CLAPARÈDE ÉDOUARD (1873-1940)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Neveu du zoologiste du même nom et du même prénom, Édouard Claparède entreprend d'abord des études de médecine, puis se consacre à la psychologie. Il fait sa carrière à l'université de Genève, où il fonde l'École de psychologie et des sciences de l'éducation.

Claparède s'apparente au courant dit fonctionnaliste, qui s'attache à découvrir la finalité de chaque type de comportement en le plaçant dans le contexte de l'ensemble de l'activité.

Après des recherches sur l'association des idées et sur le sommeil, il entreprend l'étude de l'intelligence. Il voit dans celle-ci une adaptation mentale aux circonstances nouvelles : elle a pour fonction de suppléer à l'insuffisance des adaptations innées ou acquises. Le tâtonnement est pour lui la source des conduites intelligentes : il n'est pas un pur comportement d'essais et d'erreurs ; il produit ce que Claparède appelle des implications, c'est-à-dire des sortes de raisonnements par analogie consistant à appliquer à des situations nouvelles la conduite qui a réussi précédemment dans des situations voisines.

Claparède s'est beaucoup intéressé aux problèmes de l'éducation, de l'orientation scolaire et professionnelle. Son œuvre est assez oubliée aujourd'hui, mais son influence personnelle a été grande et il est à l'origine des différents courants de la psychologie suisse de langue française.

—  Jean-François RICHARD

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CLAPARÈDE ÉDOUARD (1873-1940)  » est également traité dans :

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 557 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Psychologie et psychanalyse »  : […] C'est à travers la pédagogie – et notamment grâce à la réflexion pédagogique de Johann Friedrich Herbart – que la notion d'intérêt s'est imposée à la psychologie. Encore conviendra-t-il de remarquer que ce déplacement n'est pas intervenu sans quelque appauvrissement. Le Traité de pédagogie de Herbart souligne, en effet, dans l'intérêt la détermination essentielle de l'actio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interet-sciences-humaines/#i_39089

PÉDAGOGIE - Le statut

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 5 108 mots

Dans le chapitre « Le temps des « spécialistes spécialement spécialisés » »  : […] Ce discours n'était-il qu'apparence ? L'évolution rapide des sciences morales vers les sciences humaines obéissant à un modèle expérimentaliste créait une première brèche : constater, observer, prouver ne peuvent se faire que par la suspension de la croyance. L'hypothèse supplante la thèse. La science pédagogique unitaire des ensembles pensés fait place à la science indéfiniment parcellaire des f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedagogie-le-statut/#i_39089

Pour citer l’article

Jean-François RICHARD, « CLAPARÈDE ÉDOUARD - (1873-1940) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-claparede/