JEAN XXII, JACQUES DUÈSE ou D'EUZE (1245-1334) pape (1316-1334)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1245 dans une famille bourgeoise aisée de Cahors, Jacques Duèse, ou D'euze, étudie le droit canonique et le droit romain à Paris et Orléans. Chancelier de Charles II d'Anjou en 1309, il est créé cardinal en 1312. Élu pape à Lyon le 7 août 1316 pour succéder à Clément V sous le nom de Jean XXII, il va faire d'Avignon la résidence permanente du Saint-Siège.

Les premières années de son pontificat amènent Jean XXII à arbitrer la controverse tenace qui voit s'affronter deux courants de l'ordre franciscain – les Spirituels, partisans de la stricte observance de la règle de pauvreté absolue de saint François d'Assise, et les Conventuels, tenants d'une interprétation élargie. Jean XXII prend au final le parti des Conventuels contre les Spirituels qui, entrés en résistance, vont faire l'objet de persécutions. Le pape condamnera finalement l'intégralité de la doctrine franciscaine de la pauvreté évangélique dans deux décrétales – Ad Conditorem Canonum (1322) et Cum Inter Nonnullos (1323) –, en affirmant, Écriture sainte à l'appui, que le Christ et les apôtres avaient eux-mêmes possédé des objets.

Jean XXII intervient également pour régler le conflit qui oppose l'empereur Louis IV de Bavière et Frédéric d'Autriche au sujet de la couronne du Saint-Empire romain germanique. Louis de Bavière bat ce dernier à Mühldorf en 1322. Pour autant, Jean XXII lui interdit d'exercer le pouvoir jusqu'à ce qu'il statue lui-même en sa qualité de souverain pontife, affirmant ainsi la prééminence de la papauté sur les élections impériales. Louis de Bavière réagit en lançant, le 22 mai 1324, l'Appel de Sachsenhausen, dans lequel il nie ladite primauté pontificale et conteste la condamnation des franciscains spirituels par Jean XXII. Parallèlement, Louis de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : ancien maître de conférences en histoire médiévale à l'université de Hull, en Angleterre, auteur

Classification


Autres références

«  JEAN XXII, JACQUES DUÈSE ou D'EUZE (1245-1334) pape (1316-1334)  » est également traité dans :

ARS NOVA

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 6 409 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cadre historique »  : […] Avant d'étudier l'aspect technique de cet art nouveau, il convient de le replacer dans son cadre historique. Dans son ouvrage, Fondements d'un nouvel humanisme (Genève, 1966), Georges Duby écrit : « Incontestablement, le xiv e  siècle ne fut pas dans l'ordre des valeurs culturelles un moment de contraction, mais bien au cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ars-nova/#i_4066

ARS NOVA - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 468 mots

XII e  siècle-début du XIV e  siècle L' ars antiqua (ou ars veterum , ou ars vetus ), que l'on peut traduire par la « vieille école », désigne, d'une manière générale, l'école musicale parisienne des xii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ars-nova-reperes-chronologiques/#i_4066

AVIGNON PAPES D'

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 943 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les papes d'Avignon de 1316 au Grand Schisme »  : […] On doit sans doute à Jean XXII (1316-1334), successeur de Clément V, le véritable établissement de la papauté en Avignon, ville qu'il aimait pour en avoir été longtemps l'évêque. Il y résida de façon stable durant les dix-huit années de son pontificat, menant de là une politique italienne complexe, mais finalement stérile. Au service de cette politique, cet administrateur de génie sut concevoir u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papes-d-avignon/#i_4066

BENOÎT XII, JACQUES FOURNIER (mort en 1342) pape (1334-1342)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 397 mots

Celui qui deviendra pape sous le nom de Benoît XII est né à Saverdun dans le comté de Foix près de Toulouse et mort le 25 avril 1342 à Avignon. Moine cistercien à Boulbonne, puis maître en théologie, diplômé du collège Saint-Bernard à Paris, Jacques Fournier devient supérieur de l’abbaye de Fontfroide en 1311, puis évêque de Pamiers en 1317, de Mirepoix en 1326, et cardinal en décembre 1327. Il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-benoit-xii/#i_4066

FRATICELLES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 100 mots

L'appellation de fraticelles, de l'italien fraticelli , désigne les dissidents les plus radicaux de la faction dite « spirituelle » qui, dans l'ordre franciscain, oppose à l'aile conventuelle ou orthodoxe la volonté de pratiquer la pauvreté volontaire selon la règle intangible de saint François. Bien que, dans sa condamnation, Jean XXII applique le terme à l'ensemble des spir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fraticelles/#i_4066

LOUIS IV DE BAVIÈRE (1287-1347) roi des Romains (1314-1346) et empereur germanique (1328-1346)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 498 mots

Louis de Wittelsbach, duc de Bavière-Ingoldstadt, est élu roi des Romains en 1314, l'emportant sur Jean de Luxembourg, roi de Bohême, fils du précédent empereur, et sur Frédéric le Beau, duc d'Autriche, héritier d'Albert et de Rodolphe de Habsbourg, roi des Romains de 1273 à 1308. Il a du mal à s'imposer, car le duc d'Autriche n'accepte pas sa défaite ; sans l'appui des confédérés helvétiques, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-iv-de-baviere/#i_4066

MICHEL DE CÉZÈNE (mort en 1342)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 260 mots

Ministre général de l'ordre des Franciscains, appartenant à la tendance des spirituels. Né à Cesena, Michel fait ses études à Paris (1315-1316), où il devient maître en théologie ; il est élu ministre général des Frères mineurs au chapitre général de Naples, en 1316. Il essaie d'abord de réconcilier les deux camps adverses (les spirituels et les Frères de la communauté) qui, à l'intérieur de l'ord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-cezene/#i_4066

OCKHAM GUILLAUME D' (1290 env.-env. 1349)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 6 684 mots

Dans le chapitre « Le « venerabilis inceptor » »  : […] Né à Ockham, dans le Surrey, Guillaume devient franciscain à une date que nous ignorons. Étudiant à Oxford, il y commente le Livre des sentences de Pierre Lombard entre 1318 et 1320. Il ne sera jamais maître en théologie, mais seulement inceptor , c'est-à-dire simple candidat à la maîtrise, titre qu'on interprétera ensuite en appelant Guillaume le « véné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-ockham/#i_4066

ROBERT D'ANJOU (1278-1343) comte de Provence et roi de Naples (1309-1343)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 455 mots

Comte de Provence et roi de Naples (1309-1343), né en 1278, mort le 19 janvier 1343 à Naples. La jeunesse de Robert d'Anjou est assombrie par le conflit des Vêpres siciliennes (1282), révolte des Siciliens contre l'hégémonie française, au cours duquel son père, Charles II d'Anjou, est fait prisonnier par les Aragonais. Le traité qui met fin aux hostilités en 1288 prévoit la libération de Charle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-d-anjou/#i_4066

Pour citer l’article

Decima L. DOUIE, « JEAN XXII, JACQUES DUÈSE ou D'EUZE (1245-1334) - pape (1316-1334) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-jean-xxii/