BEACH BOYS THE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Groupe américain de pop-rock qui est devenu l'idole de la jeunesse de la Californie du Sud grâce à ses mélodies suaves et à sa couleur vocale caractéristique. À l'origine, il se compose des frères Brian Douglas Wilson (chanteur, bassiste et pianiste, né le 20 juin 1942, à Hawthorne, en Californie), Dennis Carl Wilson (chanteur et batteur, né à Hawthorne le 4 décembre 1944, mort le 28 décembre 1983 à Marina del Ray, en Californie), Carl Dean Wilson (chanteur et guitariste, né le 21 décembre 1946 à Hawthorne, mort le 6 février 1998 à Los Angeles), de leur cousin Michael (Mike) Edward Love (chanteur et batteur, né le 15 mars 1941 à Baldwin Hills, en Californie) et d'Alan (Al) Charles Jardine (chanteur et guitariste, né le 3 septembre 1942 à Lima, dans l'Ohio). Par la suite, parmi les membres importants, on citera David Lee Marks (né le 22 août 1948, à Newcastle, en Pennsylvanie) et Bruce Johnston (de son véritable nom Billy Baldwin, né le 27 juin 1944 à Chicago).

Envisagé au départ comme un groupe pop à l'image bien définie – participant de la culture du surf et des dragsters de la région de Los Angeles des années 1960 – les Beach Boys, sous l'impulsion de leur principal chanteur, bassiste et producteur, Brian Wilson, s'imposeront ensuite comme chantres de l'angoisse existentialiste des jeunes des banlieues américaines. Ils auront réussi à traduire les aspirations douces-amères de la classe moyenne, de ceux qui avaient participé au grand mouvement vers la côte ouest des États-Unis dans les années 1920. Les Beach Boys personnifient le fragile rêve californien, que leurs parents n'ont pu conserver qu'en se battant âprement.

Élevés à Hawthorne, dans la banlieue de Los Angeles, la vocation musicale des frères Wilson est stimulée par leurs parents : leur père, Murry, qui tient un petit magasin d'outillage, écrit aussi des chansons. Encore adolescents, Brian, Dennis et Carl se réunissent avec leur cousin Love et leurs amis Jardine et Marks pour écrire et interpréter de la musique pop dans l'esprit de Chuck Berry, comme dans celui des Four Freshmen et des Four Preps.

Dennis, surfeur débutant et adolescent habitué à la scène de surf de Manhattan Beach, pousse Brian et le reste du groupe (qui porte alors le nom de Pendletons) à écrire des chansons à la gloire de ce sport naissant. Le succès régional remporté en 1961 par le premier single des Beach Boys, Surfin', les amène à signer en 1962 leur premier engagement pour enregistrer de la musique rock chez Capitol Records. C'est la reconnaissance des ambitions de Brian comme compositeur de musique pop ; pendant des années, il va écrire presque toutes les chansons du groupe, souvent avec des collaborateurs (surtout avec Love). Les Beach Boys figurent vite au hit-parade des singles américains avec des odes aux automobiles et au surf comme 409 et Surfin' Safari. Après le triomphe commercial de la suite (album et single), Surfin' USA, en 1963 (l'année où Jardine remplace son remplaçant, Marks), Brian assume le contrôle artistique complet du groupe. L'album suivant, Surfer Girl, est une étape décisive pour l'autonomie par rapport au studio qu'il revendique, autonomie qu'il obtient de Capitol comme auteur, arrangeur et producteur. Évoquant les Four Freshmen mais inspiré en fait par When You Wish Upon a Star du film Pinocchio de Walt Disney (1940), la chanson-titre allie une aspiration enfantine à un chant pop très émouvant. Comme son héros, le producteur d'avant-garde Phil Spector, l'excentrique Brian se montre doué pour des arrangements éclectiques avec une puissance rock évocatrice (citons notamment Little Deuce Coupe, Fun, Fun, Fun, I Get Around et Don't Worry Baby).

Après le premier accès, en 1964, d'une série de dépressions dues au stress et à la drogue, Brian arrête les tournées et est remplacé tout d'abord par le chanteur et guitariste Glen Campbell, puis par le chanteur chevronné qu'est Johnston. Brian se concentre ensuite sur la production de studio des Beach Boys, surpassant tous ses modèles avec le chef-d'œuvre de son groupe, Pet Sounds (1966). Pastiche doux-amer de chansons rappelant les blessures d'amour sans retour et autres épreuves de l'âge, Pet Sounds sera considéré par Paul McCartney comme le catalyseur de Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (1967) des Beatles. Brian triomphe une nouvelle fois avec G [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Classification

Autres références

«  BEACH BOYS THE  » est également traité dans :

POP ET ROCK

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 258 mots

Dans le chapitre « Essor de la pop music »  : […] Le développement rapide des modes de diffusion que constituent la radio et le disque microsillon vont favoriser l'essor de la pop music. Avant cela, les musiques populaires ne circulaient que sous forme de partitions, par exemple dans la rue, par des musiciens ambulants (en France, on parlait de « petits formats »). Les barber shops du sud des États-Unis, chansons chantées a cappella à quatre voix […] Lire la suite

PRODUCTEUR DE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Florent MAZZOLENI
  •  • 7 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Phil Spector et son mur du son »  : […] Disciple de Leiber & Stoller, Phil Spector (1939-2021) exacerbe le rôle de producteur musical. Au fil de son travail pour les Crystals ou les Ronettes, Phil Spector s’affirme comme l’un des producteurs les plus inspirés, le premier de sa profession à devenir une authentique vedette, grâce à son savoir-faire bien sûr, mais aussi grâce à sa jeunesse et à sa mégalomanie. Souvent imité, jamais égalé, […] Lire la suite

SGT. PEPPER'S LONELY HEARTS CLUB BAND (les Beatles)

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 342 mots
  •  • 1 média

Alors que les rumeurs de séparation vont bon train, les Beatles commencent en décembre 1966 l'enregistrement d'un concept-album (c'est-à-dire un album conçu comme un ensemble cohérent), le premier dans l'histoire de la musique populaire, Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band , qui paraît le 1 er  juin 1967. Les quatre musiciens construisent patiemment ce manifeste pop qui baigne dans une atmosph […] Lire la suite

Pour citer l’article

« BEACH BOYS THE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/the-beach-boys/