PÉDAGOGIELe statut

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le temps des « spécialistes spécialement spécialisés »

Ce discours n'était-il qu'apparence ? L'évolution rapide des sciences morales vers les sciences humaines obéissant à un modèle expérimentaliste créait une première brèche : constater, observer, prouver ne peuvent se faire que par la suspension de la croyance. L'hypothèse supplante la thèse. La science pédagogique unitaire des ensembles pensés fait place à la science indéfiniment parcellaire des faits d'éducation à établir. La fin du xixe siècle voit apparaître, fugitives, « pédologie » et « pédotechnie ». L'influence belge y est déterminante, particulièrement avec Schuyten (1899), dont Raymond Buyse, qui sera l'un des grands promoteurs de la pédagogie expérimentale (1935), dira qu'il était le type même du « spécialiste spécialement spécialisé ». Avec Meumann en Allemagne, Binet en France, Van Biervliet et Joteiko en Belgique, Claparède en Suisse, le tournant du siècle voit la recherche pédagogique s'installer au laboratoire en compagnie de la psychologie.

Et c'est Édouard Claparède qui illustre la deuxième brèche, en 1905, quand il prononce son célèbre réquisitoire contre la pratique et les praticiens, leur signifiant leur impuissance à ouvrir le chemin de la science. La rupture entre théorie pédagogique et pratiques éducatives se fait patente et elle ira en se creusant toujours davantage. Troisième brèche : les aspects normatifs de la pédagogie sont renvoyés à leur rang de connaissances conjecturales dont la science n'a pas à se mêler. Assigner des buts à l'éducation est, certes, une activité indispensable, mais ce n'est pas affaire de science. Quoi qu'on en dise, le geste même qui salue l'ordre des fins en prononce le discrédit. Enfin, la quatrième brèche, peut-être la plus grave, est la démultiplication des sciences humaines et la prétention à laquelle toutes vont céder d'inscrire le phénomène éducatif dans le champ de leurs investigations rivales. Rappelons que 1899 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  PÉDAGOGIE  » est également traité dans :

PÉDAGOGIE - Les problèmes de l'éducation scolaire

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 3 092 mots

Les variations sur l'étymologie du terme de pédagogie, pas plus qu'un inventaire méthodique des emplois attestés, ne suffiraient à mettre au clair les multiples aspects et les significations diverses d'un concept et d'une discipline qui concernent chacun de nous, quotidiennement, et qui, de ce seul fait peut-être, sont d'un usage aussi commun qu'ambigu. Mieux vaut sans doute se résigner alors à ce […] Lire la suite

PÉDAGOGIE - Pédagogie et pouvoir

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PASSERON
  •  • 4 532 mots
  •  • 1 média

En affirmant que «  l'éducation peut tout, puisqu'elle fait danser les ours », Leibniz exprimait une croyance en la toute-puissance de l'éducation que la philosophie des Lumières devait, en Occident, porter à son paroxysme au xviiie siècle, mais dont on trouverait des […] Lire la suite

PÉDAGOGIE - Les courants modernes

  • Écrit par 
  • Antoine LÉON
  •  • 4 232 mots
  •  • 1 média

Dans l'évolution pédagogique, des phases d'intense élaboration doctrinale ou de transformation des institutions alternent avec des phases plus calmes, vouées à la lente diffusion des idées ou à la consolidation des structures scolaires.Les temps forts de l'histoire de l'éducation se situent à différents niveaux de la réalité pédagogique : anticipations […] Lire la suite

PÉDAGOGIE - Les approches contemporaines

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE, 
  • Jacques PAIN
  •  • 5 719 mots

L'un des traits marquants de la pensée pédagogique dans le dernier quart du xxe siècle tient, sans nul doute, à un constat qui s'est généralisé à partir du début des années 1960 au point de devenir aujourd'hui une banalité : le « pédagogique » est plus totalisé qu'il ne totalise. Cette formule prend un sens au moins sur deux plans : celui de la connai […] Lire la suite

ÉDUCATION / INSTRUCTION, notion d'

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 1 300 mots

On pourrait penser, dans un premier temps, que les rapports entre « éduquer » et « instruire » sont simples à établir. Si l'on se réfère à la définition qu' Emmanuel Kant donne de l'éducation, à la fin du xviii e  siècle, l'instruction apparaît, à côté « des soins, de la discipline et de la formation [ Bildung ] », comme l'un des moyens dont l'espèce humaine dispose pour développer le potentiel d' […] Lire la suite

ARNOLD THOMAS (1795-1842)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 367 mots

Éducateur britannique, headmaster (directeur) de la célèbre public school de Rugby, Thomas Arnold exerça une forte influence sur l'éducation privée en Angleterre. Il était le père du poète et critique Matthew Arnold. Né le 13 juin 1795 à East Cowes, sur l'île de Wight, Thomas Arnold fait ses études à Winchester et au Corpus Christi College d'Oxford, avant de devenir chargé de cours à l'Oriel C […] Lire la suite

ASCHAM ROGER (1515-1568)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 385 mots

Humaniste anglais du meilleur ton, qui gaspillait parfois son temps à jouer aux dés et qui assistait à des combats de coqs, Ascham était cependant un grave personnage et un grand érudit. Fort en langues classiques dès son admission à St. John's College (Cambridge), il y devint bientôt professeur de grec (1538). Mais il aimait les sports et surtout le tir à l'arc, d'où cet étonnant traité dialogué, […] Lire la suite

ASHTON-WARNER SYLVIA (1908-1984)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 272 mots

La pédagogue et écrivain néo-zélandaise Sylvia Ashton-Warner se fit connaître par son travail innovant consistant à adapter les méthodes traditionnelles d'enseignement de l'anglais aux besoins spécifiques des enfants maoris. Elle visait ainsi à promouvoir la paix et la communication entre deux cultures radicalement différentes. La plupart de ses œuvres, qu'il s'agisse de fictions ou non, s'inspir […] Lire la suite

BASEDOW JOHANN BERNHARD (1724-1790)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 437 mots

Le pédagogue allemand Johann Bernhard Basedow (Basedau) naît le 11 septembre 1724 à Hambourg. Très jeune, il se révolte contre la discipline de fer appliquée dans son école et fugue. Devenu domestique chez un médecin qui le presse de reprendre ses études, il entre à l'université de Leipzig en 1744. Élève brillant mais indiscipliné, il refuse d'étudier, rédigeant cependant les devoirs de ses camar […] Lire la suite

ÉDUCATION - Philosophie de l'éducation

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 2 340 mots
  •  • 1 média

Dans le dernier quart du xx e siècle, la pensée de l'éducation prend position en fonction d'une triple référence : l'histoire ancienne et moderne des rapports entre éducation et philosophie dans la culture occidentale ; la remise en question théorique et pratique de l'humanisme, liée à la domination contemporaine des sciences humaines et sociales sur la pensée ; l'ardente et triviale obligation – […] Lire la suite

BINET ALFRED (1857-1911)

  • Écrit par 
  • Jacques PERSE
  •  • 1 368 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pédagogie et méthode expérimentale »  : […] Parallèlement, Binet s'intéresse à la psychologie de l'enfant ; en 1889, il crée avec Vaney un laboratoire de pédagogie expérimentale à l'école de la rue de la Grange-aux-Belles. Son dernier livre, Les Idées modernes sur les enfants (1911), est un bilan et une mise au point des acquisitions expérimentales de son temps et de ses propres réflexions en matière d'éducation. C'est au carrefour de cet […] Lire la suite

CALCUL MENTAL

  • Écrit par 
  • André DELEDICQ
  •  • 3 932 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La pédagogie du calcul mental »  : […] Cependant, l'apprentissage et la pratique du calcul mental ne font pas que conserver les qualités mentales déjà reconnues ; comme l'ont montré et expérimenté la plupart des pédagogues, ils participent efficacement à la formation logique et algorithmique des jeunes enfants, à leur aptitude à mémoriser, à la structuration de leur pensée et à leur éducation intellectuelle . C'est pourquoi, périodiq […] Lire la suite

COMENIUS ou JAN AMOS KOMENSKY (1592-1670)

  • Écrit par 
  • Vaclav CERNY
  •  • 1 615 mots

Dans le chapitre « Une pédagogie de l'unité : la pansophie »  : […] Pour le monde, Komenský est surtout le représentant du pansophisme de l'époque baroque de la civilisation européenne, ainsi que de l'irénisme et de la nouvelle pédagogie qui en découlent. Se fondant sur les idées de l'unité et de l'harmonie de l'Acte créateur divin, donc de la finalité commune de l'existant – omnia ab Uno, omnia ad Unum , tout procède de l'Un et tout tend vers l'Un –, persuadé, p […] Lire la suite

CORDIER MATHURIN (1479 ou 1484-1564)

  • Écrit par 
  • Paul DIBON
  •  • 460 mots

Grand pédagogue du xvi e siècle, Mathurin Cordier est né probablement en Normandie, en 1479 d'après Haag ( La France protestante ), en 1484 d'après E. A. Berthaut, auteur d'une thèse latine sur Cordier et l'étude des belles-lettres ( De Corderio et litterarum studiis , 1875). Dans l'article qu'il lui a consacré dans son Dictionnaire historique et critique , Pierre Bayle caractérise ainsi Mathurin […] Lire la suite

COUBERTIN PIERRE DE (1863-1937)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 193 mots

Dans le chapitre « Le pédagogue »  : […] Pierre de Coubertin est né le 1 er  janvier 1863 dans l'hôtel particulier familial situé 20, rue Oudinot, à Paris. Il est le dernier des quatre enfants de Charles Fredy, baron de Coubertin, un peintre à l'inspiration religieuse de quelque talent, membre de la Société des artistes français, et de Marie-Marcelle Gigault de Crisenoy, tous deux catholiques fervents et monarchistes convaincus. Élève d […] Lire la suite

COUFFIGNAL LOUIS PIERRE (1902-1966)

  • Écrit par 
  • Pierre GOUJON
  •  • 350 mots

Cybernéticien français, agrégé de mathématiques, docteur ès sciences, Couffignal enseigne tout d'abord dans différents lycées, puis à l'École navale et enfin au lycée Buffon (1938-1939). Directeur du laboratoire de calcul Blaise-Pascal de 1938 à 1960, il est nommé inspecteur général de l'Instruction publique en 1945. Après son agrégation, il songe tout d'abord à faire une thèse de logique symboliq […] Lire la suite

COUSINET ROGER (1881-1973)

  • Écrit par 
  • Antoine LÉON
  •  • 454 mots

Deux ordres d'influences ou d'expériences paraissent avoir marqué l'œuvre de ce pionnier de l'éducation nouvelle. D'une part, Roger Cousinet participe, au début du siècle, aux activités de la Société pour l'étude psychologique de l'enfant, animée par Alfred Binet. D'autre part, il prépare, sous la direction de Durkheim, une thèse sur la vie sociale des enfants. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, […] Lire la suite

CUISENAIRE GEORGES (1891-1976)

  • Écrit par 
  • Louis LEGRAND
  •  • 694 mots

Instituteur belge, Georges Cuisenaire, comme Adolphe Ferrière et Célestin Freinet, n'était pas véritablement un théoricien : c'était un praticien de génie qui a su, à partir d'intuitions simples, créer un matériel mathématique d'une grande puissance, comme l'ont montré les usages multiples et raffinés que ses disciples et des théoriciens mathématiciens ont développés ultérieurement. Né à Quaregnon […] Lire la suite

DECROLY OVIDE (1871-1932)

  • Écrit par 
  • Antoine LÉON
  •  • 389 mots

Médecin, éducateur, psychologue belge, Ovide Decroly fonda un institut pour enfants déficients (1901) puis une école pour enfants normaux (1907). Son œuvre prend place dans la lignée des médecins éducateurs qui, de J. Itard à M. Montessori, ont élaboré certains des principes fondamentaux de l'Éducation nouvelle. Chez tous ces pionniers, les idées pédagogiques découlent, pour une large part, de l'e […] Lire la suite

Pour citer l’article

Daniel HAMELINE, « PÉDAGOGIE - Le statut », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedagogie-le-statut/