PATRIMOINE INDUSTRIEL EN SCANDINAVIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Minerai de cuivre

Minerai de cuivre
Crédits : Evans/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Usine de Vemork à Rjukan en Norvège, en 1945

Usine de Vemork à Rjukan en Norvège, en 1945
Crédits : Hulton Getty

photographie

Alfred Nobel

Alfred Nobel
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie


L'énergie hydraulique et hydroélectrique, un fantastique facteur d'entraînement industriel

C'est en Norvège que s'observent de la façon la plus spectaculaire les effets de la capacité hydraulique de la Scandinavie. À partir du xvie siècle, l'expansion rapide de la demande européenne en bois de construction a provoqué l'équipement en scieries hydrauliques des fjords de la région située entre Oslo et Bergen. Au xixe siècle, c'est la croissance de la demande en papier qui a donné un coup de fouet à l'industrialisation norvégienne, induisant l'introduction des techniques étrangères de broyage du bois pour le réduire en pulpe, et de turbines d'une puissance considérable. Elles laissaient pourtant d'immenses réserves énergétiques disponibles pour l'avènement ultérieur de l'électricité, et pour son application à l'électrochimie et à l'électrométallurgie. Le symbole de cette histoire est à coup sûr l'usine de Vemork à Rjukan, siège de la « bataille de l'eau lourde » pendant la Seconde Guerre mondiale, aujourd'hui transformée en usine-musée de l'hydroélectricité et en musée historique ; de 1911 à 1970, la société Norsk Hydro y fabriqua des engrais (par extraction de l'azote de l'air, opération qui exige de grandes quantités d'électricité). Mais la Norvège a aussi ses villes minières : Kongsberg, dans la région de Bergen, siège de l'exploitation de l'argent, et de la première académie minière d'Europe ; Røros, qui connut de 1664 à 1977 une exploitation continue du cuivre sur trois cent trente-trois ans.

Usine de Vemork à Rjukan en Norvège, en 1945

Usine de Vemork à Rjukan en Norvège, en 1945

Photographie

L'usine hydro-électrique de Vemork à Rjukan, en Norvège, où les scientifiques allemands qui tentaient de produire l'eau lourde nécessaire à la fabrication d'une pile atomique furent stoppés dans leur recherche par l'action d'un commando britannique dans la nuit du 19 au 20 novembre 1942. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études honoraire à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis BERGERON, « PATRIMOINE INDUSTRIEL EN SCANDINAVIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-en-scandinavie/