ASHTON-WARNER SYLVIA (1908-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La pédagogue et écrivain néo-zélandaise Sylvia Ashton-Warner se fit connaître par son travail innovant consistant à adapter les méthodes traditionnelles d'enseignement de l'anglais aux besoins spécifiques des enfants maoris. Elle visait ainsi à promouvoir la paix et la communication entre deux cultures radicalement différentes. La plupart de ses œuvres, qu'il s'agisse de fictions ou non, s'inspirent fortement de ses expériences en la matière.

Fille d'institutrice, Sylvia Ashton-Warner (Henderson de son nom d'épouse) naît le 17 décembre 1908 à Stratford, dans l'île du Nord. Issue d'une modeste famille de neuf enfants, elle doit très tôt travailler et commence une carrière d'enseignante en 1926. Son premier roman, Spinster (1958, Anna et les Maoris), rencontre un succès qui restera inégalé et fera l'objet d'une adaptation cinématographique intitulée Two Loves (1961), dont l'héroïne est interprétée par Shirley MacLaine. Sylvia Ashton-Warner publie ensuite les romans Incense to Idols (1960), Bell Call (1964), Greenstone (1966) et Three (1970). Les ouvrages à caractère autobiographique relatant son expérience pédagogique, tels que Teacher (1963), Myself (1967), Spearpoint : « Teacher » in America (1972) et I Passed This Way (1979), ne bénéficient cependant pas d'un aussi bon accueil. L'écrivain signe également des nouvelles et des poèmes, dont certains paraissent dans des périodiques néo-zélandais. Elle meurt le 28 avril 1984, à Tauranga, dans l'île du Nord.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ASHTON-WARNER SYLVIA - (1908-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylvia-ashton-warner/