ÉCLATEMENT DE LA YOUGOSLAVIE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 4 mai 1980 Mort du maréchal Tito, président de la République socialiste fédérative de Yougoslavie, après trente-cinq ans de pouvoir sans partage.

  • 1981 Le soulèvement des Albanais du Kosovo, qui réclament un statut de République, est violemment réprimé par Belgrade.

  • 1987 Slobodan Milošević prend le pouvoir et impose un discours ultra-nationaliste visant à préserver la domination serbe.

  • Avril-décembre 1990 Premières élections libres dans les six républiques yougoslaves (Bosnie-Herzégovine, Croatie, Macédoine, Monténégro, Serbie, Slovénie).

  • 1991 La Croatie et la Slovénie (le 25 juin), puis la Macédoine (le 15 septembre) proclament leur indépendance.

  • 21 février 1992 Le Conseil de sécurité de l'O.N.U. crée une force internationale, la Forpronu, chargée de rétablir la sécurité dans l'ex-Yougoslavie, en vue d'une résolution globale du conflit.

  • Mars 1992 La Bosnie-Herzégovine proclame son indépendance.

  • 6 avril 1992 Le jour même où la Communauté européenne reconnaît l'indépendance de la Bosnie-Herzégovine, la ville de Sarajevo est assiégée par les Serbes bosniaques et devient, pour presque quatre ans, le symbole des résistances nationales à l'impérialisme serbe.

  • 22 mai 1992 La Bosnie, la Croatie et la Slovénie sont admises à l'O.N.U., alors que la jeune république fédérale de Yougoslavie (réduite à la Serbie et au Monténégro) en est exclue quatre mois plus tard (elle entrera à l'O.N.U. le 1er novembre 2000).

  • 21 novembre 1995 À Dayton (États-Unis), les présidents serbe, croate et bosniaque concluent un accord, définitivement paraphé à Paris le 14 décembre, entérinant la partition de la Bosnie en deux entités, la république serbe de Bosnie et la fédération croato-musulmane. La guerre s'achève en Croatie et en Bosnie.

  • Juin 1996 La Slovénie dépose sa demande d'adhésion à l'Union européenne (U.E.).

  • Février-août 1998 Les Albanais du Kosovo, province autonome de Serbie, se soulèvent et doivent faire face à la répression des troupes yougoslaves, malgré les tentatives de médiation de la communauté internationale.

  • 23 mars 1999 Après l'échec des négociations de Rambouillet et de Paris (février-mars), l'O.T.A.N. décide de bombarder la république fédérale de Yougoslavie pour mettre un terme aux combats du Kosovo. Les opérations aériennes débutent le lendemain.

  • 27 mai 1999 Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (T.P.I.Y.), qui siège à La Haye, rend public l'acte d'accusation inculpant Slobodan Milošević pour crimes contre l'humanité.

  • Juin 1999 L'O.T.A.N. met un terme à ses opérations en Yougoslavie après avoir obtenu que les Serbes quittent le Kosovo (le 9). L'O.N.U. adopte la résolution 1244 qui prévoit une autonomie substantielle au Kosovo et autorise le déploiement de la Kfor (le 10).

  • Juillet 1999 Après l'épuration ethnique menée par les Serbes contre les Musulmans de Bosnie puis contre les Albanais du Kosovo, l'opinion internationale découvre l'existence d'une contre-épuration menée par ces derniers envers les Serbes.

  • Octobre 2000 À la suite d'élections générales – contestées – en Serbie, le principal candidat de l'opposition, Vojislav Kostunica, voit sa victoire confirmée par la Cour constitutionnelle, mettant ainsi fin au régime dictatorial de Milošević.

  • 9 avril 2001 Skopje et Bruxelles signent l'Accord de stabilisation et d'association (A.S.A.), préalable aux négociations en vue de l'adhésion de la Macédoine à l'U.E.

  • Août 2001 Les accords d'Ohrid sont signés entre les rebelles albanais de l'Armée de libération nationale de Macédoine (U.Ç.K.M.) et le gouvernement de Skopje, mettant fin aux combats et prévoyant le déploiement de forces de l'O.T.A.N. Les Albanais de Macédoine obtiennent une large autonomie.

  • 4 février 2003 La république fédérale de Yougoslavie prend le nom de Serbie-et-Monténégro ; un moratoire de trois ans est instauré, prévoyant la tenue éventuelle de référendums si une république veut faire sécession.

  • 1er mai 2004 La Slovénie entre dans l'U.E.

  • 17 juin 2004 La Croatie obtient le statut de candidat à l'U.E.

  • Octobre 2005 Les vingt-cinq membres de l'U.E. s'accordent sur l'ouverture de nég [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine, université Sorbonne nouvelle, Institut des hautes études de l'Amérique latine

Classification

Autres références

«  YOUGOSLAVIE ÉCLATEMENT DE LA  » est également traité dans :

ÉCLATEMENT DE LA YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 312 mots
  •  • 1 média

Mosaïque de peuples née du règlement de la Première Guerre mondiale, intégrée au bloc communiste à partir de 1945 malgré les tentations sécessionnistes de Tito, la république socialiste fédérale de Yougoslavie ne résiste pas à l'effondrement du bloc de l'Est. Au terme d'élections libres qui, partout sauf en […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 085 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les Balkans : du « bon voisinage » à la tourmente  »  : […] Dans le cadre du « bon voisinage entre États et peuples des Balkans », réaffirmé à l'issue du VII e  congrès, Reis Malile, alors chef de la diplomatie albanaise, confirmait en 1988 les nouvelles orientations de son gouvernement lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des six pays balkaniques à Belgrade. Le 1 er novembre 1991, l'Albanie a accueilli la vingt-quatrième conférence de […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'Allemagne unie

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 7 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'interventionnisme militaire »  : […] Le gouvernement Schröder est le premier gouvernement qui engage la Bundeswehr à participer à des frappes aériennes de l'O.T.A.N. contre la Serbie lors de la guerre du Kosovo, en 1998-1999. Le gouvernement du chancelier Kohl s'était progressivement avancé dans cette voie, sans jamais participer à des frappes ou à des combats. Le chancelier Schröder, son ministre des Affaires étrangères Joschka Fis […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie et enjeux de société

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 668 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Thraces et Daces, Gaulois et Francs »  : […] Mais l'utilisation de l'archéologie à des fins nationales n'a évidemment pas été une exclusivité allemande. Les élèves polonais de Kossinna utilisèrent les mêmes méthodes, en retournant seulement ses arguments, pour affirmer la « slavité » de territoires que leur maître avait déclarés allemands. La fondation de musées archéologiques nationaux sera, en Europe centrale et orientale, l'un des acquis […] Lire la suite

BELGRADE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA
  •  • 1 025 mots
  •  • 2 médias

Capitale de la Serbie , Belgrade (en serbo-croate Beograd , littéralement « ville blanche ») est située au confluent de la Save et du Danube . Avec 1 639 121 habitants (selon le recensement de 2011), Belgrade est, en termes de démographie, la première agglomération de Serbie et de l'ancien espace yougoslave. La ville se situe dans une zone de carrefour naturel au contact de plusieurs ensembles g […] Lire la suite

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 485 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La Bosnie indépendante »  : […] La Bosnie-Herzégovine, issue de l'éclatement de la Yougoslavie, accède à l'indépendance, en mars 1992, dans la violence. Trois années de combats (d'avril 1992 à novembre 1995) ont détruit l'économie et totalement bousculé la démographie. Après la signature des accords de paix, dits accords de Dayton (14 décembre 1995), le pays a été placé sous l'égide d'un haut représentant de l'ONU, chargé de rel […] Lire la suite

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 979 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une intégration euro-atlantique au prix fort  »  : […] Pour la Bulgarie, comme pour ses anciennes consœurs de l'ex-camp socialiste, l'entrée dans l'UE et dans l'OTAN constitue les deux facettes d'un même objectif de « normalisation occidentale et démocratique ». Inaugurée en mars 1993 avec la signature d'un accord d'association, sa coopération avec l'UE franchit un pas décisif lorsque, au Conseil européen d'Helsinki des 10-11 décembre 1999, cette der […] Lire la suite

CLINTON BILL (1946- )

  • Écrit par 
  • Pierre MELANDRI
  • , Universalis
  •  • 2 274 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « En quête d'une place dans l'histoire »  : […] Le grippage des institutions que cet épisode ne manque pas d'aggraver n'empêche ni la croissance de continuer, ni l'excédent budgétaire, apparu dès 1998, de s'envoler. Mais il prévient tout ralliement du Congrès à des réformes intérieures importantes auxquelles le président aurait pu identifier son legs. C'est donc dans la politique étrangère que, sur la fin de son mandat, Clinton tente d'inscrire […] Lire la suite

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 190 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La Croatie indépendante »  : […] En février 1989, les Croates fondent un mouvement alternatif indépendant. En janvier 1990, l'ex-général communiste dissident, Franjo Tudjman, crée l'Union démocratique croate (H.D.Z.). Dans la foulée, les nostalgiques de l'Oustacha ressuscitent le Parti du droit. Aux premières élections libres de mai 1990 en Croatie, le H.D.Z. l'emporte, et Franjo Tudjman devient président de la République. Mais […] Lire la suite

EUROPE - Diversité religieuse

  • Écrit par 
  • Michel MIAILLE, 
  • Kathy ROUSSELET
  •  • 11 282 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Affirmations nationales et religieuses »  : […] Les impulsions identitaires qui ont accompagné la disparition de la tutelle soviétique ont replacé les Églises historiques au cœur des nations. Elles sont ainsi appelées à relier les États à une culture et une tradition effacées par le communisme, à renouer les fils d'une continuité historique perdue. Elles provoquent des conflits mémoriels, à l'image de ceux qui se sont produits à l'occasion des […] Lire la suite

Pour citer l’article

Olivier COMPAGNON, « ÉCLATEMENT DE LA YOUGOSLAVIE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie-reperes-chronologiques/