre d'agression. Le Tribunal de Nuremberg a prononcé de lourdes condamnations à l'encontre des principaux dirigeants nazis. Il lui a été cependant reproché d'être une « justice de vainqueurs » et d'avoir prononcé des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-justice-politique/#i_18700

MINORITÉS DROIT DES

  • Écrit par 
  • Yves PLASSERAUD
  •  • 11 211 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Société des Nations et les minorités »  : […] Il faut attendre le tribunal international de Nuremberg et le procès des dirigeants nazis de 1945 à 1946 pour que le droit international soit réaffirmé. Le concept de crime contre l'humanité forgé à cette occasion met l'éminente dignité de l'être humain au premier plan des préoccupations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-des-minorites/#i_18700

NATIONS UNIES (O.N.U.)

  • Écrit par 
  • Jacques FOMERAND, 
  • Cecelia M. LYNCH, 
  • Karen MINGST
  •  • 16 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Développement du droit international »  : […] international la mission de formuler les principes du droit international reconnus lors des procès menés contre les criminels de guerre nazis par le Tribunal international de Nuremberg, ainsi que celle de préparer une esquisse de code des crimes contre la paix et la sécurité de l'humanité. En 1950, la commission soumit sa formulation des principes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nations-unies/#i_18700

POLIAKOV LÉON (1910-1997)

  • Écrit par 
  • Annette WIEVIORKA
  •  • 814 mots

David Rousset les textes qui composent Le pitre ne rit pas et explorant pour lui le Code pénal soviétique. Il écrit son premier ouvrage d'histoire, un livre pionnier, Bréviaire de la haine, fondé essentiellement sur les archives du procès de Nuremberg. Il avait en effet rassemblé pour Edgar Faure, membre de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-poliakov/#i_18700

TRIBUNAUX PÉNAUX INTERNATIONAUX

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI
  •  • 2 711 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les tribunaux de Nuremberg et de Tōkyō »  : […] L'accord de Londres du 8 août 1945 institue le Tribunal militaire international – qui siégera à Nuremberg – chargé de juger les principaux criminels de guerre des pays de l'Axe pour trois sortes de crimes définis à l'article 6 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribunaux-penaux-internationaux/#i_18700

TROISIÈME REICH (1933-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 9 947 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La fin du IIIe Reich »  : […] socialistes – quand ils n'avaient pas péri ou disparu – ont été jugés après la guerre par le tribunal international de Nuremberg. Un certain nombre d'entre eux ont été condamnés à mort et exécutés, d'autres se virent infliger des peines d'emprisonnement, quelques-uns furent acquittés. Ont été jugés également, mais par un tribunal exclusivement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-reich/#i_18700

VAILLANT-COUTURIER MARIE-CLAUDE (1912-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 726 mots
  •  • 1 média

internationale des femmes de 1945 à 1954, elle témoigna au procès des criminels de guerre nazis à Nuremberg, le 28 janvier 1946. Elle décrivit les paillasses de 2 mètres sur 2 où neuf détenues devaient se coucher, les appels nocturnes dans le froid et le hurlement des chiens, les rats s'attaquant aux mourantes. Parce qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-claude-vaillant-couturier/#i_18700

WEIZSÄCKER RICHARD VON (1920-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 423 mots

juridiques du groupe industriel Mannesmann, au sein de la banque Waldthausen, puis pour le groupe chimique Boehringer Ingelheim. Lors du procès de Nuremberg, jeune juriste, il participe à la défense de son propre père, chef de cabinet du ministre des Affaires étrangères du Reich Joachim von Ribbentrop. Très engagé dans l’Église protestante, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-von-weizsacker/#i_18700

Voir aussi

Pour citer l’article

Annette WIEVIORKA, « NUREMBERG PROCÈS DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-nuremberg/