e siècle, âge d'or de la pédagogie" />

PÉDAGOGIELe statut

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ainsi que le remarque Pierre Gréco (cf. pédagogie - Les problèmes de l'éducation scolaire), ni l'appel à l'étymologie ni l'inventaire, même méthodique, des multiples emplois du terme « pédagogie » ne sont d'un grand secours pour qui tente d'établir le statut d'un concept et d'une discipline au sujet desquels la seule certitude autorisée, en cette fin du xxe siècle, est que ce statut, évident cent ans plus tôt, ne va plus désormais de soi.

N'attribuons donc pas au détour étymologique la prérogative de rendre raison du sens. Accordons-lui cependant que, sur un point, il nous permet un rappel suggestif. Il aide à souligner, dès l'abord, l'insistance, dans notre civilisation héritière des Grecs, de la métaphore, aujourd'hui lexicalisée, de l'agogie. L'élevage humain, la culture des petits d'hommes et même, par extension, la culture des plantes sont imaginés prioritairement comme une guidance, un transport, une direction, voire une extraction. Car cette locomotion d'un lieu vers un autre ne se résout pas au seul mouvement d'un acteur. Ce dernier est un mobile, sujet-objet d'un déplacement. Tout éduqué, en quelque sorte, est une personne déplacée qui, sous la conduite d'autrui, a dû quitter un « lieu » pour en gagner un autre.

Simple jeu d'images auquel peut s'en substituer d'autres, attestés tout autant dans nos manières de dire ? Sans aucun doute. Mais, si l'on suit Jacques Derrida dans sa théorie de la métaphore (1972), précisons que, morte comme image, cette métaphore agogique recèle peut-être la structure imaginaire sur laquelle s'édifie la pensée occidentale de l'éducation, avec la priorité qu'elle accorde à l'espace occupé par un mouvement conduit, dès lors empêchée d'appréhender et de concevoir autrement les choses. Certaines langues africaines, par exemple, n'ont pas l'équivalent d'un tel terme. Leur pensée, tout investie de l'imagerie horticole de l'enfant à cultiver, ne reçoit pas comme allant de soi notre propre « métaphore blanche ». Nous voici alertés sur notre lieu commun, étonnés peut-être qu'il ne dise pas l'universel autant que nous l'imaginions.

Dans l'u [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PÉDAGOGIE  » est également traité dans :

PÉDAGOGIE - Les problèmes de l'éducation scolaire

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 3 092 mots

Les variations sur l'étymologie du terme de pédagogie, pas plus qu'un inventaire méthodique des emplois attestés, ne suffiraient à mettre au clair les multiples aspects et les significations diverses d'un concept et d'une discipline qui concernent chacun de nous, quotidiennement, et qui, de ce seul fait peut-être, sont d'un usage aussi commun qu'ambigu. Mieux vaut sans doute se résigner alors à ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedagogie-les-problemes-de-l-education-scolaire/

PÉDAGOGIE - Pédagogie et pouvoir

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PASSERON
  •  • 4 532 mots
  •  • 1 média

En affirmant que «  l'éducation peut tout, puisqu'elle fait danser les ours », Leibniz exprimait une croyance en la toute-puissance de l'éducation que la philosophie des Lumières devait, en Occident, porter à son paroxysme au xviiie siècle, mais dont on trouverait des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedagogie-pedagogie-et-pouvoir/

PÉDAGOGIE - Les courants modernes

  • Écrit par 
  • Antoine LÉON
  •  • 4 232 mots
  •  • 1 média

Dans l'évolution pédagogique, des phases d'intense élaboration doctrinale ou de transformation des institutions alternent avec des phases plus calmes, vouées à la lente diffusion des idées ou à la consolidation des structures scolaires.Les temps forts de l'histoire de l'éducation se situent à différents niveaux de la réalité pédagogique : anticipations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedagogie-les-courants-modernes/

PÉDAGOGIE - Les approches contemporaines

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE, 
  • Jacques PAIN
  •  • 5 719 mots

L'un des traits marquants de la pensée pédagogique dans le dernier quart du xxe siècle tient, sans nul doute, à un constat qui s'est généralisé à partir du début des années 1960 au point de devenir aujourd'hui une banalité : le « pédagogique » est plus totalisé qu'il ne totalise. Cette formule prend un sens au moins sur deux plans : celui de la connai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedagogie-les-approches-contemporaines/

ARNOLD THOMAS (1795-1842)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 367 mots

Éducateur britannique, headmaster (directeur) de la célèbre public school de Rugby, Thomas Arnold exerça une forte influence sur l'éducation privée en Angleterre. Il était le père du poète et critique Matthew Arnold. Né le 13 juin 1795 à East Cowes, sur l'île de Wight, Thomas Arnold fait ses études à Winchester et au Corpus Christi College d'Oxford, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-arnold/#i_25

ASCHAM ROGER (1515-1568)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 385 mots

Humaniste anglais du meilleur ton, qui gaspillait parfois son temps à jouer aux dés et qui assistait à des combats de coqs, Ascham était cependant un grave personnage et un grand érudit. Fort en langues classiques dès son admission à St. John's College (Cambridge), il y devint bientôt professeur de grec (1538). Mais il aimait les sports et surtout le tir à l'arc, d'où cet étonnant traité dialogué, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-ascham/#i_25

ASHTON-WARNER SYLVIA (1908-1984)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 272 mots

La pédagogue et écrivain néo-zélandaise Sylvia Ashton-Warner se fit connaître par son travail innovant consistant à adapter les méthodes traditionnelles d'enseignement de l'anglais aux besoins spécifiques des enfants maoris. Elle visait ainsi à promouvoir la paix et la communication entre deux cultures radicalement différentes. La plupart de ses œuvres, qu'il s'agisse de fictions ou non, s'inspir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylvia-ashton-warner/#i_25

BASEDOW JOHANN BERNHARD (1724-1790)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 437 mots

Le pédagogue allemand Johann Bernhard Basedow (Basedau) naît le 11 septembre 1724 à Hambourg. Très jeune, il se révolte contre la discipline de fer appliquée dans son école et fugue. Devenu domestique chez un médecin qui le presse de reprendre ses études, il entre à l'université de Leipzig en 1744. Élève brillant mais indiscipliné, il refuse d'étudier, rédigeant cependant les devoirs de ses camar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-bernhard-basedow/#i_25

BINET ALFRED (1857-1911)

  • Écrit par 
  • Jacques PERSE
  •  • 1 368 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pédagogie et méthode expérimentale »  : […] Parallèlement, Binet s'intéresse à la psychologie de l'enfant ; en 1889, il crée avec Vaney un laboratoire de pédagogie expérimentale à l'école de la rue de la Grange-aux-Belles. Son dernier livre, Les Idées modernes sur les enfants (1911), est un bilan et une mise au point des acquisitions expérimentales de son temps et de ses propres réflexions en matière d'éducation. C'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-binet/#i_25

CALCUL MENTAL

  • Écrit par 
  • André DELEDICQ
  •  • 3 932 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La pédagogie du calcul mental »  : […] Cependant, l'apprentissage et la pratique du calcul mental ne font pas que conserver les qualités mentales déjà reconnues ; comme l'ont montré et expérimenté la plupart des pédagogues, ils participent efficacement à la formation logique et algorithmique des jeunes enfants, à leur aptitude à mémoriser, à la structuration de leur pensée et à leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-mental/#i_25

COMENIUS ou JAN AMOS KOMENSKY (1592-1670)

  • Écrit par 
  • Vaclav CERNY
  •  • 1 615 mots

Dans le chapitre « Une pédagogie de l'unité : la pansophie »  : […] Pour le monde, Komenský est surtout le représentant du pansophisme de l'époque baroque de la civilisation européenne, ainsi que de l'irénisme et de la nouvelle pédagogie qui en découlent. Se fondant sur les idées de l'unité et de l'harmonie de l'Acte créateur divin, donc de la finalité commune de l'existant – omnia ab Uno, omnia ad Unum , tout procède de l'Un et tout tend ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comenius-jan-amos-komensky/#i_25

CORDIER MATHURIN (1479 ou 1484-1564)

  • Écrit par 
  • Paul DIBON
  •  • 460 mots

Grand pédagogue du xvi e siècle, Mathurin Cordier est né probablement en Normandie, en 1479 d'après Haag ( La France protestante ), en 1484 d'après E. A. Berthaut, auteur d'une thèse latine sur Cordier et l'étude des belles-lettres ( De Corderio et litterarum studiis , 1875). Dans l'article qu'il lui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathurin-cordier/#i_25

COUBERTIN PIERRE DE (1863-1937)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 193 mots

Dans le chapitre « Le pédagogue »  : […] Pierre de Coubertin est né le 1 er  janvier 1863 dans l'hôtel particulier familial situé 20, rue Oudinot, à Paris. Il est le dernier des quatre enfants de Charles Fredy, baron de Coubertin, un peintre à l'inspiration religieuse de quelque talent, membre de la Société des artistes français, et de Marie-Marcelle Gigault de Crisenoy, tous deux catholiques fervents et monarch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-coubertin/#i_25

COUFFIGNAL LOUIS PIERRE (1902-1966)

  • Écrit par 
  • Pierre GOUJON
  •  • 350 mots

Cybernéticien français, agrégé de mathématiques, docteur ès sciences, Couffignal enseigne tout d'abord dans différents lycées, puis à l'École navale et enfin au lycée Buffon (1938-1939). Directeur du laboratoire de calcul Blaise-Pascal de 1938 à 1960, il est nommé inspecteur général de l'Instruction publique en 1945. Après son agrégation, il songe tout d'abord à faire une thèse de logique symboliq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-pierre-couffignal/#i_25

COUSINET ROGER (1881-1973)

  • Écrit par 
  • Antoine LÉON
  •  • 454 mots

Deux ordres d'influences ou d'expériences paraissent avoir marqué l'œuvre de ce pionnier de l'éducation nouvelle. D'une part, Roger Cousinet participe, au début du siècle, aux activités de la Société pour l'étude psychologique de l'enfant, animée par Alfred Binet. D'autre part, il prépare, sous la direction de Durkheim, une thèse sur la vie sociale des enfants. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-cousinet/#i_25

CUISENAIRE GEORGES (1891-1976)

  • Écrit par 
  • Louis LEGRAND
  •  • 694 mots

Instituteur belge, Georges Cuisenaire, comme Adolphe Ferrière et Célestin Freinet, n'était pas véritablement un théoricien : c'était un praticien de génie qui a su, à partir d'intuitions simples, créer un matériel mathématique d'une grande puissance, comme l'ont montré les usages multiples et raffinés que ses disciples et des théoriciens mathématiciens ont développés ultérieurement. Né à Quaregnon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-cuisenaire/#i_25

DECROLY OVIDE (1871-1932)

  • Écrit par 
  • Antoine LÉON
  •  • 389 mots

Médecin, éducateur, psychologue belge, Ovide Decroly fonda un institut pour enfants déficients (1901) puis une école pour enfants normaux (1907). Son œuvre prend place dans la lignée des médecins éducateurs qui, de J. Itard à M. Montessori, ont élaboré certains des principes fondamentaux de l'Éducation nouvelle. Chez tous ces pionniers, les idées pédagogiques découlent, pour une large part, de l'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ovide-decroly/#i_25

DEWEY JOHN (1859-1952)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 1 897 mots

La vie et l'œuvre de John Dewey sont étroitement liées à l'histoire intellectuelle, sociale et politique américaine de la première moitié du xx e  siècle. Auteur d'une œuvre immense, par ses idées, ses initiatives et ses engagements, Dewey, né le 20 octobre 1859 à Burlington, a joué un rôle prépondérant dans des domaines aussi divers que la philos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-dewey/#i_25

ÉCOLE MATERNELLE

  • Écrit par 
  • Jean VIAL
  •  • 909 mots

L'école maternelle française reçoit les enfants de deux à six ans — et cela, sans obligation. Seuls les services rendus (garde, éducation, dépistage précoce des handicaps...) peuvent expliquer son succès : 90 p. 100 des enfants de trois ans, pratiquement la totalité des plus âgés, fréquentent « la maternelle ». Avant que ne soit abandonné le principe de leur admission en 1993, on comptait même jus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-maternelle/#i_25

ÉDUCATION - Philosophie de l'éducation

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 2 340 mots
  •  • 1 média

Dans le dernier quart du xx e siècle, la pensée de l'éducation prend position en fonction d'une triple référence : l'histoire ancienne et moderne des rapports entre éducation et philosophie dans la culture occidentale ; la remise en question théorique et pratique de l'humanisme, liée à la domination contemporaine des sciences humaines et sociales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-philosophie-de-l-education/#i_25

ÉDUCATION - L'histoire de l'éducation

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 2 410 mots

Dans le chapitre « L'ère de l'édification de l'école »  : […] Sans doute est-ce l'une des marques générales du xix e  siècle commençant que d'être le temps de la connaissance historique, le temps des « considérations ». L'histoire-discours, avec Guizot, fait le pendant de la philosophie de l'histoire hégélienne. Et Michelet immortalisera la mission du « ressusciteur », où l'art et l'âme du narrateur déborde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-l-histoire-de-l-education/#i_25

ÉDUCATION - Sociologie de l'éducation

  • Écrit par 
  • François DUBET
  •  • 4 092 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les acteurs et les expériences scolaires  »  : […] L'éducation scolaire ne se réduit ni à l'acquisition de connaissances, ni à la distribution hiérarchique de compétences et de diplômes. En France, plus que dans d'autres pays peut-être, on attend de l'école qu'elle forme des citoyens, qu'elle accomplisse une « éducation morale » disait Émile Durkheim. L'école républicaine forgée par la III e  République a été conçue comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-sociologie-de-l-education/#i_25

ÉDUCATION - Les nouvelles technologies au service de l'éducation

  • Écrit par 
  • Gilles BRAUN
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La forme magistrale du cours remise en cause »  : […] Autour de ces nouvelles pratiques, de nombreuses questions se posent : Quel rôle et quelle place l'enseignant ou le formateur aura-t-il ? Qui aura en charge la conception des nouveaux outils d'acquisition des connaissances ? Ces changements s'accompagneront-ils d'une amélioration de l'enseignement dispensé ou amplifieront-ils les dysfonctionnements existants ? De nombreux enseignants soulignent la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-les-nouvelles-technologies-au-service-de-l-education/#i_25

ÉDUCATION INTÉGRALE

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 940 mots

Il est banal de rappeler que la spécialisation des connaissances et des compétences connaît de nos jours une croissance exponentielle. Mais c'est dès le xviii e  siècle que les systèmes éducatifs européens ont été confrontés à des choix qui s'avèrent difficiles à mettre en œuvre tant les enjeux en sont multiples et contradictoires : Que faut-il en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-integrale/#i_25

ÉDUCATION LIBÉRALE

  • Écrit par 
  • Pierre KAHN
  •  • 1 164 mots

Dans le chapitre « Une question reformulée au XIXe siècle »  : […] L'idée d'une éducation libérale ainsi définie marquera de façon durable – en fait jusqu'à la première partie du xx e  siècle – les études secondaires qui ont privilégié les humanités classiques en inscrivant leur enseignement dans une perspective fondamentalement morale (la formation de l'homme par l'exemple de ces modèles d'humanité que renferme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-liberale/#i_25

ÉLÈVE AU CENTRE

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 960 mots

L'expression « l'élève au centre du système éducatif » résume l'esprit de la loi d'orientation de l'éducation nationale française (loi Jospin) de 1989. Ce slogan suscite tantôt le consensus et tantôt la querelle. C'est qu'il condense des tendances idéologiques d'origines différentes. Lorsque Friedrich Adolph Wilhelm Diesterweg lance la formule en Allemagne en 1836 et lorsque Octave Gréard, collab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleve-au-centre/#i_25

ÉMILE OU DE L'ÉDUCATION, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 237 mots
  •  • 1 média

Publié la même année que Le Contrat social (1762), Émile, ou De l'éducation prend place entre La Nouvelle Héloïse (1761), le Projet de constitution pour la Corse (1763) et différentes Lettres . Il est de coutume d'attribuer la paternité de ce traité de pédagogie au sentiment de culpabi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-ou-de-l-education/#i_25

ENFANCE (Les connaissances) - Enfant et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Colette MISRAHI
  •  • 5 207 mots

Dans le chapitre «  Les mythes de l'enfant dans notre société »  : […] De ces structures générales de l'enfant, on peut tirer un certain nombre de conséquences. Tout d'abord quant à la nature de l'enfant. En réalité, celui-ci n'est plus à considérer comme une « nature », comme un être organique qui se développerait ou non selon des stades bien délimités et autonomes. L'enfant est un sujet parlant , un sujet du désir qui che […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-enfant-et-psychanalyse/#i_25

ENSEIGNEMENT DE L'ART

  • Écrit par 
  • Annie VERGER
  •  • 16 047 mots

Dans le chapitre « Le Studio national des arts contemporains : l'École du Fresnoy »  : […] Le deuxième exemple choisi pour observer l'évolution de l'enseignement supérieur de l'art en France est Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains. Bien que cet établissement n'ait ouvert ses portes qu'en 1997, le projet pédagogique a été élaboré et expérimenté dès le début des années 1990. Le directeur Alain Fleischer a certainement tiré parti de son expérience de pensionnaire à la Villa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-de-l-art/#i_25

ENSEIGNEMENT INDIVIDUALISÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ASTOLFI
  •  • 927 mots

L'idée d'individualisation de l'enseignement est aussi ancienne que l'enseignement lui-même, et s'enracine dans les pratiques traditionnelles du préceptorat. Elle renvoie à une grande diversité terminologique qui embrasse toute l'histoire de la pédagogie : autonomie, travail indépendant, pédagogie de la découverte, autodidaxie, contrat pédagogique, conseil méthodologique, différenciation pédagogi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-individualise/#i_25

FAMILLE - Le statut de l'enfant dans la famille contemporaine

  • Écrit par 
  • François de SINGLY
  •  • 4 281 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le déclin de l'obéissance »  : […] L'accent mis sur l'autonomie a pour contrepartie logique la dévalorisation de l'obéissance. L'enfant apprend à construire un monde et à vivre dedans. Le père et la mère ne peuvent donc pas limiter leur travail à l'exigence de l'obéissance, qualité qui pouvait résumer antérieurement le rapport de l'enfant à ses parents. Progressivement, en Occident, la place de l'obéissance diminue dans la hiérarch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-le-statut-de-l-enfant-dans-la-famille-contemporaine/#i_25

FREINET CÉLESTIN (1896-1966)

  • Écrit par 
  • Jacques PAIN
  •  • 1 910 mots
  •  • 1 média

Célestin Freinet, instituteur, est certainement l'un des plus grands pédagogues français du xx e  siècle. Son nom, qui est aussi celui de son mouvement, le « mouvement Freinet », est connu dans des dizaines de pays, en Europe bien sûr, mais aussi en Amérique centrale, en Amérique latine, en Afrique, au Moyen et en Extrême-Orient. Freinet ayant été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celestin-freinet/#i_25

FREIRE PAULO (1921-1997)

  • Écrit par 
  • Moacir GADOTTI
  •  • 881 mots

Paulo Reglus Neves Freire est né le 19 septembre 1921 à Recife, capitale du Pernambouc, dans une région – le Nordeste – parmi les plus pauvres du Brésil. Il fut très tôt sensibilisé aux difficiles conditions de vie des classes populaires. Il travailla tout d'abord au Sesi (Service social de l'industrie) ainsi qu'au service du développement culturel de l'université de Recife. Il fut tout ce que p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paulo-freire/#i_25

HERBART JOHANN FRIEDRICH (1776-1841)

  • Écrit par 
  • Louise LAMBRICHS
  •  • 841 mots

Les débuts de la psychologie scientifique, généralement attribués à Wundt (1879), remontent en fait aux années 1824-1825. Ces dates sont celles de la publication de l'œuvre principale de Herbart, intitulée Psychologie als Wissenschaft neugegründet auf Erfahrung, Metaphysik und Mathematik ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-friedrich-herbart/#i_25

ILLUSTRATION

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN, 
  • Constance MORÉTEAU
  •  • 9 160 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'illustration pour l'enfant »  : […] « What is the use of a book without pictures ? », demande Alice qui s'endort sur un livre de texte avant d'entrer dans le plus extraordinaire des livres illustrés pour enfants... Comme le constate Alice, l'image est consubstantielle au livre pour enfants. L' Orbis sensualium Pictus (1658) du Tchèque Comenius, méthode d'apprentissage plurilingue de la lecture, prototype de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illustration/#i_25

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 557 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Psychologie et psychanalyse »  : […] C'est à travers la pédagogie – et notamment grâce à la réflexion pédagogique de Johann Friedrich Herbart – que la notion d'intérêt s'est imposée à la psychologie. Encore conviendra-t-il de remarquer que ce déplacement n'est pas intervenu sans quelque appauvrissement. Le Traité de pédagogie de Herbart souligne, en effet, dans l'intérêt la détermination essentielle de l'actio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interet-sciences-humaines/#i_25

JEU - Le jeu chez l'enfant

  • Écrit par 
  • Jean CHATEAU
  •  • 5 483 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le problème de l'école « active » »  : […] Il n'est pas étonnant, dans ces conditions, que les éducateurs aient voulu faire profiter la pédagogie des aspects formateurs du jeu, mais on ne peut confondre ce dernier avec le travail scolaire. Si, à toutes les périodes de décadence et de relâchement social (par exemple à Rome, lorsque Pétrone écrivait : « Maintenant dans les écoles, les enfants jouent »), le jeu prend une importance croissant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-le-jeu-chez-l-enfant/#i_25

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'esthétique baroque et l'épreuve de la raison »  : […] Le passage du conte populaire au conte littéraire au xvii e et xviii e  siècles entérine la reconnaissance bourgeoise de ce statut, et repose sur la simplicité supposée de l'enfant confondue avec celle du peuple, mais relevée par l'humour de l'esprit mondain. Les Contes des fées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-pour-la-jeunesse/#i_25

JEUX OLYMPIQUES

  • Écrit par 
  • Jean DURRY, 
  • Pierre LAGRUE, 
  • Alain LUNZENFICHTER
  • , Universalis
  •  • 15 081 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Pierre de Coubertin et son œuvre »  : […] Tous les quatre ans, le nom de Pierre de Coubertin revient sous le feu des projecteurs. On se réfère à son exemple, on cite, en la lui attribuant imperturbablement, la phrase qui n'est pas sienne, « l'important, c'est de participer » (citation qui, en outre, déforme la phrase exacte : « L'important, c'est moins de gagner que de prendre part », prononcée par l'évêque de Pennsylvanie lors de son se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques/#i_25

LIBRES ENFANTS DE SUMMERHILL, A. S. Neill - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 322 mots

La genèse de ce classique de la pédagogie libertaire (prolongé en 1967 par La Liberté, pas l'anarchie ) doit être directement rapportée à la biographie et à l'expérience que l'auteur mène à partir de 1921 avec la création d'une école autogérée, Summerhill. Fils d'enseignants, l'Écossais Alexander Sutherland Neill (1883-1973) épouse la carrière professorale, d'abord dans l'ens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libres-enfants-de-summerhill/#i_25

MAGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Roger BASTIDE
  •  • 11 230 mots

Dans le chapitre « Magie et pédagogie »  : […] La persistance extraordinaire de ces formes rituelles et de ces images magiques dans les temps et dans les pays les plus divers suppose une continuité des rites initiatiques depuis la préhistoire et, avec elle, une transmission orale de l'enseignement traditionnel de la magie. Comment de telles pratiques auraient-elles pu durer pendant des millénaires si elles n'avaient jamais produit le moindre r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magie/#i_25

MATHÉMATIQUES ENSEIGNEMENT DES

  • Écrit par 
  • André REVUZ
  •  • 4 146 mots
  •  • 1 média

Les problèmes que pose tout enseignement sont extrêmement complexes ; ils sont liés à l'état de la société, à sa structure, à son développement économique et technique et à l'idée qu'elle se fait de son avenir. Les aborder dans leur totalité et leur généralité n'est pas possible ici ; on se limitera aux aspects spécifiques de l'enseignement des mathématiques, en soulignant dès l'abord que tout en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-des-mathematiques/#i_25

MONTESSORI MARIA (1870-1952)

  • Écrit par 
  • Gilbert GIANNONI
  •  • 1 034 mots
  •  • 1 média

Assistante à la clinique psychiatrique de l'université de Rome, première Italienne à laquelle cette dernière ait conféré le grade de docteur en médecine, Maria Montessori (née à Chiaravalle, près d'Ancône, décédée à Noordwijk, Pays-Bas) présenta au congrès pédagogique de Turin en 1898 un rapport d'éducation morale dont l'orientation plus pédagogique que médicale lui valut la charge d'un cours sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-montessori/#i_25

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 22 370 mots

Dans le chapitre « « Ordo disciplinae » »  : […] L'apparition d'une science médiévale de l'interprétation est réglée par un certain nombre de transformations qui, à partir des années 1150, font passer le discours de l'assimilation des données philosophiques et théologiques de la période tardo-antique à la production de langages, de méthodes et de problèmes nouveaux : au niveau des techniques pédagogiques, le passage de la lectio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-pensee-medievale/#i_25

NEILL ALEXANDER SUTHERLAND (1883-1973)

  • Écrit par 
  • C. GAUDOIS
  •  • 777 mots

Né à Forfar, Écosse, Alexander Neill est mort le 23 septembre 1973 à Londres. Il publia plusieurs ouvrages : A Dominie's Log (Journal d'un instituteur de campagne) ; A Dominie Dismissed (Renvoi d'un instituteur) ; A Dominie's Doubts (Les Incertitudes d'un instituteur) ; The Problem Child (L'Enfant difficile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-sutherland-neill/#i_25

NEUTRALITÉ AXIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 1 325 mots

Importée des États-Unis, où elle avait été utilisée, dès 1949, dans la traduction américaine des écrits méthodologiques de Max Weber, la notion de « neutralité axiologique » (en allemand Wertfreiheit ) fut introduite en France dans les années 1960 par le premier traducteur de Max Weber, Julien Freund. C'est avec sa traduction en français des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neutralite-axiologique/#i_25

NON-DIRECTIVITÉ, éducation

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 938 mots

Le terme non-directivité est d'abord un terme technique qui trouve une origine très circonstanciée au sein de la recherche théorique et clinique en psychothérapie. Mais, comme concept, il n'a eu là qu'une destinée éphémère. Le psychothérapeute et formateur américain Carl Rogers (1902-1987) qui, le premier, l'utilise en 1942, l'abandonne dès 1951 pour lui préférer la notion de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/non-directivite-education/#i_25

NORME ET USAGE (linguistique)

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 201 mots

Dans le chapitre « Norme et description »  : […] Face à cette hétérogénéité, la tradition grammaticale a, pour l'essentiel, adopté une attitude que l'on peut qualifier de normative : l'objectif étant d'imposer une norme, c'est-à-dire d'édicter le bon usage de la langue, conforme à un certain idéal esthétique ou socioculturel historiquement situé. Dans une telle perspective, certains usages de la langue – en l'occurrence ceux des classes sociale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norme-et-usage/#i_25

OURY FERNAND (1920-1998)

  • Écrit par 
  • Jacques PAIN
  •  • 1 745 mots

Dans une lettre adressée à Fernand Oury en 1972, Daniel Hameline saluait le mouvement de pédagogie institutionnelle que celui-ci avait fondé comme « la réalisation pédagogique française la plus marquante de la seconde moitié du siècle ». Fernand Oury est né le 18 janvier 1920 à Paris, et grandit à La Garenne-Colombes. Lors de sa disparition, le 19 février 1998, Lucien Martin et Jacques Pain avaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-oury/#i_25

HUMANISME

  • Écrit par 
  • André GODIN, 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 11 427 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Humanisme et pédagogie nouvelle »  : […] On conçoit dès lors quelle importance théorique et pratique revêt la pédagogie pour les humanistes du xv e et du xvi e siècle : puisqu'il s'agit de réaliser un modèle humain, il faut que l'enfant soit formé d'une manière continue et progressive, de sa naissance à l'âge adulte, et même au-delà, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humanisme/#i_25

PÉDAGOGIE INSTITUTIONNELLE

  • Écrit par 
  • Jacques PAIN
  •  • 902 mots
  •  • 1 média

La pédagogie institutionnelle date de 1958, du moins son « appellation contrôlée », par les frères Jean et Fernand Oury, au congrès du mouvement Freinet, l'un des principaux mouvements d'éducation nouvelle, qui se tint cette année-là à Paris. Jean Oury se rapporte alors explicitement à la psychothérapie institutionnelle (1952) et à ce mouvement historique de pensée qui vise à resituer l'être hu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedagogie-institutionnelle/#i_25

PERMISSIVITÉ

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 994 mots

Inspiré par la vogue de la parental permissiveness aux États-Unis, le néologisme « permissivité » caractérise une attitude parentale qui tolère et encourage une grande liberté dans l'activité et le comportement de l'enfant, ainsi que dans le choix de ses valeurs. La thèse fondamentale en la matière est que l'enfant a plus de chance de s'épanouir lorsque l'approche expériment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/permissivite/#i_25

PESTALOZZI JOHANN HEINRICH (1746-1827)

  • Écrit par 
  • Gilbert GIANNONI
  •  • 1 154 mots

« Enfant de femme et de mère autant qu'il est possible de l'être », du fait du décès prématuré de son père, Johann Heinrich Pestalozzi (né à Zurich) reconnaît qu'il n'est guère préparé à la vie réelle. Dans une lettre à Anna Schulthess, qu'il épouse en 1769, il se décrit impressionnable, d'une grande sensibilité, allant très souvent à l'extrême. De plus, ce tempérament est armé de religion, marqué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-heinrich-pestalozzi/#i_25

PORT-ROYAL GRAMMAIRE DE

  • Écrit par 
  • Michel BRAUDEAU
  •  • 1 030 mots

De 1644 à 1660, Claude Lancelot, professeur aux Petites Écoles de Port-Royal des Champs rédige une série de grammaires (latine, grecque, italienne, espagnole) qui instaurent une importante réforme dans l'enseignement des langues et entraîneront un grand bouleversement épistémologique. Jusqu'alors les manuels d'enseignement des langues énonçaient les règles de grammaire et les illustraient d'exemp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire-de-port-royal/#i_25

PSYCHOLOGIE DIFFÉRENTIELLE

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 4 662 mots

Dans le chapitre « Les applications  »  : […] L’usage le plus ancien des techniques de la psychologie différentielle consiste à en faire des instruments d’orientation scolaire ou professionnelle et de sélection professionnelle. Le premier test d’intelligence qui a eu du succès, l’« échelle métrique de l’intelligence » présentée par Alfred Binet et Théodore Simon en 1905, était destiné à repérer les élèves qui ne réussissaient pas à l’école p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-differentielle/#i_25

PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 4 169 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Éducation, santé, socialisation »  : […] Le rôle de la psychologie du développement n’est pas de fixer des normes éducatives, car ces normes relèvent de choix de société (choix politiques, choix éducatifs dans les familles). En revanche, la psychologie du développement peut montrer comment les compétences à acquérir se situent dans une trajectoire développementale et nécessitent parfois des prérequis. Elle peut aussi informer sur les co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-developpement/#i_25

QUINTILIEN, lat. MARCUS FABIUS QUINTILIANUS (30-96)

  • Écrit par 
  • Marcel BÉNABOU
  •  • 619 mots
  •  • 1 média

Marcus Fabius Quintilianus est né à Calagurris (Calahorra) en Espagne. Fils de rhéteur, il fait ses études à Rome, où il reviendra se fixer après un séjour en Espagne de 60 à 69. Avocat en vue, il ouvre une école de rhétorique qui attire les enfants des meilleures familles : Pline le Jeune sera de ses élèves. La qualité de son enseignement lui vaut d'être parmi les premiers rhéteurs auxquels, sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quintilien-lat-marcus-fabius-quintilianus/

RODARI GIANNI (1920-1980)

  • Écrit par 
  • Simone LAMBLIN
  •  • 813 mots

Gianni Rodari était un personnage d'une vivacité mercurienne, aux activités multiples : ses livres étaient partout, il écrivait dans les journaux des chroniques, des reportages, des récits. À la radio, à la télévision, il était entouré d'enfants dont ses « histoires ouvertes » sollicitaient l'esprit critique et l'invention. Il allait dans les classes se mettre à l'épreuve de son public, travailla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gianni-rodari/#i_25

ROMAN D'AVENTURES

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 3 892 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle lecture du monde »  : […] Dans les années 1850, on voit ainsi apparaître les premiers auteurs de romans ainsi identifiés : Gabriel Ferry, Gustave Aimard, le capitaine Mayne Reid. Tous sont alors considérés comme des émules de James Fenimore Cooper (1789-1851). Mais Cooper lui-même avait d’abord été considéré à son époque comme un romancier maritime ou un romancier historique, et le disciple, dans ce domaine, du très célèb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-d-aventures/#i_25

ROUSSEAU JEAN-JACQUES

  • Écrit par 
  • Bernard GAGNEBIN
  •  • 4 965 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'« Émile » : de l'enfant au citoyen »  : […] Rousseau se montre original et même révolutionnaire dès les premières pages de l' Émile. Récit didactique, l' Émile repose sur l'intuition fondamentale, peut-être héritée de Condillac, mais pour la première fois appliquée et fondée en droit, de la perfectibilité humaine. À sa naissance, l'homme n'est rien, il devient tout. C'est cette genèse de la raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-rousseau/#i_25

SALÉSIENS

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 392 mots

Membres d'une société religieuse fondée par saint Jean Bosco et qui fut la plus importante des congrégations masculines apparues au xix e  siècle. Jean Bosco (1815-1888), né dans une famille pauvre du Piémont, commença à s'occuper de la jeunesse presque aussitôt après son ordination sacerdotale (1841). Il donna le nom d'oratoire Saint-François-de- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salesiens/#i_25

SCIENCES ENSEIGNEMENT DES

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 6 999 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les voies d'un changement »  : […] Le tableau que nous venons de développer contient beaucoup d'ombres, mais les analyses menées et surtout leurs convergences ont produit, depuis le début du xxi e  siècle, un foisonnement d'initiatives prometteuses, qui commencent à se traduire par des orientations politiques et des priorités d'action, un peu partout dans le monde et notamment en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-des-sciences/#i_25

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

Dans le chapitre « La psychologie de la performance motrice ou sportive »  : […] Le développement d’une habileté motrice puis le succès de son expression dans un contexte de performance sportive résultent de nombreux processus qui concernent tant l’apprentissage que les conditions psychologiques du contrôle de cette habileté en conditions exigeantes. En ce qui concerne l’acquisition des habiletés motrices, deux approches s’opposent au plan théorique : l’une, cognitiviste, pla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-sport/#i_25

STEINER RUDOLF (1861-1925)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 439 mots

Philosophe et pédagogue autrichien, Rudolf Steiner est né le 27 février 1861 à Kraljevíc (Croatie), et mort le 30 mars 1925 à Dornach, près de Bâle. Attiré dans sa jeunesse pas les œuvres de Goethe, il édite dans un premier temps les travaux scientifiques du poète. Après s'être installé à Weimar, il se penche sur l'édition classique des œuvres complètes du poète (publiées entre 1889 et 1896) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-steiner/#i_25

THÉÂTRE OCCIDENTAL - L'École du spectateur

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 2 534 mots

Dans le chapitre « Un engagement philosophique et pédagogique »  : […] Ce concept est issu d'une longue histoire de l'éducation dont l'origine remonterait à Condorcet et à son Rapport sur l'organisation générale de l'instruction publique (1792). L'idée directrice en est que la culture ne doit pas être réservée à une seule classe, mais qu'elle peut être partagée par tous. Dans les années 1930, le théâtre va être considéré par un grand nombre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-l-ecole-du-spectateur/#i_25

VITTORINO DA FELTRE VITTORINO DEI RAMBOLDONI dit (1378-1446)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 724 mots

Comme Guido da Verona à Ferrare, Vittorino da Feltre fut, à la tête de sa célèbre école de Mantoue, un des grands pédagogues du Quattrocento. Il avait étudié puis enseigné de nombreuses années à Padoue lorsque le marquis Jean François II de Gonzague, protecteur des lettres classiques, fit venir en 1425 à sa cour de Mantoue cet humaniste laïque afin d'y créer une école pour l'instruction et la form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorino-da-feltre/#i_25

VIVES JUAN LUIS (1492-1540)

  • Écrit par 
  • Alain GUY
  •  • 1 343 mots

Dans le chapitre « La rénovation psychologique et pédagogique »  : […] Après avoir ainsi taillé dans le vif, Vives recoud sur un patron tout neuf. Il propose une psychologie expérientielle, en rupture complète avec la psychologie métaphysique et substantialiste. Il a, de la sorte, analysé, de façon déjà assez scientifique, la mémoire et l'association des idées, élaboré une curieuse théorie des « anticipations naturelles » et du jugement, qui sera par la suite dévelop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-luis-vives/#i_25

WALLON HENRI (1879-1962)

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 2 182 mots

Dans le chapitre « De la médecine à la psychologie »  : […] Issu d'un milieu de bourgeoisie intellectuelle, Henri Wallon entre à l'École normale supérieure (1899), où il prépare l'agrégation de philosophie (1902). Docteur en médecine (1908), puis assistant du professeur Nageotte à Bicêtre et à la Salpêtrière, il tient une consultation pour enfants atteints d'arriération mentale et d'agitation motrice (1908-1931). Médecin militaire pendant la guerre de 1914 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-wallon/#i_25

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel HAMELINE, « PÉDAGOGIE - Le statut », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedagogie-le-statut/