L'ENVERS DU VISIBLE. ESSAI SUR L'OMBRE (M. Milner)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Apparemment, quoi de plus simple que de définir l'ombre ! Au gré d'un parcours quasi encyclopédique qui embrasse textes antiques, textes sacrés, théologie, mystique, philosophie, esthétique, littérature, pratiques et théories picturales, jeux optiques, Max Milner montre, avec L'Envers du visible (Seuil, Paris, 2005) qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Rien n'est plus difficile à saisir que cette réalité incertaine et mouvante, qui fascine et inquiète. D'où la nécessité de la traquer dans le vaste ensemble des discours et des représentations qu'elle génère : verbaux, picturaux ou photographiques. Pourtant, Max Milner ne se propose pas d'en donner, à la façon de Victor Stoichita (Brève Histoire de l'ombre, Droz, Genève, 2000) une histoire. Selon sa formule, son livre se veut « une série de prélèvements », révélateur pourtant d'une importante présence, d'un statut changeant, d'appréhensions nouvelles et d'imaginaires en mutation.

D'abord il convient de définir les mots. Quelle différence, par exemple, entre ombre et ténèbres ? L'ombre existe-t-elle en soi, ou grâce à un objet que vient frapper la lumière ? Cette enquête sémantique et phénoménologique permet une analyse du mythe de la caverne de Platon, puis une interrogation sur la place de l'ombre dans la Bible, la représentation de Dieu et l'émotion mystique. Dieu est ainsi lumière et nuée. Il existe un balancement entre lumière et ténèbres et un abandon à l'ombre cher aux mystiques dans leur quête de Dieu.

Pourtant l'ombre effraie. Elle est ressentie comme un élément négatif, mystérieux et trompeur, simple privation de la lumière, avant d'acquérir une créativité. Elle devient alors source de formes au même titre que les couleurs. En peinture, le sfumato fait d'elle un effacement progressif de la lumière. On l'analyse – Athanase Kirchner, entre autres – comme une des preuves de la perfection et de la bonté divines. N'est-elle pas lieu de repos pour l'homme et facteur de mesure et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université de Tours, Institut universitaire de France

Classification

Pour citer l’article

Jean Marie GOULEMOT, « L'ENVERS DU VISIBLE. ESSAI SUR L'OMBRE (M. Milner) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-envers-du-visible-essai-sur-l-ombre/