PATRIMOINE INDUSTRIEL EN SCANDINAVIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Culture industrielle et société en Scandinavie

Pourtant, on ne peut pas dire que les trois pays en question soient dépourvus de sensibilité à leur patrimoine technique et industriel. Laissons de côté le cas exceptionnel de la maison Carlsberg qui, après avoir manifesté dès la première génération un esprit de mécénat scientifique et artistique toujours vivant et influent dans la culture danoise d'aujourd'hui, a depuis le début des années 1970 pris en main la restauration et l'ouverture au public de son propre patrimoine industriel. Plus originale, en fait, est l'émergence à la fin du xixe siècle d'une social-démocratie qui, en dehors de ses effets sur l'évolution de la législation sociale, a aussi enraciné dans ses membres un véritable attachement à la culture et à la mémoire ouvrières.

La muséologie accorde une large place à l'histoire du travail et de la vie ouvrière, mais syndicats et ouvriers participent à leur tour activement à la gestion du patrimoine, un fait très frappant notamment sur les sites miniers mentionnés plus haut. En outre, les pays scandinaves ont développé depuis la fin du xixe siècle une formation supérieure des ingénieurs et des chercheurs dans le domaine industriel, qui a développé dans ce milieu une forte conscience de l'indépendance et de l'originalité de la technologie scandinave. Un des meilleurs exemples en est sans doute le prestige qui s'attache à Alfred Nobel et à l'élaboration des techniques de production et d'utilisation de la dynamite. Ainsi l'usine d'Engene, à 50 kilomètres au sud d'Oslo, fermée en 1976 et dernier site au monde à avoir utilisé la technologie originelle de Nobel pour la fabrication de la nitroglycérine et de la dynamite, a-t-elle pu être préservée (dans celles de ses installations qui avaient survécu aux explosions !) grâce à une collaboration entre un groupe d'employés et les représentants des Antiquités nationales et du musée des Techniques.

Alfred Nobel

Photographie : Alfred Nobel

Photographie

Le chimiste suédois Alfred Nobel (1833-1896), inventeur de la dynamite, brevetée en 1867. Il a créé le prix qui porte son nom. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

En Scandinavie comme ailleurs, le patrimoine industriel, pourtant objet de fierté, n'en reste [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Minerai de cuivre

Minerai de cuivre
Crédits : Evans/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Usine de Vemork à Rjukan en Norvège, en 1945

Usine de Vemork à Rjukan en Norvège, en 1945
Crédits : Hulton Getty

photographie

Alfred Nobel

Alfred Nobel
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur d'études honoraire à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Pour citer l’article

Louis BERGERON, « PATRIMOINE INDUSTRIEL EN SCANDINAVIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-en-scandinavie/