METZ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Préfecture de la Moselle et, jusqu’en 2015, de la région administrative Lorraine, Metz est une ancienne cité épiscopale. Son agglomération a connu une forte expansion depuis sa création en 2002 puisque, en 2012, elle comprend quarante communes pour une population de 389 700 habitants. Bien que proche des grands foyers industriels de la Lorraine du Nord, Metz est demeurée une ville essentiellement tertiaire, comme elle a été une cité marchande au cours d'une grande partie de son histoire.

Lorraine : carte administrative avant réforme

Lorraine : carte administrative avant réforme

Dessin

Carte administrative de la région Lorraine avant la réforme de 2015. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

C'est dans la vallée élargie de la Moselle, libérée du corset que lui impose la traversée du plateau depuis Nancy, que Metz s'est installée, sur la rive droite de la rivière, à la confluence de la Seille. À cet endroit, la Moselle se subdivise en plusieurs bras, ce qui procure à une partie de la ville une grande intimité avec l'eau, avec ses avantages et ses inconvénients. Mais ces divagations hydrographiques ont longtemps rendu difficile l'extension urbaine vers la côte de Moselle, qui domine la vallée à l'ouest. Le site primitif de la ville était déjà occupé par un oppidum celtique de la tribu gauloise des Médiomatriques quand les Romains ont fait de Metz une de leurs places les plus importantes en avant du limes. Appartenant théoriquement au Saint Empire romain germanique, Metz a joui, en réalité, d'une véritable indépendance tout au long du Moyen Âge et a connu, aux xiiie et xive siècles, une grande prospérité économique assurée par les activités de tannerie et de draperie et par le commerce du vin et du sel, stimulé par la présence de la cour épiscopale.

Metz : vue de l'agglomération depuis le rebord des côtes de Moselle

Metz : vue de l'agglomération depuis le rebord des côtes de Moselle

Photographie

Depuis le mont Saint-Quentin, cette avancée du front de côte qui portait un des ouvrages les plus puissants de la ceinture cuirassée de la ville, on peut observer comment l'agglomération messine s'étale dans la plaine, sur la rive droite de la Moselle. Aujourd'hui encore, les îles enserrées... 

Crédits : Collection R. Berton-A. Humbert

Afficher

Metz devient française de fait dès 1552, même si son rattachement officiel n'a eu lieu qu'en 1648 avec celui des deux autres évêchés, Toul et Verdun. Son rôle militaire s'est affirmé alors comme « sentinelle avancée » des terres françaises face au domaine germanique et au duché de Lorraine qui a intégré le royaume de France seulement un siècle plus tard. Jusqu'au milieu du xixe siècle, la morphologie urbaine a [...]


Médias de l’article

Lorraine : carte administrative avant réforme

Lorraine : carte administrative avant réforme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Metz : vue de l'agglomération depuis le rebord des côtes de Moselle

Metz : vue de l'agglomération depuis le rebord des côtes de Moselle
Crédits : Collection R. Berton-A. Humbert

photographie

Metz : la vieille ville

Metz : la vieille ville
Crédits : Collection R. Berton-A. Humbert

photographie

Metz : le site commercial Actisud

Metz : le site commercial Actisud
Crédits : Collection A. Humbert-C. Renard-Grandmontagne

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  METZ  » est également traité dans :

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Aménagement des sites

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN, 
  • Jean-François REYNAUD
  •  • 5 938 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les musées de site archéologique »  : […] Le succès rapide des musées de site archéologique repose sur l'idée que tout objet du passé possède un contexte environnemental précis aussi important que sa propre matérialité, et qu'ils ne doivent pas être dissociés. Cette conception équivaut pour l'archéologie à la vision de l'écomusée définie par Georges-Henri Rivière pour les musées d'ethnographie. En France, l'archéologie d'une part (loi su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-archeologie-et-societe-amenagement-des-sites/#i_7945

BLONDEL JACQUES-FRANÇOIS (1705-1774)

  • Écrit par 
  • Michel GALLET
  •  • 3 043 mots

Dans le chapitre « Transformation de Metz »  : […] La réputation acquise par Jacques-François Blondel lui permettait désormais de citer ses propres constructions à l'appui de ses principes. Sur la recommandation de Choiseul, le maréchal d'Estrées lui avait confié la transformation de la ville de Metz, menée à bien de 1764 à 1771, grâce au concours d'un ingénieur messin, Gardeur-Lebrun. Blondel sut tirer parti du faible espace enserré dans les mur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-francois-blondel/#i_7945

CENTRE NATIONAL D'ART & DE CULTURE GEORGES-POMPIDOU

  • Écrit par 
  • Bernadette DUFRÊNE
  •  • 2 376 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'expérience du Centre »  : […] On peut distinguer dans l'histoire de l'institution trois époques : celle du lancement (1977-1981), et d'expérimentations où prédomine le modèle – historique – de l'actualité ; celle d'une activité ponctuée de réaménagements (1981-1997), où sont valorisés le lieu muséal et le temps long de la collection ; enfin l'époque qui s'amorce en 1997, mais se dessine pleinement avec la réouverture de 2000, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centre-national-d-art-et-de-culture-georges-pompidou/#i_7945

CENTRE POMPIDOU-METZ

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 863 mots
  •  • 1 média

Trente-trois ans après sa création, le Musée national d'art moderne-Centre Georges-Pompidou a inauguré à Metz, en 2010, un nouveau lieu d'expositions. Dénommé Centre Pompidou-Metz , il constitue une des premières expériences de décentralisation en région d'un établissement public culturel national, réalisée en partenariat avec une collectivité territoriale, la Communauté d'agglomération de Metz M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centre-pompidou-metz/#i_7945

FRANCE (Histoire et institutions) - Formation territoriale

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 12 872 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'annexion du Calaisis et des Trois-Évêchés »  : […] Assez paradoxalement, ce ne fut pas vers le sud-est, où les efforts des Français s'étaient fait le plus sentir, que l'extension territoriale fut la plus importante et la plus durable, mais sur les frontières septentrionales et orientales du royaume. Pourtant, les premiers événements du siècle n'avaient guère été favorables à la monarchie française dans ces régions. Après Pavie et la captivité de F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-formation-territoriale/#i_7945

HÔTEL DE VILLE

  • Écrit par 
  • Pascal LIÉVAUX-SENEZ
  •  • 3 691 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hôtel de ville et urbanisme »  : […] Depuis le Moyen Âge, la place, sur laquelle se tiennent foires et marchés, est le lieu privilégié du gouvernement communal. Dans les bastides médiévales, villes neuves régulièrement tracées, l'hôtel de ville borde la place centrale (Montauban, Aigues-Mortes). Ailleurs, la densité d'un urbanisme souvent anarchique ne permet pas toujours d'adopter une telle solution. Au cours du xvii e  siècle, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotel-de-ville/#i_7945

LORRAINE

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • René TAVENEAUX
  •  • 7 575 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le corridor urbain méridien »  : […] Aux espaces de forte densité nés de l'industrie s'ajoute un autre ensemble majeur dans l'organisation territoriale de la région. Cette aire étroite s'étire le long de la vallée de la Moselle, principalement du sud de l'agglomération de Nancy à Thionville. Elle se prolonge de façon beaucoup plus intermittente dans les vallées vosgiennes, avec les foyers urbains d'Épinal et de Saint-Dié-des-Vosges. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorraine/#i_7945

MÉROVINGIENS

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 15 048 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le décor architectural »  : […] Si le décor architectural des petits sanctuaires ruraux nous échappe presque totalement (il était peut-être pour l'essentiel en bois), celui des sanctuaires urbains et des grands monastères des campagnes nous est relativement bien connu, aussi bien par les monuments encore intacts que par les découvertes archéologiques. Comme l'illustre magnifiquement le baptistère de Poitiers (édifice du iv e  s. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens/#i_7945

Pour citer l’article

André HUMBERT, Colette RENARD-GRANDMONTAGNE, « METZ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metz/