NETTOYAGE ETHNIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Crise du Kosovo, mai 1999 : exode des populations albanaises

Crise du Kosovo, mai 1999 : exode des populations albanaises
Crédits : PA Photos

photographie

Arrestation de Ratko Mladic, le « boucher de Srebrenica »

Arrestation de Ratko Mladic, le « boucher de Srebrenica »
Crédits : J. kranendonk/ Shutterstock

photographie

Condamnation par le T.P.R.I. de Jean Kambanda en 1998

Condamnation par le T.P.R.I. de Jean Kambanda en 1998
Crédits : PA Photos

photographie


Tentative de créer des zones géographiques se caractérisant par leur homogénéité ethnique, au moyen de la déportation ou du déplacement forcé de personnes appartenant à des groupes ethniques définis. Le nettoyage ethnique entraîne parfois la suppression de toutes les marques physiques témoignant de l'existence du groupe visé, par la destruction des monuments, cimetières et lieux de cultes.

L'expression « nettoyage ethnique », traduction littérale des termes serbo-croates etnicko ciscenje, a été très fréquemment utilisée dans les années 1990 (bien qu'elle soit apparue antérieurement) afin de décrire le traitement brutal dont furent victimes divers groupes de civils lors des conflits qui accompagnèrent la désintégration de la république fédérale de Yougoslavie. Ces groupes comprenaient des Bosniaques (musulmans bosniens) de Bosnie et d'Herzégovine, des Serbes de la région de Krajina en Croatie, et des Albanais, puis des Serbes, de la province du Kosovo en Serbie.

Crise du Kosovo, mai 1999 : exode des populations albanaises

Crise du Kosovo, mai 1999 : exode des populations albanaises

Photographie

À partir de mars 1998, les combats entre les forces serbes et les séparatistes albanais, et la politique d'"épuration ethnique" menée par Belgrade conduiront à l'exode de près de 900 000 Albanais du Kosovo. 

Crédits : PA Photos

Afficher

Cette expression a aussi servi à désigner la façon dont les militants indonésiens traitèrent les habitants du Timor oriental, dont un grand nombre furent tués ou forcés à abandonner leur foyer après que les citoyens de cette région eurent voté en faveur de l'indépendance, en 1999. Par ailleurs, on a parlé de « nettoyage ethnique » au sujet de la situation dramatique dans laquelle se trouvèrent les Tchétchènes qui quittèrent Grozny et d'autres zones de la Tchétchénie après les opérations militaires russes contre les séparatistes tchétchènes dans les années 1990. Selon un rapport du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (O.N.U.), le développement des nettoyages ethniques à partir des années 1990 s'explique par le caractère particulier des conflits armés contemporains, au cours desquels « les victimes civiles et les destructions des infrast [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

George J. ANDREOPOULOS, « NETTOYAGE ETHNIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nettoyage-ethnique/