Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

La littérature de jeunesse et l'édition

Sur le marché du livre de jeunesse, on trouve quatre groupes dominants : Hachette, qui a repris 40 p. 100 du capital de Vivendi Universal Publishing, Editis, né en 2004 (et détenant Nathan, Pocket Jeunesse, Hemma, firmes incluses dans les 60 p. 100 de l'ancien Vivendi Publishing), Gallimard et le groupe Bayard, repreneur en 2004 de Milan, son ancien rival sur le marché de la presse dont il détient 27 p. 100 des parts. Face à cette concentration, un nombre important de petites maisons d'édition est apparu depuis 1998, rajeunissant un paysage qui avait déjà connu une vague créatrice dans les années 1970. Les plus dynamiques, comme Thierry Magnier, Le Rouergue et Actes Sud, se sont regroupés en une maison de taille moyenne en 2005, alors que la reprise du Seuil par La Martinière amenait la création des éditions Panama, qui jouent sur l'esthétique d'avant-garde des années 1970 et la prolongent. La stabilité des éditeurs de taille moyenne comme L'École des Loisirs (fondée en 1965) et Albin Michel Jeunesse (développé à partir de 1975), fidèles à des exigences de qualité qui ménagent la psychologie du lecteur, contraste aussi avec le développement rapide d'une maison originale comme Rue du Monde, fondée en 1996 et centrée sur une vision poétique et politique de l'enfance. L'engagement de cette dernière se distingue de l'avant-garde plus cérébrale de l'éditeur Être (qui publie en 2006 Professeur Totem et docteur Tabou et qui a remplacé en 1997 Le Sourire qui mord, né en 1975 avec L'Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon) comme de la relative austérité formelle de l'éditeur Grandir. Parmi les maisons provinciales nouvellement créées, c'est l'Atelier du Poisson soluble et Motus qui semblent se rapprocher de ce trio, par leurs inventions formelles et la recherche de voix et de regards renouvelés. L'Harmattan, libraire-éditeur, publie aussi des livres bilingues de qualité (Le Violoniste/Vyolonis-la, d'Isabelle et Henri Cadoré, 2003).

Le livre de loisirs vit dans une complémentarité avec l'image, le son et le film. C'est ainsi que les collections de chansons, comptines, ou un recueil comme Monsieur Satie, l'homme qui avait un piano dans la tête de Carl Norac (2006), aux éditions Didier Jeunesse, associent depuis 2003 album et CD audio. Le CD a supplanté les cassettes qui accompagnaient les livres dans les années 1980 chez le petit éditeur Vif Argent connu pour La Reine des poissons, texte lu et chanté par Mimi Barthélémy (1990). Sur un autre registre, les albums de « Petit Ours brun » de Danièle Bour et « Drôles de petites bêtes » d'Antoon Krings ont inspiré des séries télévisées. De même, la sortie d'un film comme Le Roi lion de Walt Disney est allée de pair avec la publication de l'album correspondant et des produits dérivés qui accompagnent le lecteur dans sa vie quotidienne.

Plus significativement, les opérations éditoriales conjuguent sortie de film et publication d'albums, de romans et de documentaires, comme c'est le cas, toujours en 2006, pour Azur et Asmar de Michel Ocelot : à cette occasion, les éditions Nathan offrent, pour les enfants « à partir de 4 ans, 6 ans, 8 ans », un« livre théâtre » composé de superbes découpages, un grand album comportant les images-clefs du film, et Au temps d'Azur et Asmar de Sandrine Mirza, un « documentaire sur l'âge d'or de la civilisation arabo-musulmane pendant lequel musulmans, juifs et chrétiens inventent la tolérance dans une société prospère où circulent les idées, les textes et les savoirs ». Enfin, les jeux informatiques apportent leur soutien aux « petits fantômes » de Jacques Duquennoy dont les personnages sollicitent une interaction effective du lecteur via un cédérom. Parents et enfants pourront[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite de l'université de Paris-XIII, président fondateur de l'Institut international Charles-Perrault

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Michel Tournier - crédits : Rapahel Gaillarde/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Michel Tournier

<em>Les Misérables</em>, V. Hugo - crédits : Géo Dupuis/ musée Victor Hugo, Paris/ AKG Images

Les Misérables, V. Hugo

Lewis Carroll - crédits : Lewis Carroll/ Hulton Archive/ Getty Images

Lewis Carroll

Autres références

  • ALEXANDER LLOYD (1924-2007)

    • Écrit par Universalis
    • 507 mots

    Nourri aux sources de la mythologie et des romans arthuriens, l'écrivain américain Lloyd Alexander transporta ses lecteurs dans un univers de fantasy avec cinq romans regroupés sous le titre de Prydain Chronicles (Chroniques de Prydain). La série débute avec The Book of Three (1964, Le Livre...

  • ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, Lewis Carroll - Fiche de lecture

    • Écrit par Sophie MARRET
    • 1 212 mots
    • 1 média
    Les Aventures d'Alice au pays des merveilles naquirent lors d'une promenade en bateau à laquelle Lewis Carroll avait convié Alice, Lorina et Charlotte Liddell, les filles du doyen de Christ Church. Les enfants lui demandèrent de leur raconter une histoire qu'il inventa au fur et à mesure de leur...
  • ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

    • Écrit par Elisabeth ANGEL-PEREZ, Jacques DARRAS, Jean GATTÉGNO, Vanessa GUIGNERY, Christine JORDIS, Ann LECERCLE, Mario PRAZ
    • 28 170 mots
    • 30 médias
    L'évolution du genre suit, comme il est logique, l'évolution de la place attribuée à l'enfant dans la société anglaise et, plus précisément, au sein de la classe dominante. Tant que les enfants n'existent pas pleinement comme individus reconnus et que rares sont ceux qui savent lire, il n'y a pas de...
  • BARRIE JAMES (1860-1937)

    • Écrit par Universalis
    • 791 mots

    Auteur de pièces de théâtre et de romans, James Barrie, né le 9 mai 1860 en Écosse à Kirriemuir, est surtout connu pour avoir créé le personnage de Peter Pan, le garçon qui ne voulait pas grandir.

    Fils d'un tisserand, il ne s'était jamais remis de la mort d'un de ses frères, survenue alors...

  • Afficher les 93 références

Voir aussi