ĪLKHĀN D'IRAN LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Descendants de Hülegü (Hūlāgū), frère du grand khān mongol Qubilai [Kūbīlāy] (1260-1294), qui conquièrent et réunifient l'Iran dans la seconde partie du xiiie siècle et s'efforcent de faire renaître la vie économique et culturelle dans l'Orient musulman dévasté par les hordes mongoles.

À l'instigation de son frère, le grand khān Möngke (Māngu), Hülegü s'efforce d'abord de reprendre en main les territoires au sud de l'Oxus qui, depuis la mort de Gengis-khān (1227), ont échappé au contrôle mongol. Après avoir brisé en 1256 la résistance des ismaïliens Hülegü (1256-1265) conquiert Bagdad en 1258. Il fait mettre à mort le dernier calife ‘abbāside de Bagdad, et marche sur la Syrie. Mais il est arrêté en Palestine par les Mamlūk d'Égypte (1260). Il gouverne alors au nom du grand khān les régions de l'Iraq de la Perse, du Caucase et de l'Anatolie. Ainsi constitué, le royaume īlkhānide est menacé de l'extérieur en raison de ses rivalités avec d'autres maisons mongoles (Horde d'or au nord, Čaghataï à l'est), ce qui a pour conséquence l'alliance politique et commerciale de la Horde d'or avec les Mamlūk. De leur côté, les Īlkhān tentent vainement de conclure une alliance antimusulmane avec les princes chrétiens, les croisés et les Arméniens de Cilicie. En fait, leurs principaux rivaux sont les Mamlūk d'Égypte auxquels ils disputent la Syrie.

Sous la pression de leur entourage iranien, les Mongols finissent par s'islamiser surtout à partir de Ghazān-khān (1295-1304) et sous son frère Öldjeytü [Uldjāytū] (1304-1317), tous deux favorables au shī‘isme. En dépit des guerres et des rivalités intérieures, la « période īlkhānide » est assez prospère pour l'Iran qui reprend son rôle de plaque tournante entre l'Orient et l'Occident et est en relations commerciales avec l'Italie, l'Inde et la Chine. Les capitales īlkhānides (Tabrīz, Marāgha, Solṭānīyāh) deviennent des centres culturels bril [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  ILKHAN D'IRAN LES  » est également traité dans :

BAKHTYĀRĪ ou BAKHTIYARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BLANC
  •  • 736 mots

Venus, semble-t-il, de Syrie entre le iv e et le x e siècle pour s'installer en Iran, les Bakhtyārī sont plus connus, du ix e au xv e siècle, sous le nom de « grands Lurs » et prétendent ne pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bakhtyari-bakhtiyaris/#i_21750

EXPANSION MONGOLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 206 mots

1206 Temüdjin est reconnu khan universel (Gengis khan). 1215 Prise de Pékin et annexion de la Mandchourie. 1221 Gengis khan atteint l'Indus. 1229 Ögödeï est élu grand khan deux ans après la mort de son père Gengis khan. 1231 Destruction définitive de l'empire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expansion-mongole-reperes-chronologiques/#i_21750

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'art des Il-Khanides et des Timourides (1258-fin du XVe s.) »  : […] L'invasion mongole (chute de Bagdad en 1258) signifia d'abord un arrêt de l'activité artistique, ou tout du moins leur ralentissement brutal, et la célèbre « pax mongolica » vantée par les admirateurs du régime a été comparée par d'autres chercheurs à la paix des cimetières. Cependant, dès avant la fin du xiii e  siècle, des chantiers de construct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_21750

KHĀN ou CARAVANSÉRAIL

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 770 mots
  •  • 1 média

Le khān ou caravansérail est une institution en relation avec l'organisation commerciale dans les pays islamiques. On en connaît fort mal l'évolution, car les khāns sont situés bien souvent loin des routes actuelles. Le khān naquit du besoin de se protéger contre le pillage dans des régions où nomades et montagnards faisaient régner l'insécurité. Distants en général d'une journée de marche, les kh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khan-caravanserail/#i_21750

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 559 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La dislocation de l'Empire »  : […] Hormis en Chine du Sud, l'Empire a désormais atteint ses plus grandes frontières. L'élargissement des possessions au Moyen-Orient a entraîné la création d'un cinquième ulus au bénéfice de Hülegü (1256), qui y établit la dynastie des Ilkhan d'Iran. Et, cependant qu'en Chine Qubilai se fait proclamer grand-khan par ses troupes, sans convoquer de quriltai, et fonde une dynastie chinoise du nom de Y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-histoire/#i_21750

PERSE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD, 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 8 041 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le déferlement mongol, tīmūride et turkmène »  : […] Après avoir dévasté le Khārezm et le nord de l'Afghānistān, les hordes de Tchingizkhān (Gengis khān) s'abattirent sur le Khorāsān en 1221, puis ravagèrent tout l'Iran. Leurs massacres et destructions sapèrent les bases de la vie agricole et sédentaire et accélérèrent le processus de nomadisation. Hūlāgū (1256-1265), le premier Ilkhān de Perse, détruisit les forteresses ismaéliennes avant de mettr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/#i_21750

RASHĪD AL-DĪN (1247-1318)

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 274 mots
  •  • 1 média

Conseiller et historien des Īlkhān, les souverains mongols d'Iran aux xiii e et xiv e siècles, Rashīd al-Dīn est issu d'une famille de médecins juifs d'Hamadan et converti à l'islam orthodoxe ; médecin de la cour mongole, représentant de l'élite cultivée iranienne, il devient, en fait sinon en t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rashid-al-din/#i_21750

Pour citer l’article

Jean CALMARD, « ĪLKHĀN D'IRAN LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ilkhan-d-iran/