MALACOSTRACÉS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Richesse et diversité des péracarides

L'importance des péracarides dépasse de beaucoup celle des groupes précédents. Liés par quelques caractères communs – premier segment thoracique toujours soudé à la tête, quatre segments thoraciques libres au moins, péréiopodes présentant un « coude » entre carpe et propode, lamelles incubatrices (oostégites) chez les femelles, développement des œufs dans une cavité incubatrice, éclosion à un stade proche de celui de l'adulte –, les péracarides offrent cependant une étonnante diversité d'aspect qui résulte du plus ou moins grand développement ou de l'absence de carapace, de la possession d'yeux sessiles ou pédonculés, des dimensions de l'abdomen, en particulier. Leurs modes de vie sont très variés, puisqu'il y a parmi eux aussi bien des formes aquatiques pélagiques ou benthiques, que des formes terrestres et des formes parasites.

Unité morphologique et spécialisation écologique

Les mysidacés

Les mysidacés sont, parmi les péracarides, les seuls qui offrent un faciès caridien typique : une carapace protégeant une grande partie du thorax, mais soudée aux trois premiers segments au plus, des yeux pédonculés, des antennules biramées, des antennes avec un large exopodite en écaille ; les pattes thoraciques sont biramées, les premières sont toujours modifiées en pattes-mâchoires ; l'abdomen est bien développé, pourvu de pléopodes biramés, qui peuvent manquer ; les uropodes et le telson forment un éventail caudal. Le développement s'effectue dans la cavité incubatrice et, à l'éclosion, les jeunes ressemblent beaucoup aux adultes.

Malacostracés : péracarides à carapace

Dessin : Malacostracés : péracarides à carapace

Dessin

Quelques exemples de péracarides à carapace. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Leur mode de vie est uniforme : la grande majorité d'entre eux sont pélagiques, les uns se tenant dans les eaux superficielles, les autres à des profondeurs plus grandes, jusqu'à la zone abyssale.

Les mysidacés, dont on connaît onze cents espèces environ, sont en général de petite taille – 10 à 30 mm de longueur – et ressemblent à de petites crevettes ; mais des formes strictement bathypélagiques, les Gnathophausia, au corps d'un rouge intense, à la carapace prolongée par un long rostre vers l'avant et, vers l'arri [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Médias de l’article

Malacostracés : morphologie

Malacostracés : morphologie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Malacostracés : classification

Malacostracés : classification
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Malacostracés primitifs

Malacostracés primitifs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mante de mer

Mante de mer
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  MALACOSTRACÉS  » est également traité dans :

CLOPORTE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 591 mots

Crustacé de petite taille (2 cm), au corps segmenté et aplati dorso-ventralement, qui s'est adapté à une vie uniquement terrestre. Embranchement : Arthropodes ; sous-embranchement : Antennates ; super-classe : Crustacés ; classe : Malacostracés ; super-ordre : Péracarides ; ordre : Isopodes ; sous-ordre : Oniscoïdes. Les isopodes terrestres ou cloportes appartiennent au sous-ordre des Oniscoïdes q […] Lire la suite

CRABE ENRAGÉ ou CRABE VERT

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 616 mots

Crustacé décapode marin bien adapté à la vie dans la zone de balancement des marées et très commun le long des côtes de l'Atlantique nord. Embranchement : Arthropodes ; sous-embranchement : Antennates ; super-classe : Crustacés ; classe : Malacostracés ; sous-classe : Eumalacostracés ; super-ordre : Eucarides ; ordre : Décapodes ; sous-ordre : Pléocyémates ; infra-ordre : Brachyoures ; super-famil […] Lire la suite

CRABE TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 738 mots

Si l'on excepte les « crabes » ermites (pagures) et les « crabes » des cocotiers, – qui ne sont pas à proprement parler de véritables crabes car ils appartiennent à l'infra-ordre des Anomoures –, la plupart des Décapodes terrestres sont classés dans l'infra-ordre des crabes vrais ou Brachyoures. Cela n'est d'ailleurs pas surprenant si l'on considère, d'une part, la structure de leurs chambres bran […] Lire la suite

CREVETTE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 1 240 mots
  •  • 1 média

Crustacé décapode caractérisé par un corps cylindrique, ou latéralement comprimé, comprenant un abdomen bien développé et un céphalothorax souvent porteur d'un rostre sur sa partie antérieure. Embranchement : Arthropodes ; sous-embranchement : Antennates ; super-classe : Crustacés ; classe : Malacostracés ; sous-classe : Eumalacostracés ; super-ordre : Eucarides ; ordre : Décapodes. Les crevettes […] Lire la suite

CRUSTACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 7 669 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Développement »  : […] Au moment de l'éclosion, le jeune crustacé a un aspect plus ou moins différent de celui de l'adulte. Il peut passer par une série de stades larvaires dont le nombre varie suivant le groupe et parfois même, dans un groupe donné, d'une espèce à une autre. Typiquement, chez les formes les plus primitives, le premier stade libre est un nauplius . C'est un petit organisme au corps ovale, possédant un œ […] Lire la suite

ÉCREVISSE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 604 mots

Crustacé d'eau douce dont la première paire de pattes se termine par des pinces. Embranchement : Arthropodes ; sous-embranchement : Antennates ; super-classe : Crustacés ; classe : Malacostracés ; sous-classe : Eumalacostracés ; super-ordre : Eucarides ; ordre : Décapodes ; sous-ordre : Pléocyémates ; infra-ordre : Astacidés. L'écrevisse est le décapode d'eau douce dont les espèces sont les plus […] Lire la suite

GALATHÉE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 450 mots
  •  • 1 média

Crustacé marin de petite taille au corps allongé et à l'abdomen replié sur lui-même. Embranchement : Arthropodes ; sous-embranchement : Antennates ; super-classe : Crustacés ; classe : Malacostracés ; sous-classe : Eumalacostracés ; super-ordre : Eucarides ; ordre : Décapodes ; sous-ordre : Pléocyémates ; infra-ordre : Anomoures ; section : Galatheidea ; super-famille : Galathéoïdés ; famille : Ga […] Lire la suite

HOMARD

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 599 mots

Crustacé marin décapode à l'abdomen développé et dont la première paire de pattes se termine par des pinces puissantes et volumineuses. Embranchement : Arthropodes ; sous-embranchement : Antennates ; super-classe : Crustacés ; classe : Malacostracés ; sous-classe : Eumalacostracés ; super-ordre : Eucarides ; ordre : Décapodes ; sous-ordre : Pléocyémates ; infra-ordre : Astacidés. Le homard, à l'in […] Lire la suite

LANGOUSTE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

Crustacé marin décapode, à l'abdomen développé, caractérisé par une carapace épineuse, de longues antennes et l'absence de pinces. Embranchement : Arthropodes ; sous-embranchement : Antennates ; super-classe : Crustacés ; classe : Malacostracés ; sous-classe : Eumalacostracés ; super-ordre : Eucarides ; ordre : Décapodes ; sous-ordre : Pléocyémates ; infra-ordre : Palinuridés. La langouste est, à […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques FOREST, « MALACOSTRACÉS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/malacostraces/