POINTS CHAUDS, géophysique

Médias de l’article

Les points chauds

Les points chauds
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Les trapps

Les trapps
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les points chauds sont des volcans qui diffèrent, par leur volcanisme même, des autres volcans par des montées de magma très profondes : les panaches mantelliques. De plus, ils peuvent se positionner, pour plusieurs dizaines de millions d'années, un peu n'importe où, en milieu océanique ou continental, contrairement aux autres manifestations volcaniques de limites de plaques lithosphériques.

Tectonique des plaques, points chauds et panaches mantelliques

La théorie de la tectonique des plaques permet d'expliquer la distribution de la plupart des 540 volcans actifs sur la Terre : le volcanisme se concentre aux marges des plaques lithosphériques. Aux dorsales océaniques, là où les plaques divergent à des vitesses de 2 à 8 centimètres par an, la remontée du manteau solide induit la fusion partielle par décompression adiabatique. Que signifie « décompression adiabatique » ? En remontant vers la surface, un volume de roche est sujet à une pression de plus en plus faible ; on parle donc de décompression. Si le volume de roche n'échange pas de la chaleur avec l'environnement, on parle de décompression adiabatique.

Les points chauds

Les points chauds

carte

Distribution des principaux trapps continentaux — trapps d'Emeishan (258 Ma), trapps de Sibérie (250 Ma), trapps de Karoo (170 Ma), trapps de Paraná et d'Etendeka (135 Ma), trapps du Groenland (57 Ma), trapps d'Éthiopie (30 Ma), trapps de Columbia (16 Ma) — et des principaux... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chaque année, le long des 60 000 kilomètres de dorsales, 2,5 kilomètres carrés de nouvelle croûte océanique se forment grâce à la production de 18 kilomètres cubes de magma. En revanche, dans les zones de subduction, là où les plaques convergent, la lithosphère océanique s'enfonce dans le manteau et la libération des fluides induit la fusion partielle. Ce processus engendre des volcans comme le Fuji-Yama au Japon, le mont Saint Helens aux États-Unis ou bien la cordillère des Andes.

Cependant, la théorie de la tectonique des plaques ne permet pas d'expliquer des volcans « intraplaques », comme ceux d'


pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  POINTS CHAUDS, géophysique  » est également traité dans :

CAMEROUN MONT

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 168 mots

de lave) et les produits émis sont plutôt des basaltes tholéiitiques. En cela, le mont Cameroun apparaît comme le jalon actif d'un point chaud qui a tracé un alignement de volcans du nord-est au sud-est avec les monts Biu, Oku (et le lac Nyos), Bambouto, Manengouba et Cameroun à terre, puis les îles Bioko, Principe, São Tomé et Annobon en mer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mont-cameroun/#i_44698

EAU DU MANTEAU TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 2 659 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Teneur en eau du manteau terrestre »  : […] à 240 ppm dans le matériau source. Un autre type de volcanisme important dans les domaines océaniques est celui des points chauds, comme Hawaii ou La Réunion. Le manteau fondant au niveau des points chauds apparaît plus hydraté que le manteau supérieur à la source des MORBs, et fournit une estimation pour la concentration en eau de 500 à 700 ppm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-du-manteau-terrestre/#i_44698

ÉRUPTIONS VOLCANIQUES

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 3 928 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Processus de fusion partielle et contexte géodynamique »  : […] Au niveau des points chauds, la croûte océanique est plutôt épaisse et la fusion réduite (de l'ordre de 5 p. 100). La chimie du magma produit est différente de celle des MORB, et est plus riche en silice et en éléments alcalins. Les magmas de points chauds sont dénommés OIB (de l'anglais oceanic island basalts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eruptions-volcaniques/#i_44698

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 591 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La distribution des températures dans l'intérieur du globe »  : […] un autre phénomène : le mouvement ascendant convectif localisé. D'une forme cylindrique, ce « point chaud » ou « panache » explique les sites volcaniques comme celui de Hawaii, fort loin du rift du Pacifique oriental. Cette île au volcanisme intense a, dans le passé géologique – au fur et à mesure du défilement de la plaque au-dessus du point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_44698

HAWAII

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 5 883 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un grand archipel volcanique »  : […] C'est en effet à l'extrémité sud-est de l'archipel que se situe le « point chaud » qui perce la plaque océanique du Pacifique et par où ont été et continuent à être émises les gigantesques quantités de laves qui ont constitué la dorsale hawaïenne. L'énorme empilement des coulées de basaltes, fluides lorsqu'ils sont en fusion, donne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hawaii/#i_44698

HAWAII VOLCANS DES ÎLES

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 207 mots
  •  • 2 médias

partie de l'édifice ; une série alcaline, plus récente ; une série sous-saturée, actuelle. Ces volcans se situent à l'aplomb d'un point chaud, sur la dorsale des Hawaii, alignée selon une direction nord-ouest - sud-est, et qui se raccorde à la crête de l'Empereur selon un coude daté à 42 millions d'années. Ces alignements volcaniques, dont Hawaii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcans-des-iles-hawaii/#i_44698

INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe CADÈNE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Georges MASCLE
  •  • 16 379 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les trapps du Deccan »  : […] cette partie de l'Inde, qui dérivait très vite vers le nord, se trouvait au-dessus du point chaud de la Réunion. L'existence de ce point chaud permet précisément de suivre à la trace cette dérive très rapide de l'Inde ; en effet, il en est résulté une ride sous-marine jalonnée par une ligne d'îles formant les archipels des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_44698

ISLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Édouard KAMINSKI, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 16 480 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Géodynamique  »  : […] chaude particulièrement vigoureux, qu'on nomme panaches ou plumes thermiques ; on appelle « points chauds » la manifestation en surface de ces panaches. Certains de ces panaches sont encore actifs aujourd'hui, et c'est notamment le cas du panache situé sous l'Islande. La première caractéristique remarquable de l'Islande est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islande/#i_44698

KILAUEA

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 579 mots

Kilauea, dans le sud de l'île d'Hawaii, est la manifestation d'un point chaud intraplaque océanique : remontée profonde de magma du manteau, voire de l'interface du noyau et du manteau. Les points chauds ont deux particularités : d'abord celle d'être très stables, (étant peu affectés semble-t-il par les mouvements convectifs du manteau, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilauea/#i_44698

MATÉRIAU PRIMITIF TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 327 mots

différente de celle du manteau supérieur. Les compositions isotopiques de l'hélium de laves de « points chauds » montrent également que celles-ci proviennent de roches n'ayant pas dégazé depuis la formation de la Terre, et de différentes roches du manteau supérieur qui est, lui, largement dégazé. La tomographie sismique révèle de son côté des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiau-primitif-terrestre/#i_44698

MAUNA LOA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 468 mots

actuelle, avec le Kilauea et le Loihi (volcan sous-marin), d'un point chaud qui perfore la plaque pacifique. Ce dernier, fixe par rapport à la plaque en mouvement, alimente en magma ces trois volcans et a dessiné l'alignement volcanique de la chaîne des Hawaii ainsi que celui de la chaîne de l'Empereur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauna-loa/#i_44698

OCÉANIE - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel RABINOVITCH
  •  • 11 314 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'évolution de l'Océanie »  : […] De même, si l'on admet qu'un « point chaud » a donné naissance à un volcan actif, point de départ d'un archipel par suite du déplacement de la plaque, le volcan le plus ancien sera celui qui est le plus éloigné du volcan aujourd'hui en activité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geologie/#i_44698

PACIFIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean FRANCHETEAU
  •  • 14 712 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Interaction Nazca-Cocos, Amérique du Sud et Antarctique »  : […] le rift du Costa Rica, qui constitue le segment de dorsale le plus oriental du système. Le point chaud des Galápagos a joué un rôle primordial dans l'évolution de la dorsale de Colón qui est née il y a 25 millions d'années par fragmentation de la plaque de Farallon. Ce point chaud actif depuis 15 millions d'années est apparemment responsable de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-pacifique/#i_44698

PITON DE LA FOURNAISE

  • Écrit par 
  • Andrea DI MURO
  •  • 2 560 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le contexte géodynamique »  : […] le plancher océanique indien dont l'âge est de plus en plus récent vers le sud-ouest. Cet immense alignement volcanique serait lié aux percements successifs verticaux des plaques lithosphériques en mouvement par un panache mantellique fixe. Le piton de la Fournaise correspond au point chaud actif actuel à l'aplomb de ce panache mantellique profond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piton-de-la-fournaise/#i_44698

TECTONIQUE DES PLAQUES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 7 551 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Les modalités et les conséquences de la théorie des plaques »  : […] ancien en s'éloignant de la ride, a conduit W. Jason Morgan à proposer la « théorie des points chauds » (hot spots) comme variante s'ajoutant au mécanisme fondamental de la théorie des plaques. Se fondant sur la déviation des rais sismiques à la base du manteau, W. J. Morgan a proposé de considérer qu'il existait dans celui-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectonique-des-plaques/#i_44698

VÉNUS, planète

  • Écrit par 
  • Véronique ANSAN, 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 12 650 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Structure interne »  : […] sa surface (plancher océanique) tous les 200 millions d'années environ, la dynamique de Vénus serait de type point chaud, conséquence majeure de l'absence d'eau liquide sur la planète. En effet, sur Terre, l'eau liquide est réinjectée au niveau des frontières de plaques en subduction, permettant, d'une part, de diminuer la viscosité du manteau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venus-planete/#i_44698

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 530 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Volcanisme et tectonique »  : […] rides asismiques du rio Grande et de Walvis, symétriques par rapport à Tristan da Cunha. Ces guirlandes et ces crêtes sont aujourd'hui interprétées à la lumière de la théorie des « panaches » et des « points chauds » (fig. 1 et 2)  : le flux de chaleur (et de matière ?) du panache crée, par échauffement de la base de la lithosphère, mobile sur l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcanisme-et-volcanologie/#i_44698

Voir aussi

Pour citer l’article

Cinzia FARNETANI, « POINTS CHAUDS, géophysique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/points-chauds-geophysique/