STERLING LIVRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Avoirs étrangers (France, Angleterre, Allemagne) à la veille de la Première Guerre mondiale

Avoirs étrangers (France, Angleterre, Allemagne) à la veille de la Première Guerre mondiale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Balances sterling : évolution

Balances sterling : évolution
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Royaume-Uni : déficits extérieurs (1964-1968)

Royaume-Uni : déficits extérieurs (1964-1968)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Tout au long de ses treize siècles d'existence, la livre sterling représente pour le Royaume-Uni une institution fondamentale, à la fois emblème de la Couronne, pilier de la City, monnaie clé de l'économie mondiale. Le peuple britannique lui conserve un tel attachement que l'adhésion du pays à l'euro a toujours paru lointaine et, bien que son prestige international ait décliné, la livre reste une monnaie nationale importante.

La livre sterling ou, en bref, le sterling (les deux termes sont synonymes pour les Britanniques depuis plus de mille ans), s'est construite par paliers. Elle est le fruit d'éléments complémentaires et n'a perduré que par le soutien de multiples régulations. À partir du xiiie siècle, l'État s'efforce d'instituer un monnayage de qualité pour assurer la bonne fin des transactions courantes et leur règlement. Des mesures intangibles, une définition fixe et durable de l'unité monétaire, des instruments de paiement substituables les uns aux autres garantissent dans le pays et à l'étranger un usage étendu du sterling. Même si le régime monétaire fixe les prix et les rapports d'échange, l'ajustement nécessaire des quantités ne peut être assuré intégralement par des automatismes spontanés. Dès la fin du xviie siècle, cette mission est confiée à la Banque d'Angleterre, qui devient la première véritable banque centrale : elle se donne une règle d'émission du papier-monnaie contraignante et se montre capable, en modulant le taux d'intérêt de ses concours aux autres banques, de contrôler le crédit et le change, et, par là, l'inflation. Enfin, au-delà de la maîtrise de la politique monétaire interne du pays, le rang de la livre dans le monde dépend de la croissance et de la stabilité de l'économie qui la sous-tendent.

À tous ces points de vue, les réalisations britanni [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques à l'université de Bordeaux-IV-Montesquieu, directeur du Groupe de recherche en analyse et politique économiques, unité mixte du C.N.R.S. 5113
  • : docteure en sciences économiques, professeure des Universités en sciences économiques

Classification


Autres références

«  STERLING LIVRE  » est également traité dans :

AN ENQUIRY INTO THE NATURE AND EFFECTS OF THE PAPER CREDIT OF GREAT BRITAIN, Henry Thornton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 1 029 mots

Évangéliste, banquier et économiste, Henry Thornton (1760-1815) entra au Parlement britannique à vingt-deux ans (1782) et y siégea jusqu'à sa mort. Il soutenait le gouvernement tory du second Pitt et s'illustra dans les débats de politique monétaire et financière. C'est pour défendre la décision prise en 1797 de suspendre la convertibilité en or et en argent des billets de la Banque d'Angleterre q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/an-enquiry-into-the-nature-and-effects-of-the-paper-credit-of-great-britain/#i_21008

BANQUE D'ANGLETERRE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 1 212 mots
  •  • 2 médias

Fondée en 1694 par un groupe de marchands londoniens pour prêter 1 200 000 livres au roi Guillaume III en échange de l'octroi du privilège d'émission, la Banque d'Angleterre (Bank of England, B.O.E.) obtint en 1709, avec le renouvellement de sa charte, le monopole de l'exercice en société de la fonction bancaire . La puissance ainsi acquise lui permit de survivre à la crise née du krach de la Comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-d-angleterre/#i_21008

CALLAGHAN JAMES (1912-2005)

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 825 mots

James Leonard Callaghan a été Premier ministre travailliste du Royaume-Uni d'avril 1976 à mai 1979. Sa défaite électorale provoqua l'arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher. Né le 27 mars 1912 à Portsmouth, dans une famille modeste, orphelin de père, il reçoit de sa mère, baptiste convaincue, une éducation stricte. Quittant l'école assez jeune, il entre, à dix-sept ans, dans l'administration fisca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-callaghan/#i_21008

CAPITALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Patrick VERLEY
  •  • 6 275 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La formation d'un marché international des produits »  : […] Un commerce international existait dès l'Antiquité pour certains produits : sur de longues distances pour des produits de luxe de faible poids comme les soieries, les épices ou l'or, dans des aires géographiques plus limitées pour des produits pondéreux qui, comme le blé, le poisson salé, le vin, le bois, pouvaient néanmoins être transportés à des coûts raisonnables grâce au bon marché des transpo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-histoire/#i_21008

CARTEL DES GAUCHES (1924-1926)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 750 mots

Coalition des partis de gauche, victorieuse aux élections du 11 mai 1924, le Cartel des gauches rassemble les socialistes S.F.I.O., les radicaux-socialistes, les républicains-socialistes et la gauche radicale contre les modérés et la droite, détenteurs de la majorité dans la Chambre « bleu horizon » élue en 1919. C'est le parti du mouvement le plus uni qui bénéficie de la prime à la majorité, assu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartel-des-gauches/#i_21008

CHANGE - Les opérations de change

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 7 002 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les cotations au certain et à l'incertain »  : […] Les monnaies sont cotées selon deux modes différents : à l'incertain ou au certain. Pour le plus grand nombre de monnaies, on cote à l'incertain. On fait dans ce cas apparaître combien d'unités de monnaie nationale (la cote) il faut céder pour obtenir une (ou un multiple : 10, 100, 1 000) unité de monnaie étrangère (la base). Ainsi, à Zurich, pour le franc suisse (CHF), coté à l'incertain par rap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-operations-de-change/#i_21008

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 878 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une plus grande discipline des politiques économiques »  : […] Le dollar étant la monnaie dominante, le déficit et la dette extérieurs croissants des États-Unis n'ont pratiquement pas d'effets parce que les exportateurs et investisseurs, publics et privés, du monde entier replacent la plupart de leurs actifs aux États-Unis. Malgré l’apparition de l’euro comme seconde monnaie, minoritaire, de réserve, ce privilège du dollar subsiste. La situation serait très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-regimes-de-change/#i_21008

CHANGE - Le système monétaire international

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 6 569 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les origines du S.M.I. »  : […] L'histoire du S.M.I. n'a pas commencé en 1944 à Bretton Woods. En effet, dès le milieu du xix e  siècle, un système existe, celui de l'étalon or, promu par ce qui est alors l'économie dominante : la Grande-Bretagne. Après de nombreuses oppositions, le monométallisme or défendu par ce pays l'emporte sur le bimétallisme or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-le-systeme-monetaire-international/#i_21008

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La prise du pouvoir monétaire par la Bundesbank et l'Europe monétaire en crise »  : […] Un calendrier précis est fixé pour le passage à la monnaie unique. La première étape entre en vigueur le 1 er  juillet 1990 pour s'achever le 1 er  janvier 1994. « Les États membres [y] considèrent leurs politiques économiques comme une question d'intérêt commun et les coordonnent au sein du Conseil [...] . Afin d'assurer une coordination plus étro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-l-integration-monetaire-europeenne/#i_21008

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 774 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Escalade protectionniste, ruptures monétaires, crises financières »  : […] La dislocation de l'économie mondiale après 1930 résulte d'abord de la montée du protectionnisme, qui dépasse tous les prédédents historiques. D'abord, par la rapidité de sa diffusion, selon une dynamique à la fois intersectorielle (toute « protection » accordée à un secteur en difficulté déclenche les revendications d'autres secteurs, qui réclament des avantages équivalents) et internationale, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques/#i_21008

DÉVALUATION POINCARÉ

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 267 mots

La France connaît un regain d'inflation au lendemain de la Première Guerre mondiale. L'augmentation des prix, constante, a été alimentée par la spéculation contre le franc, elle-même liée à la faible confiance des détenteurs de capitaux à l'égard des gouvernements et de leur capacité à stabiliser la monnaie. La chute du franc sur le marché des changes précède ainsi la hausse des prix intérieurs. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devaluation-poincare/#i_21008

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La position internationale du dollar »  : […] Débiteurs envers le reste du monde de 3,6 milliards de dollars en 1913, les États-Unis sont créditeurs d'un montant équivalent en 1919 et leurs réserves d'or ont crû de 1,2 milliard à 2,5 milliards de dollars. Le pays ne modifie pas son régime d'étalon, ni son taux de change. Les conférences réunies à Bruxelles (1920) puis à Gênes (1922) prônent le retour à l'étalon or pour les pays qui ont des ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_21008

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La stabilisation Poincaré »  : […] En 1926, les prix de gros sont huit fois plus élevés qu'en 1913 . À l'effondrement de la production de 30 à 40 p. 100 succèdent une crise de reconversion et une politique de reconstruction financée par le déficit budgétaire et la création de monnaie. L'écart inflationniste est alimenté par la multiplication de l'émission de billets en contrepartie des avances au Trésor consenties par la Banque de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-francais/#i_21008

MAJOR JOHN (1943- )

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 956 mots
  •  • 1 média

John Major est un homme politique britannique et fut Premier ministre du Royaume-Uni de 1990 à 1997. Il est né le 29 mars 1943 dans le Surrey. De souche modeste, il quitte l'école secondaire à quinze ans et finit par entrer, à vingt et un ans, à la Standard Chartered Bank, où il se spécialise dans les relations publiques et où il restera jusqu'en 1979. Parallèlement, il est conseiller municipal co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-major/#i_21008

RADCLIFFE RAPPORT

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 549 mots

En 1957, le gouvernement britannique, préoccupé par les tendances inflationnistes qui avaient accompagné l'expansion économique du pays depuis 1954, chargea une commission d'experts de faire une enquête sur « le fonctionnement du système monétaire et du crédit ». Intitulé Committee on the Working of the Monetary System Report, ce rapport, rédigé par cette commission, est connu sous le nom de son p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rapport-radcliffe/#i_21008

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Du « majorisme » à la victoire de Tony Blair »  : […] Pendant cinq années encore, John Major va demeurer au pouvoir, dans un pays qui cesse peu à peu d'être l'homme malade de l'Europe. La sortie du système monétaire européen a abouti à une dévaluation de la livre, qui rend celle-ci compétitive par rapport aux autres monnaies européennes. Favorisés par des prix un temps moins élevés, commerce et industrie ont gagné des parts de marché non négligeable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_21008

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 734 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « L'affaiblissement des complémentarités »  : […] Ces tensions et ces difficultés s'éclairent davantage quand on considère le relâchement des liens économiques et financiers qui avaient longtemps contribué, en même temps que le mouvement migratoire, à la cohésion de l'ensemble impérial. Nombre de Britanniques continuent parfois de chercher une nouvelle chance « au-delà des mers », surtout dans les « vieux » dominions. À la fin des années 1950 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_21008

SPÉCULATION

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 2 224 mots

Dans le chapitre « La spéculation a changé de nature et de dimension avec le globalisation financière »  : […] La prédiction de Keynes semble être vérifiée. Depuis les années 1970, le poids de la finance dans l'économie mondiale n'a cessé de croître à la suite des politiques de libéralisation financière. Et la spéculation sur les marchés a pris une nouvelle dimension. Très révélateur est le cas du marché des changes, sur lequel les monnaies sont échangées les unes contre les autres. Ce marché planétaire e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speculation/#i_21008

THORNTON HENRY (1760-1815)

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 459 mots

L'Anglais Henry Thornton fut évangéliste, banquier, parlementaire et économiste. Descendant d'une lignée de pasteurs du Yorkshire, il est le fils cadet de John Thornton, riche négociant en affaires avec la Russie et les pays Baltes et grand philanthrope. Évangéliste militant comme son père, Henry Thornton fut un fondateur de la secte de Clapham et le trésorier de plusieurs sociétés religieuses : l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-thornton/#i_21008

TROISIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Louis GIRARD
  •  • 14 385 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Locarno et la stabilisation du franc (1924-1931) »  : […] Le Cartel parut une résurrection du Bloc des gauches à ceux qui déploraient l'attiédissement de l'esprit républicain. La « République des professeurs » remplaçait celle des « princes lorrains ». Mais l'alliance des socialistes et des radicaux était loin d'être profonde. Gênés par les communistes, les socialistes refusèrent d'entrer dans un ministère radical. Les chefs du Cartel contraignirent Mill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-republique/#i_21008

ZONE MONÉTAIRE

  • Écrit par 
  • P. SCHAEFER
  •  • 947 mots

Espace constitué par les pays qui adoptent entre eux un étalon de change-devise. Les pays qui utilisent cet étalon établissent une relation fixe entre leur monnaie et une devise (monnaie centre) considérée comme un moyen international de règlement. La gestion des réserves de change des différents pays membres est alors assurée par le pays centre. Le système exige la convertibilité et la transférab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zone-monetaire/#i_21008

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique LACOUE-LABARTHE, Sophie BRANA, « STERLING LIVRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-sterling/