POP ET ROCK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Essor de la pop music

Le développement rapide des modes de diffusion que constituent la radio et le disque microsillon vont favoriser l'essor de la pop music. Avant cela, les musiques populaires ne circulaient que sous forme de partitions, par exemple dans la rue, par des musiciens ambulants (en France, on parlait de « petits formats »). Les barber shops du sud des États-Unis, chansons chantées a cappella à quatre voix, représentent, dès avant la Première Guerre mondiale, une des premières manifestation de la pop music. L'énorme succès des disques de gospel dans les années 1930 puis de doo-wop dans les années 1950, des mélodies de Broadway qui se répandent hors de leur contexte de création préfigurent la vague pop des années 1960, qui verra l'émergence de la pop star et des mythologies qui s'y rattachent.

Les chansons des Beatles et des Beach Boys représentent la référence absolue en matière de pop music. Leur esthétique met en valeur les voix (album Good Vibrations, des Beach Boys, 1970), une recherche mélodique constante (comme dans les chansons de Paul McCartney) mais aussi parfois un goût pour l'étrangeté des climats et la diversité dans l'instrumentation et les timbres (chanson I Am The Walrus, de John Lennon, dans l'album Magical Mystery Tour, 1967). Des groupes comme les Kinks (album You Really Got Me, 1975) ou des artistes comme Jimi Hendrix (Hey Joe) sont considérés comme pop, car ils adhèrent par essence à la tendance psychédélique. Les Rolling Stones (chanson I Wanna Be Your Man, composée par John Lennon et Paul McCartney, 1963, puis leur album Their Satanic Majesties Requests, 1967), les Doors (Light My Fire), David Bowie (Rebel Rebel, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « POP ET ROCK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pop-et-rock/