MACHUCA PEDRO (mort en 1550)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et architecte espagnol, né à Tolède à la fin du xve siècle et mort à Grenade en 1550, Pedro Machuca est le meilleur représentant du maniérisme en Andalousie. On sait qu'il étudie en Italie où il se trouve en 1517 lorsqu'il signe La Vierge et les âmes du purgatoire (Prado), œuvre très marquée par les Sibylles de Michel-Ange à la Sixtine. En 1520, il est en Espagne, écuyer du comte de Tendilla à l'Alhambra où il reçoit l'importante commande de la construction du palais de Charles Quint. Simultanément à cette œuvre architecturale, il exécute des retables pour la chapelle royale de Grenade et pour les cathédrales de Jaén et d'Úbeda. Doué d'une grande imagination, il renouvelle les thèmes souvent traités dans la peinture religieuse, Descente de Croix (Prado), Nativité (coll. part., Florence) en faisant preuve d'originalité dans le choix des attitudes expressives et le graphisme acéré des figures. Un violent clair-obscur anime les scènes et fait éclater quelques coloris acides qui accentuent l'effet tragique. Créateur incontestable de formes, il est avec Alonso Berruguete le seul artiste espagnol à avoir participé à l'évolution du maniérisme italien.

—  Claudie RESSORT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MACHUCA PEDRO (mort en 1550)  » est également traité dans :

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'architecture et la sculpture à Grenade »  : […] Le départ fut donné à Grenade, aussitôt après la Reconquête. Les Rois Catholiques marquèrent pour cette cité ardemment désirée une prédilection qui ne se démentit jamais. C'est là que la reine Isabelle reçut Colomb et lui accorda son appui. C'est également dans cette ville chère à leur cœur qu'elle et son mari voulurent reposer. Rapidement, les meilleurs artistes du royaume furent appelés. Enriqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/#i_22289

HERRERA JUAN DE (1530-1597)

  • Écrit par 
  • Catherine WILKINSON-ZERNER
  •  • 4 877 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les palais « modernes » »  : […] Philippe II aimait beaucoup l'architecture des pays du Nord : en particulier les palais flamands et français qu'il avait vus au cours de son voyage en 1549 ; et, dès les années 1550, il obligea ses maîtres d'œuvre à s'en inspirer. Ses palais à El Pardo et Valsaín avaient de grands toits en ardoise, des galeries et des tours de style flamand. Juan Bautista de Toledo eut du mal à s'adapter à ce goût […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-herrera/#i_22289

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 194 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Espagne »  : […] Longhi a mis en évidence le rôle joué pour l'Espagne par Alonso Berruguete (il séjourne en Italie entre 1504 et 1517) qui devait devenir un des artistes majeurs du xvi e  siècle espagnol avant Greco. Il a également insisté sur d'autres artistes remarquables, comme Pedro de Campana (Kempeneer) et l'étrange Pedro Machuca. Par leur liberté et leur audace, ils ont sans doute marqué de jeunes artistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manierisme/#i_22289

Pour citer l’article

Claudie RESSORT, « MACHUCA PEDRO (mort en 1550) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-machuca/