WELSER LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'une des deux familles patriciennes allemandes les plus importantes par l'envergure de leurs activités commerciales et financières au xvie siècle, l'autre étant celle des Fugger. Les Welser apparaissent à Augsbourg vers 1330. Au xve siècle, leurs agents sont installés en Italie, en Espagne, à Genève, à Lyon et dans les ports hanséatiques. Anton (1451-1518), le premier négociant de dimension européenne de la famille, fonde en 1493 une société qui pratique le commerce dans toutes les grandes places européennes et obtient le droit d'envoyer depuis Lisbonne ses propres bateaux aux Indes.

Bartholomäus Welser (1484-1561) fonde avec son frère Anton II une nouvelle compagnie tournée surtout vers le commerce avec l'Amérique du Sud, et qui obtient le droit de fonder une colonie au Venezuela ; mais ces entreprises hardies échouent et la colonie est confisquée par l'Espagne. Soutien fidèle de Charles Quint à qui il consent des prêts considérables, surtout lors de la guerre de Smalkalde, il obtient en retour de nombreux privilèges, est anobli en 1531 et devient membre du conseil secret d'Augsbourg en 1548. Une nièce, Philippine, épouse en secret un fils de l'empereur Ferdinand (1557). En même temps deux branches collatérales s'installent à Ulm et à Nuremberg. Un petit-fils d'Anton II, Marcus (mort en 1614), membre pendant trente ans du conseil municipal, acquiert une certaine renommée par ses travaux d'érudition consacrés à l'histoire allemande et à l'édition de textes grecs et latins. Mais, après 1560, le non-remboursement des prêts énormes consentis à l'empereur affaiblit progressivement la puissance économique de la famille, au point de l'acculer à la faillite en 1614. En 1713, les descendants obtiennent le titre de baron d'Empire.

—  Bernard VOGLER

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur d'histoire de l'Alsace à l'université de Strasbourg-II

Classification


Autres références

«  WELSER LES  » est également traité dans :

CONQUISTADORES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 2 552 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une entreprise individuelle »  : […] L'action des conquérants n'obéit d'ailleurs pas à un dessein de l'État. Elle est le fait de multiples initiatives particulières aux formes très variées. Une bande d'aventuriers peut ainsi mettre en commun de maigres ressources, en s'endettant pour l'achat d'un navire, dans l'espoir d'aller razzier de l'or et des esclaves : ces entradas (pénétrations) ou cabalgadas (chevauchées), fréquentes dans l […] Lire la suite

VENEZUELA

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Véronique HÉBRARD
  • , Universalis
  •  • 14 164 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Une colonisation tardive »  : […] La colonisation du territoire vénézuélien a connu deux grandes phases : la conquête proprement dite, qui s'accompagne de luttes parfois violentes avec les populations indigènes et, à partir du xvii e  siècle, le peuplement et l'exploitation des terres grâce à une importante main-d'œuvre esclave. La première colonie espagnole au Venezuela, sur l'île de Cubagua, riche en huîtres perlières, est fond […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard VOGLER, « WELSER LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-welser/