PATRIMOINE INDUSTRIEL EN SCANDINAVIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Minerai de cuivre

Minerai de cuivre
Crédits : Evans/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Usine de Vemork à Rjukan en Norvège, en 1945

Usine de Vemork à Rjukan en Norvège, en 1945
Crédits : Hulton Getty

photographie

Alfred Nobel

Alfred Nobel
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie


L'immense dépendance européenne qui s'étend des rives de la Baltique jusqu'au-delà du cercle polaire présente des caractères physiques très originaux, qu'on ne peut se dispenser de rappeler si l'on veut comprendre les particularités d'un patrimoine industriel étroitement lié à l'environnement. La Norvège et la Suède disposent d'une couverture forestière, d'un potentiel hydraulique et de richesses minérales qui ont pu en faire un temps des puissances économiques d'importance mondiale. Le Danemark et la Norvège se sont longtemps partagé le contrôle de pêcheries et celui de voies maritimes d'intérêt international qui leur ont également assuré un rang sans rapport aucun avec leur puissance démographique ou militaire. De tout cela survivent aujourd'hui des traces matérielles imposantes, constituant un patrimoine d'un intérêt qui dépasse largement les frontières nationales de ces trois pays, auxquels se limitera en effet cette étude. La Finlande, qui n'est pas prise en compte ici, possède un remarquable patrimoine de l'industrie papetière et hydro-électrique.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études honoraire à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis BERGERON, « PATRIMOINE INDUSTRIEL EN SCANDINAVIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-en-scandinavie/