FRANCISCAINS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On peut appeler « Franciscains » l'ensemble des religieux qui suivent la règle de saint François d'Assise, qu'ils soient, selon les dénominations françaises, conventuels, franciscains ou capucins.

Les controverses n'ont pas manqué sur la détermination de ce qui appartient en propre aux ordres franciscains, mais, de nos jours où l'on est plus sensible à la relativité des systèmes, à la communication des idées, à l'interdépendance des grands mouvements humains, on est moins porté à vouloir définir ce qui contient en soi plusieurs courants de pensée et aboutit parfois à des mouvements en apparence contradictoires. À l'intérieur du christianisme déjà multiforme, le franciscanisme n'est pas uniforme non plus, mais multiple et souvent insaisissable. Prétendre en rendre raison dans les limites d'une définition est une tentative vaine.

On peut dire cependant que l'esprit franciscain a tendance à donner à l'action priorité sur la recherche intellectuelle, mais à une action mue par la contemplation, elle-même éclairée par un savoir structuré. Il cultive la pauvreté volontaire, mais ne méprise pas indistinctement tout ce qui est créé et connaît l'amour de la nature et de la vie. Il veut concilier l'obéissance, le civisme, le sens de la hiérarchie, avec le sentiment de l'autonomie personnelle, le goût des libertés et l'idéal d'un certain égalitarisme.

Les antécédents historiques

Les origines du franciscanisme doivent être rattachées à ce courant chrétien qu'Albert Schnürer a appelé Armuthsbewegung, le « mouvement de pauvreté ». En pleine époque féodale, des chrétiens prirent conscience de l'enrichissement et de la politisation dans lesquels était tombée l'Église d'Occident, tant par l'essor de l'État pontifical que par la restauration de l'Empire romain (querelle des Investitures) et l'accession des prélatures à la grande propriété foncière (menses épiscopales et abbatiales). Non sans peine une réaction s'amorça, mais elle était vouée d'avance à un quasi-échec lorsqu'elle demeu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FRANCISCAINS  » est également traité dans :

ALEXANDRE DE HALÈS (1185 env.-1245)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 943 mots

Originaire de Hayles (Halès en français), dans le comté de Gloucester, Alexandre de Halès, premier franciscain à enseigner à l'Université de Paris, y fut d'abord un des principaux maîtres séculiers. Il était bachelier sententiaire entre 1120 et 1126. Outre ses Questiones disputate antequam esset frater, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-de-hales/#i_12505

ANGELES JUAN DE LOS (1536-1609)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 390 mots

Franciscain espagnol, Juan de los Angeles occupa de hautes charges dans son ordre : provincial, prédicateur de l'impératrice Marie, confesseur du monastère des Descalzas Reales à Madrid. Imbu de culture classique il n'en est pas moins profondément inscrit dans la tradition mystique franciscaine (celle de saint Denis, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-los-angeles/#i_12505

ANTOINE DE PADOUE saint (1195 env.-1231)

  • Écrit par 
  • Gilbert GIANNONI
  •  • 1 094 mots

Qu'importe qu'Antoine (Fernando) soit né en 1195 ou en 1191 puisqu'on est démuni pour en trancher, ou qu'il soit de lignée noble et puissante comme il est de tradition hagiographique ? Compter Godefroy de Bouillon dans sa parenté n'ajouterait rien à celui qui fut plus vraisemblablement simple fils de Lisbonne. Le paradoxe est qu'un des saints les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-de-padoue/#i_12505

APOSTOLIQUES SECTE DES (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 112 mots

Épiphane signale sous le nom d'apostoliques ou apotactiques une secte manichéenne du ive et du ve siècle qui professe le refus du mariage, la continence et le détachement des biens matériels. Le terme « apostolique » reparaîtra au xii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apostoliques-secte-des/#i_12505

L'ART RELIGIEUX DE LA FIN DU MOYEN ÂGE EN FRANCE. ÉTUDE SUR L'ICONOGRAPHIE DU MOYEN ÂGE ET SUR SES SOURCES D'INSPIRATION, Émile Mâle - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 046 mots

Dans le chapitre « Sous le signe de saint François »  : […] en 1905 dans la grande Histoire de l'art dirigée par André Michel. Plus neuve encore apparaît son attention au « christianisme franciscain » qui, en raison de la place accordée à l'homme en Jésus, remodèle complètement et les sensibilités et l'art. Dans ce domaine, Émile Mâle a ressenti, quoi qu'il en ait toujours dit, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-religieux-de-la-fin-du-moyen-age-en-france-etude-sur-l-iconographie-du-moyen-age-et-sur-ses-sources-d-inspiration/#i_12505

BÉGUINES & BÉGARDS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 2 434 mots

Dans le chapitre « Origine et développement »  : […] de l'évêque, les communautés jouissent d'une liberté d'action et de pensée qui suscite bientôt l'animosité du clergé séculier, des franciscains et des dominicains dépossédés, par le zèle des béguines, de riches donations et d'affaires rentables, en particulier l'ensevelissement des morts. En 1240, Jeanne de Flandre ordonne à ses magistrats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beguines-et-begards/#i_12505

BERNARD DÉLICIEUX (mort en 1320)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 619 mots

Né à Montpellier, entré chez les Frères mineurs en 1284, Bernard Délicieux était lecteur, c'est-à-dire professeur, au couvent de Carcassonne, dans lequel en 1296 plusieurs citoyens de la ville poursuivis par les inquisiteurs vinrent chercher refuge. Bernard et les autres religieux défendirent les accusés avec tant d'énergie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-delicieux/#i_12505

BERNARDIN DE SIENNE saint (1380-1444)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 903 mots

Noble siennois de la lignée des Albizzeschi, Bernardin fut en Italie le prédicateur de son siècle. Entré chez les Franciscains en 1402 à l'issue d'une maladie où il fut visité par un songe, il déploya de 1405 jusqu'à sa mort une activité aussi intense que variée au service de son ordre et d'un idéal religieux dont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernardin-de-sienne/#i_12505

BONAVENTURE saint (1217-1274)

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 1 294 mots

Jean Fidanza, dit Bonaventure, né à Bagnoregio (près d'Orvieto) en 1217, étudie à la faculté des arts de Paris de 1236 à 1242. En 1243, il entre dans l'ordre des Franciscains à Paris et poursuit ses études de théologie jusqu'en 1248, sous la direction d'Alexandre de Halès. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonaventure/#i_12505

BONETA NAPROUS (morte en 1325)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 222 mots

Mystique millénariste, proche de l'aile dite « spirituelle » du mouvement franciscain, Naprous Boneta s'apparente par l'esprit aux visionnaires cisterciennes que l'orthodoxie du xiiie siècle avait su se concilier. Mais l'exaltation de sa pensée, prônant la pauvreté volontaire selon le message de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naprous-boneta/#i_12505

BONIFACE VIII (1235-1303)

  • Écrit par 
  • Marie-Dominique CHENU
  •  • 1 630 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le pontife »  : […] scission entre les « institutionnalistes » et les « évangéliques », telle que la manifeste la lutte fraternelle qui, chez les Franciscains, divise les « conventuels » et les « spirituels ». Non point querelle subtile de frati, mais manifestation exaspérée du régime paradoxal d'une Église continuant dans les contingences de l'histoire le mystère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boniface-viii/#i_12505

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 484 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Antiquité et Moyen Âge »  : […] byzantine. Au cours du xive siècle, les franciscains établirent un réseau de confréries en Bosnie et passèrent plus d'un siècle à essayer de convertir les membres de l'Église bosniaque au catholicisme romain de référence. En 1459, cette campagne reçut le plein appui du roi bosniaque Stjepan Tomaš, qui convoqua les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_12505

CAPUCINS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 293 mots

Ordre religieux dont le groupe constitue l’une des trois branches actuelles de la famille franciscaine, les deux autres étant celle des franciscains et celle des conventuels. Cette congrégation a été fondée en 1525 à Ancône par un jeune « observant », Matthieu de Bascio. Prétendant restaurer la vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capucins/#i_12505

COLETTE DE CORBIE sainte (1381-1447)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 245 mots

Déjà âgés, Robert Boylet et Marguerite Moyon eurent une fille qu'en l'honneur de saint Nicolas ils appelèrent Nicolette, mais qui fut connue sous le diminutif de Colette. À sa mort en 1399, son père, charpentier de l'abbaye de Corbie, confia sa fille à l'abbé. Ce dernier voulut la marier, elle refusa. Après plusieurs essais de vie religieuse, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colette-de-corbie/#i_12505

CONVENTUELS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 285 mots

Dans l'histoire des Frères mineurs, les Conventuels constituent une branche qui, au xiiie siècle même, s'opposa aux Spirituels et qui, plus tard, face aux Observants, se vit reconnaître un statut autonome au sein de la famille franciscaine. Prédicateurs itinérants, en majorité laïcs, les premiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conventuels/#i_12505

CORDELIERS

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 59 mots

Désignation populaire des Frères mineurs, ou Franciscains, en France, par allusion à la cordelle de leur costume. L'usage de ce surnom est attesté dès le xiiie siècle. Lors de la Révolution française, un club politique s'installa dans le couvent des Cordeliers de Paris (rue de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cordeliers/#i_12505

DUNS SCOT JEAN (1266 env.-1308)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  • , Universalis
  •  • 6 225 mots

Le franciscain Duns Scot – le Docteur subtil – attire par une certaine modernité de pensée plus encore qu'il ne rebute par les difficultés ou les finesses de son système. Une des clefs du scotisme est sa réaction contre le primat de l'intellect, lié à une certaine lecture d'Aristote […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-duns-scot/#i_12505

FRATICELLES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 100 mots

L'appellation de fraticelles, de l'italien fraticelli, désigne les dissidents les plus radicaux de la faction dite « spirituelle » qui, dans l'ordre franciscain, oppose à l'aile conventuelle ou orthodoxe la volonté de pratiquer la pauvreté volontaire selon la règle intangible de saint François. Bien que, dans sa condamnation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fraticelles/#i_12505

INQUISITION

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX, 
  • Yves DOSSAT
  •  • 5 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le XIIIe siècle et l'apogée de l'institution »  : […] orientale de la plaine du Pô. Les dominicains gardaient juridiction sur la Lombardie et la Marche de Gênes. L'Inquisition fut même étendue par Grégoire IX à la Dalmatie. D'abord confiée aux dominicains, elle fut attribuée à partir de la fin du xiiie siècle aux franciscains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inquisition/#i_12505

JEAN XXII, JACQUES DUÈSE ou D'EUZE (1245-1334) pape (1316-1334)

  • Écrit par 
  • Decima L. DOUIE, 
  • Universalis
  •  • 961 mots

premières années de son pontificat amènent Jean XXII à arbitrer la controverse tenace qui voit s'affronter deux courants de l'ordre franciscain – les Spirituels, partisans de la stricte observance de la règle de pauvreté absolue de saint François d'Assise, et les Conventuels, tenants d'une interprétation élargie. Jean XXII prend au final le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-jean-xxii/#i_12505

MICHEL DE CÉZÈNE (mort en 1342)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 260 mots

Ministre général de l'ordre des Franciscains, appartenant à la tendance des spirituels. Né à Cesena, Michel fait ses études à Paris (1315-1316), où il devient maître en théologie ; il est élu ministre général des Frères mineurs au chapitre général de Naples, en 1316. Il essaie d'abord de réconcilier les deux camps adverses ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-cezene/#i_12505

MONASTIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ
  •  • 8 283 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Franciscains et Dominicains »  : […] au début du xiiie siècle. À leurs débuts, Franciscains et Dominicains négligèrent délibérément toute réalisation spectaculaire, et la première moitié du xiiie siècle ne comporte pas à proprement parler d'architecture franciscaine ou dominicaine. Dans la première phase de leur existence, les ordres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-monastique/#i_12505

OCKHAM GUILLAUME D' (1290 env.-env. 1349)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 6 693 mots

; dans leur rameau rhénano-flamand, l'influence néo-platonicienne infléchit la doctrine de ces maîtres vers un mysticisme spéculatif. En revanche, les franciscains se nourrissent de plus en plus de logique aristotélicienne et, tout en marquant très fort le primat de l'amour et du vouloir ainsi que la contingence du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-ockham/#i_12505

OLIVI ou OLIEU PIERRE JEAN (1248 env.-env. 1298)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 318 mots

Frère mineur, de la tendance des « spirituels », né à Sérignan, en Languedoc, mort à Narbonne. Après des études à Paris, Pierre Jean Olivi (ou Olieu) commence à enseigner en 1270 et fait ses débuts dans la littérature théologique par des commentaires sur les quatre livres des Sentences de Pierre Lombard. Il y exprime ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivi-olieu/#i_12505

PIERRE AURIOL (1280-1322)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 671 mots

Théologien franciscain, né près de Gourdon, dans le Quercy. En 1304, Pierre Auriol étudie à l'université de Paris, où il suit peut-être l'enseignement de Jean Duns Scot. En 1312, il enseigne au studium generale des Frères mineurs de Bologne et, en 1314, à celui de Toulouse. Il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-auriol/#i_12505

RICHARD DE MEDIAVILLA ou DE MIDDLETON (1249 env.-entre 1300 et 1308)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 308 mots

Maître franciscain qui enseignait à Paris durant le dernier quart du xiiie siècle. Les historiens n'ont pas encore réussi à établir si son origine était française (Menneville, ou Moyenneville) ou anglaise (on connaît un nom de famille Menneville, Middletown). On incline pour l'origine française, car un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-de-mediavilla-de-middleton/#i_12505

ROGER BACON (1212/1220-1292)

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 1 837 mots

Dans le chapitre « Un souci de réorganiser le savoir »  : […] » sous l'influence de Robert de Lincoln (Grosseteste) puis entre dans l'ordre franciscain avant de revenir à Paris en 1257. Là, il est contraint au silence, ne pouvant ni enseigner ni publier sans censure préalable. En 1265, le pape Clément IV (Guy Foulques) lui demande communication de ses travaux, n'ayant pas compris qu'ils n'étaient encore qu'à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-bacon/#i_12505

ROQUETAILLADE JEAN DE (XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 402 mots

L'aile franciscaine des spirituels, attachés au respect strict de la pauvreté volontaire, a fourni à l'alchimie plusieurs adeptes. Connu sous les noms, français, de Roquetaillade, catalan, de Rochatallada et, latin, de Rupescissa, l'auteur du traité De la quintessence est né en Catalogne et a fait ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roquetaillade-jean-de/#i_12505

SABATIER PAUL (1858-1928)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 393 mots

Historien protestant français, élève d'Auguste Sabatier à Paris et Cévenol comme ce dernier, mais sans parenté avec lui. Pasteur à la paroisse française de Strasbourg, puis dans le Vivarais, Paul Sabatier est contraint par sa santé d'abandonner le ministère. Sur le conseil de Renan, il devient l'historien de saint François d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sabatier-paul-1858-1928/#i_12505

SAHAGÚN BERNARDINO DE (1500?-1590)

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE
  •  • 843 mots

Ce religieux franciscain, d'origine galicienne ou portugaise (il s'appelait Ribeira), avait pris en religion, selon l'usage de son ordre, le nom de sa ville natale en Castille. Il est donc connu comme Fray Bernardino de Sahagún. Étudiant à l'université de Salamanque, il entra en religion au couvent des Franciscains réformés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernardino-de-sahagun/#i_12505

SAVONAROLE JÉRÔME (1452-1498)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 2 079 mots

Dans le chapitre « La crise »  : […] Les franciscains s'étaient peu manifestés lorsque le prieur dominicain était suivi de tous. Les prédications révolutionnaires des carêmes de 1496 et 1497 les incitent à sortir de l'ombre et à guetter les imprudences d'un rival trop écouté qui les inquiète. S'en prenant à un messianisme qui peut passer pour sacrilège, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-savonarole/#i_12505

SIXTE IV, FRANCESCO DELLA ROVERE (1414-1484) pape (1471-1484)

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 206 mots

De famille pauvre, Francesco della Rovere, futur Sixte IV, dut sa réussite à la carrière qu'il fit d'abord dans l'ordre des Frères mineurs, dont il devint ministre général en 1464. Cardinal en 1467, il fut élu pape en 1471. Il se distingua moins par la croisade qu'il entreprit, avec peu de succès, contre les Turcs que par la persévérance de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-sixte-iv/#i_12505

TIERS ORDRES

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 956 mots

Forme d'agrégation de personnes du monde à un grand ordre religieux. Il faut en chercher l'origine, antérieurement à l'apparition des ordres mendiants, dans le genre de vie des « pénitents », hommes ou femmes, célibataires ou mariés, qui, par le port d'un habit spécial, une pratique régulière de la prière, une plus stricte observance en matière d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiers-ordres/#i_12505

VITAL DU FOUR (1260 env.-1327)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 499 mots

Né à Bazas dans la province d'Auch en Gascogne, Jean du Four prit, en entrant dans l'ordre des Frères mineurs, le nom de Vital. Envoyé en 1285 au studium generale de Paris, il commenta les Sentences. Après un temps de régence à l'université, autour de 1292-1294, il gagna Montpellier, où il fut lecteur et où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vital-du-four/#i_12505

Voir aussi

Pour citer l’article

Willibrord-Christiaan VAN DIJK, « FRANCISCAINS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/franciscains/