THORNTON HENRY (1760-1815)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Anglais Henry Thornton fut évangéliste, banquier, parlementaire et économiste. Descendant d'une lignée de pasteurs du Yorkshire, il est le fils cadet de John Thornton, riche négociant en affaires avec la Russie et les pays Baltes et grand philanthrope. Évangéliste militant comme son père, Henry Thornton fut un fondateur de la secte de Clapham et le trésorier de plusieurs sociétés religieuses : la Bible Society, la Church Missionary Society et la Religious Tract Society. À dix-huit ans, en 1778, il arrête ses études et commence une carrière de banquier. Ses deux frères aînés étaient des financiers influents ; Samuel fut gouverneur de la Banque d'Angleterre (de 1799 à 1801) et Robert, gouverneur de la East India Company. En 1784, Thornton entre au capital d'une banque privée, qui devient la banque Down, Thornton and Free. Cette banque londonienne réputée devait connaître des difficultés à partir de 1810 et avait quasi consommé ses soixante-douze mille livres de capital à la veille du décès de Thornton, en 1815.

Élu aux Communes à vingt-deux ans, en 1782, Thornton y siégea jusqu'à sa mort. Il plaida en faveur de l'impôt progressif sur le revenu et de l'abolition du commerce des esclaves (obtenue en 1807), et s'illustra dans les débats de politique monétaire et financière. Il était en dehors des deux grands partis, les partis whig et tory, mais soutenait le gouvernement tory du second Pitt (1783-1801 et 1804-1806). Au printemps 1797, il défendit devant un comité secret du Parlement la décision de suspendre la convertibilité en or et en argent des billets de la Banque d'Angleterre prise dans l'urgence, en février, par cette dernière et entérinée par le gouvernement. En 1802, il publia An Enquiry into the Nature and Effects of the Paper Credit of Great Britain, communément appelé Paper Credit. En 1810, il présida, aux côtés du whig Francis Horner et du tory William Huskisson, le Bullion Committe, une commission d'enquête parlementaire très importante sur la situation monétaire, qui était réclamée par l'opposition whig. Puis il rédigea, avec Horner, le fameux Bullion Report. Texte de compromis politique, ce rapport contenait simultanément les vues opposées de Horner et David Ricardo d'une part, de Thornton d'autre part. Thornton intervint à deux reprises lors du débat parlementaire du rapport qui se tint au printemps de 1811 et qui se conclut par un vote de confirmation du maintien de l'inconvertibilité des billets. Thornton meurt en 1815, six ans avant le rétablissement de l'étalon-or.

—  Jérôme de BOYER

Bibliographie

S. Meacham, Henry Thornton of Clapham 1760-1815, Harvard University Press, Cambridge (Mass.), 1964

A. Murphy, « Le Paper Credit et les multiples Mr. Henry Thornton », in Cahiers d'économie politique, no 45, 2003.

Écrit par :

Classification


Autres références

«  THORNTON HENRY (1760-1815)  » est également traité dans :

AN ENQUIRY INTO THE NATURE AND EFFECTS OF THE PAPER CREDIT OF GREAT BRITAIN, Henry Thornton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 1 029 mots

Évangéliste, banquier et économiste, Henry Thornton (1760-1815) entra au Parlement britannique à vingt-deux ans (1782) et y siégea jusqu'à sa mort. Il soutenait le gouvernement tory du second Pitt et s'illustra dans les débats de politique monétaire et financière. C'est pour défendre la décision prise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/an-enquiry-into-the-nature-and-effects-of-the-paper-credit-of-great-britain/#i_27650

BANQUE D'ANGLETERRE, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvie DIATKINE
  •  • 274 mots

Les banques centrales ont d'abord été des banques commerciales ou publiques, dotées d'une Charte et de privilèges d'émission de billets en échange du financement de la dette publique. Il en va ainsi pour la Banque de Suède créée en 1668 et la Banque d'Angleterre créée en 1694. Celle-ci sera la première à acquérir les fonctions d'une véritable banqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-d-angleterre-en-bref/#i_27650

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le prêteur en dernier ressort »  : […] Depuis la fin du xix e  siècle, les banques centrales ont pris l'habitude de fournir, de façon discrétionnaire, des services d'assistance de liquidités aux banques en détresse : c'est le rôle de prêteur en dernier ressort. La doctrine, élaborée par Henry Thornton (1802) et Walter Bagehot (1873), consiste pour la banque centrale à s'engager à prête […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-economie-de-la-banque/#i_27650

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La politique monétaire »  : […] Sur la monnaie, les économistes classiques se partagent en deux camps. Tous sont hostiles au mercantilisme et développent l'idée selon laquelle la monnaie doit échapper au prince et obéir à des mécanismes de marché. Cependant les uns se méfient du pouvoir de création monétaire des banques, veulent soit l'interdire, soit le soumettre à des règles s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_27650

Pour citer l’article

Jérôme de BOYER, « THORNTON HENRY - (1760-1815) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-thornton/