GUERRE DU DARFOUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis février 2003, le Darfour, une province de l'ouest du Soudan, est en proie à une guerre civile terriblement meurtrière. Celle-ci a fait, selon l'Organisation des Nations unies (O.N.U.), plus de trois cent mille morts et a provoqué le déplacement de plus de deux millions et demi de personnes.

Depuis les années 1980, le Darfour est le théâtre de nombreux soulèvements de la population contre le gouvernement central. Les tensions sont principalement liées à l'accès à la terre (et à l'eau) entre les agriculteurs noirs, majoritaires, et les éleveurs arabes, minoritaires mais soutenus par le gouvernement islamique qui mène une politique discriminatoire envers les populations non arabes. La découverte de gisements de pétrole à la fin des années 1990 relance et aggrave le conflit. À partir de 2003, les mouvements rebelles du Darfour réclament une meilleure redistribution des ressources et des richesses, tandis que le gouvernement tente de reprendre le contrôle de la région, en s'appuyant sur des milices islamistes armées (janjawid).

Ces dernières effectuent un véritable « nettoyage ethnique » et font régner la terreur (viols, massacres, destruction de villages entiers). Les populations civiles sont contraintes de fuir au Tchad voisin, ce qui provoque un désastre humanitaire. Dès 2005, l'O.N.U. dénonce des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité. En 2007, le président soudanais Omar el-Béchir est contraint d'accepter le déploiement de soldats de l'O.N.U. et de l'Union africaine, qui ont pour mission de rétablir la paix. Cependant, malgré la signature de plusieurs accords de paix depuis 2006, les combats et les atrocités commises à l'encontre des populations civiles n'ont jamais réellement cessé.

Le président soudanais Omar el-Béchir fait l'objet, depuis 2009, d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre et génocide au Darfour.

—  Arnaud BALVAY

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

12-21 juillet 2010 • Soudan • Accusation de génocide à l'encontre du président Omar el-Bechir.

Le 12, la Cour pénale internationale (C.P.I.) ajoute l'accusation de génocide à celles de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité déjà portées en mars 2009 à l'encontre du président soudanais Omar el-Bechir en raison de son action au Darfour, province de l'ouest du Soudan en proie à une [...] Lire la suite

1er-26 avril 2010 • Soudan • Réélection du président Omar el-Bechir.

du Soudan, à l'élection présidentielle, Yasser Arman. L'opposition accuse le pouvoir de fraudes massives sur l'organisation des scrutins. Le président sortant Omar el-Bechir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt délivré par la Cour pénale internationale pour des crimes commis lors de la guerre [...] Lire la suite

2-28 août 2009 • Soudan • Nouvelle flambée de violence dans le sud du pays.

. L'O.N.U. s'alarme du nombre de victimes dans cette région depuis le début de l'année – plus de deux mille morts et des dizaines de milliers de déplacés par les combats –, qui dépasserait le bilan enregistré au Darfour, région de l'ouest du Soudan déchirée par la guerre.  [...] Lire la suite

4 mars 2009 • Soudan • Mandat d'arrêt contre le président Omar el-Bechir.

La Cour pénale internationale (C.P.I.) lance un mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar el-Bechir pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité dans le conflit du Darfour, qui dure depuis 2003. La Cour n'a pas retenu l'accusation de génocide réclamée par le procureur Luis Moreno [...] Lire la suite

17 février 2009 • Soudan • Déclaration d'intention de cessation des hostilités au Darfour.

Le 17, à Doha (Qatar), le gouvernement de Khartoum et le Mouvement pour la justice et pour l'égalité, l'un des principaux groupes rebelles du Darfour, signent une « lettre d'intention », préambule à un accord pour mettre fin à la guerre civile qui ravage cette région depuis 2003, et a fait quelque deux cent mille morts et deux millions sept cent mille déplacés.  [...] Lire la suite

13-30 novembre 2006 • Tchad - Soudan • Tensions à la frontière entre le Tchad et le Soudan.

Le 13, le gouvernement instaure l'état d'urgence dans la capitale et dans l'est du pays à la suite d'incursions de milices non identifiées à travers la frontière soudanaise, depuis le début du mois, qui ont causé des centaines de morts au Tchad. N'Djamena évoque l'« exportation du drame du Darfour [...] Lire la suite

9-31 janvier 2005 • Soudan • Signature de l'accord de paix dans le Sud et rapport de l'O.N.U. sur le Darfour.

si des actes de génocide ont été commis au Darfour depuis février 2003 remet son rapport. Le bilan de deux ans de guerre civile s'élève à quelque 70 000 morts, 1,65 million de personnes déplacées et 200 000 réfugiés au Tchad. Sans conclure à l'existence d'actes de génocide, la commission estime [...] Lire la suite

31 décembre 2004 • Soudan • Conclusion d'un accord de paix dans le Sud.

et chrétien, dure depuis l'indépendance du pays en 1956, avec une parenthèse entre 1972 et 1983. Depuis lors, la guerre a fait quelque deux millions de morts et deux fois plus de déplacés. Un accord global doit être signé le 9 janvier 2005 à Nairobi. Il prévoit la mise en place d'un pouvoir fédéral [...] Lire la suite

26-28 mai 2004 • Soudan • Accords entre le gouvernement et les rébellions du Sud et du Darfour.

. La charia doit s'appliquer à Khartoum, alors que les sudistes, en majorité chrétiens ou animistes, y étaient opposés, en échange de « garanties » pour les non-musulmans. Le 28, le gouvernement et les deux groupes rebelles en guerre depuis quinze mois au Darfour, dans l'ouest du pays, signent à Addis [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Arnaud BALVAY, « GUERRE DU DARFOUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-du-darfour/