LES RÈGLES DE LA MÉTHODE SOCIOLOGIQUE, Émile DurkheimFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Destin d'un classique de la sociologie

En dépit de sa contribution décisive à la construction scientifique d'une discipline jusque-là encore engluée dans « l'ère des généralités », ce véritable classique de la sociologie (réédité 27 fois) reçut à sa parution un accueil réservé. En effet, la rupture qu'offre la « choséification » du social par rapport aux compromissions idéologiques et rhétoriques des discours savants de l'époque, fut interprétée comme le signe d'un positivisme outrancier ou d'un « mysticisme » et d'une « mythologie nouvelle » (Andler), tandis que bon nombre d'auteurs (Tarde, Brunschvig, Halevy, et même les futurs durkheimiens Bouglé et Lapie) refusèrent la séparation très nette faite entre le social et le psychologique. D'une manière générale, les querelles, déclenchées autour du programme objectiviste, déterministe et naturaliste que les Règles défendent ouvertement, témoignent de l'opposition, constitutive de toute l'histoire de la sociologie, entre la tradition allemande de la compréhension, attachée à la spécificité épistémologique des Geistwissenchaften, et les tenants d'une explication empruntant, moyennant adaptations et ajustements, les voies démonstratives classiques des sciences de la nature. Au xxe siècle, l'exploitation de l'ouvrage, souvent réduit à l'éclairage théorique qu'il offre aux œuvres maîtresses de l'auteur (De la division du travail social, Le Suicide), déclinera l'ensemble du répertoire de la référence, allant, de la simple allusion positive ou dépréciative à l'argument d'autorité, de la recension neutre à l'authentique projet analytique. La diversité de ces utilisations et interprétations ne diminue en rien la valeur propre d'un écrit soutenu, malgré la présence résiduelle d'éléments métaphysiques, par une intention argumentative constante. S'attachant à la fois aux finalités pratiques de la sociologie, aux conditions générales d'accès à la prétention scientifique légitime et à la mise en place d'une procédure d'objectivation valable pour tout objet d'étude, les Règles intéressent [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification

Autres références

«  LES RÈGLES DE LA MÉTHODE SOCIOLOGIQUE, Émile Durkheim  » est également traité dans :

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 011 mots

Dans le chapitre « « Les Règles de la méthode sociologique » »  : […] Dans Les Règles , Durkheim s'est fixé deux objectifs. D'abord, de démontrer et de définir la spécificité de la sociologie ; ensuite, de décrire les méthodes propres à cette discipline. Certaines des propositions émises par Durkheim à ce propos ont choqué des contemporains et donné lieu à de nombreuses discussions dont on retrouve l'écho dans la préface à la seconde édition du livre. Elles continue […] Lire la suite

FAIT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 286 mots

Dans le chapitre « Les attributs du fait social »  : […] Le fait social possède comme attributs fondamentaux la contrainte, l'extériorité et l'inévitabilité. Contrainte : les individus sont amenés à se soumettre à son existence, comme ils doivent se soumettre à celle de la pesanteur ou de la composition de l'air. Extériorité : les individus ne produisent pas le fait social en lui-même, mais le rencontrent à l'extérieur de leurs propres productions psych […] Lire la suite

RÉALITÉ, sociologie

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 1 047 mots

Nos affirmations sur ce qui est réel ne peuvent être comprises, selon John L. Austin dans Le L angage de la perception (2007), comme originaires mais plutôt comme dérivées : ce n’est que par contraste avec une croyance erronée (il est riche) que nous sommes portés à prendre position en énonçant ce qui existe vraiment (non, « en réalité », il est pauvre…). Nous nous appuyons sur une réalité corres […] Lire la suite

SOCIOLOGIE - Les méthodes

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 7 617 mots
  •  • 4 médias

Une part importante des débats scientifiques en sociologie a porté, jusqu'à aujourd'hui, sur les questions de méthode. Depuis 1895 et l'ouvrage fondateur d'Émile Durkheim Les Règles de la méthode sociologique , on peut même dire que la méthodologie, entendue comme l'ensemble des règles d'investigation et d'administration de la preuve, continue d'occuper le centre des enjeux de la discipline. En s […] Lire la suite

SOCIOLOGIE CLINIQUE

  • Écrit par 
  • Vincent DE GAULEJAC
  •  • 2 756 mots

Dans le chapitre « Les enjeux  »  : […] Les questions abordées par la sociologie clinique ne sont pas nouvelles. Depuis les fondations de la sociologie, les relations entre psychique et social, affectivité et socialité, individu et collectif, subjectivité et objectivité ont fait l'objet de nombreux débats. Pour autant, beaucoup de sociologues ne savent pas comment prendre en compte les dimensions psychiques, affectives, subjectives et é […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « LES RÈGLES DE LA MÉTHODE SOCIOLOGIQUE, Émile Durkheim - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-regles-de-la-methode-sociologique/