LEDERBERG JOSHUA (1925-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Généticien et microbiologiste américain, un des fondateurs de la biologie moléculaire moderne. Pour sa découverte de la recombinaison génétique chez les bactéries, qui a ouvert la voie à l'analyse génétique de ces micro-organismes, Joshua Lederberg a reçu, en 1958, à l'âge de trente-trois ans, le prix Nobel de physiologie ou médecine, qu'il partagea avec ses compatriotes George W. Beadle et Edward L. Tatum. Visionnaire et interdisciplinaire dans ses approches scientifiques, il a été un pionnier de la biologie de l'espace et a joué un rôle clé dans la mise en place de l'intelligence artificielle et de l'informatique dans la recherche biomédicale.

Fils aîné du rabbin Zvi Lederberg, Joshua Lederberg est né à Montclair (New Jersey) le 23 mai 1925 et mort à New York le 2 février 2008. Il est scolarisé à New York, au lycée Stuyvesant, un excellent établissement spécialisé en science et technologie. Il obtient son diplôme à l'âge de quinze ans, et se lance aussitôt dans le domaine pour lequel il se passionne déjà : la recherche scientifique. Il s'inscrit à l'université Columbia, où il étudie avec Francis J. Ryan la génétique du champignon Neurospora et obtient sa licence (BA) de zoologie à l'âge de dix-huit ans. Pendant son service militaire (1943-1945), il commence des études médicales, qu'il poursuivra à Columbia où il deviendra assistant de recherche dans le laboratoire de zoologie dirigé par Ryan.

La naissance de la génétique bactérienne se situe au début des années 1940, d'abord avec les travaux de Beadle et Tatum sur Neurospora – qui ont conduit à la théorie « un gène-un enzyme » –, suivis de la démonstration du rôle de l'ADN comme support universel de l'information génétique par Oswald T. Avery, Colin M. McLeod et Maclyn J. McCarthy. Mais cette discipline a réellement pris son essor avec la démonstration du caractère spontané des [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeure honoraire, Institut Pasteur, directrice de recherche émérite au CNRS

Classification

Autres références

«  LEDERBERG JOSHUA (1925-2008)  » est également traité dans :

MICROBIOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 816 mots
  •  • 3 médias

De nombreux micro-organismes, bactéries, protozoaires et champignons vivent en équilibre dans le corps humain et à sa surface et constituent avec ce dernier un « écosystème humain ». En 2001, le microbiologiste américain Joshua Lederberg introduisit le terme de microbiome pour définir l’ensemble des organismes de cet écosystème, homme inclus, et, par extension, la totalité de leurs gènes. Cette d […] Lire la suite

PARASEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • Jacques THÈZE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT, 
  • Philippe VIGIER
  •  • 5 378 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La conjugaison  »  : […] Le facteur sexuel F d' Escherichia coli est un épisome dont la taille est d'environ 1 p. 100 de celle du chromosome et dont la propriété essentielle est de rendre « fertiles » les bactéries qui le portent. Cette fertilité se manifeste de différentes manières suivant que le facteur sexuel est autonome (bactérie F + ) ou intégré dans le chromosome (bactérie Hfr). Les bactéries F + ou Hfr sont dite […] Lire la suite

PLASMIDES

  • Écrit par 
  • Annie BUU HOÏ, 
  • Michel GUÉRINEAU
  •  • 14 346 mots
  •  • 2 médias

Qu'est-ce qu'un plasmide ? Cette définition a évolué au cours du temps en fonction du développement des connaissances scientifiques dans ce domaine. La définition originale de Joshua Lederberg en 1952 est génétique : ce sont des déterminants génétiques capables de se transmettre d'une bactérie à l'autre indépendamment du chromosome bactérien ; ce sont donc des éléments extrachromosomiques capab […] Lire la suite

Pour citer l’article

Agnès ULLMANN, « LEDERBERG JOSHUA - (1925-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/joshua-lederberg/