Économistes, les néo-classiques


AFTALION ALBERT (1874-1956)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 196 mots

Né en Bulgarie, mort à Genève, Aftalion a enseigné successivement aux universités de Lille et de Paris. On lui doit une œuvre abondante et plusieurs contributions importantes à la théorie économique moderne. Dans son ouvrage Les Crises périodiques de surproduction (1913), il montre comment celles-ci sont les conséquences non de phénomènes monétaires mais de l'inertie du marché […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-aftalion/#i_0

ALLAIS MAURICE (1911-2010)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  • , Universalis
  •  • 1 324 mots

C'est un économiste français aussi brillant que peu consensuel qui s'est éteint le 9 octobre 2010 à Paris. Participant en 1947 à la première réunion de la très libérale Société du Mont-Pèlerin, partisan de l'Algérie française qui dénonçait le « génocide » commis à l'encontre des Français d'Algérie et des musulmans pro-français, critique acerbe du « libre-éch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-allais/#i_0

ARROW KENNETH JOSEPH (1921-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 247 mots

Kenneth Joseph Arrow est né le 23 août 1921 à New York. Après des études au City College de New York, il rejoint l'université Columbia, où il étudie les mathématiques et les sciences sociales. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il rejoint l'armée de l'air et est affecté au service météorologique. De retour à la vie civile, il passe un Ph. D. d'économie (l'équivalent du doctorat) puis entame une c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-joseph-arrow/#i_0

BÜCHER KARL (1847-1930)

  • Écrit par 
  • Raymond ECHES
  •  • 287 mots

Professeur d'économie politique à Dorpat, à Munich, à Bâle, à Karlsruhe et à Leipzig, Karl Bücher fut un des principaux animateurs de l'école historique d'économie politique nationale. Il fonda et dirigea, à Leipzig, l'important institut pour l'étude de la presse.Il est considéré comme le chef de cette école d'histoire de l'économie politique qui introduisit le point de vue évolutionniste dans l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-bucher/#i_0

CASSEL KARL GUSTAV (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Économiste suédois né le 20 octobre 1866 à Stockholm, mort le 14 janvier 1945 à Djursholm, dans la banlieue de Stockholm.Karl Gustav Cassel étudie à l'université d'Uppsala, puis à celle de Stockholm où il devient professeur d'économie de 1904 à 1933. Il occupe le devant de la scène internationale grâce à sa contribution sur les problèmes monétaires internationaux lors de la conférence de Bruxelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gustav-cassel/#i_0

CLARK COLIN (1905-1989)

  • Écrit par 
  • Philippe BRUNEAU
  •  • 434 mots

Économiste et statisticien britannique. Diplômé d'Oxford, Colin Clark a, jusqu'en 1938, enseigné dans diverses universités (Cambridge, Sidney, Melbourne), avant d'occuper le poste de sous-secrétaire d'État pour le Travail et l'Industrie, et de diriger, à partir de 1953, l'Institute for Research in Agricultural Economics.Auteur d'un certain nombre de publications, Colin Clark est surtout connu pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colin-clark/#i_0

CLARK JOHN BATES (1847-1938)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul HUET
  •  • 581 mots

Pionnier du marginalisme américain, John Bates Clark appartient à une lignée d'économistes comme A. Marshall, St. Jevons, L. Walras, K. Menger... qui ont plus cherché à examiner et à comprendre le fonctionnement du système capitaliste dans le détail qu'à exprimer des doutes sur ses mérites fondamentaux et sur son destin final. De caractère généreux, optimiste dans ses conclusions, il jugea avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-bates-clark/#i_0

DEBREU GÉRARD (1921-2004)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 845 mots

Disparu le 31 décembre 2004, Gérard Debreu fut le premier économiste français à recevoir le prix Nobel, en 1983, pour ses travaux sur la théorie de l'équilibre général, cinq ans avant celui qui fut son maître dans la discipline, Maurice Allais.Issu d'une famille d'industriels fabriquant de la dentelle, il est né le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-debreu/#i_0

EDGEWORTH FRANCIS YSIDRO (1845-1926)

  • Écrit par 
  • Christine BARTHET
  •  • 445 mots

Économiste anglais, dont on a pu dire qu'il n'a pas laissé d'œuvre « complète et coordonnée », Edgeworth n'a eu que peu d'influence sur la pensée économique de son époque. Pourtant, bien des auteurs contemporains déclarent trouver nombre de leurs recherches en germe dans ses écrits.Après avoir fait ses études au Trinity College de Dublin, il a enseigné l'économie au King's College de Londres, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-ysidro-edgeworth/#i_0

FISHER IRVING (1867-1947)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 289 mots

Si son nom est essentiellement attaché de nos jours à une formule résumant la théorie quantitative de la monnaie, Irving Fisher, professeur à l'université Yale, fut considéré en son temps, comme le plus grand économiste américain. Il est aussi l'auteur de plusieurs manuels mathématiques à succès. Tuberculeux dans sa jeunesse, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irving-fisher/#i_0

FOGEL ROBERT WILLIAM (1926-2013)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 006 mots

C'est à soixante-sept ans que Robert William Fogel, professeur à l'université de Chicago (Illinois) a reçu le prix Nobel d'économie 1993, en même temps que son compatriote Douglass Cecil North, soixante-douze ans, professeur à l'université Washington de Saint Louis (Mis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-william-fogel/#i_0

HICKS JOHN RICHARD (1904-1989)

  • Écrit par 
  • Christine BARTHET
  •  • 660 mots

Économiste britannique, Hicks a mené de front des activités de professeur (à l'université de Manchester jusqu'en 1946, puis, à partir de 1952, au All Souls College à Oxford) et la rédaction de nombreux ouvrages de qualité.Dès 1932, il publie La Théorie des salaires (Theory of Wages), où il développe sa conception des « inventions induites » ; selon lui, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-richard-hicks/#i_0

JEVONS WILLIAM STANLEY (1835-1882)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 502 mots
  •  • 1 média

Économiste et logicien britannique, William Stanley Jevons s'est intéressé à de nombreuses questions économiques, de la formation des prix à l'explication des fluctuations économiques mais, dans l'histoire de la pensée économique, il est essentiellement considéré, à côté de Léon Walras et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-stanley-jevons/#i_0

LEWIS ARTHUR (1915-1991)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  •  • 284 mots

Auteur de Theory of Economic Growth (1955) et Prix Nobel d'économie en 1979 avec Theodore Schultz, sir Arthur Lewis est né à Sainte-Lucie, aux Antilles, en 1915 et a étudié à la London School of Economics. Rendu célèbre par ses analyses des problèmes du Tiers Monde et de développement, il met en av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-lewis/#i_0

MARKOWITZ HARRY MAURICE (1927- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 627 mots

Né à Chicago en 1927, Harry M. Markowitz, professeur à la City University de New York, reçut le prix Nobel d'économie en 1990 « pour avoir développé la théorie dite du choix des portefeuilles pour le placement des fortunes ».Le professeur Harry Markowitz ne se doutait pas que son article de jeunesse publié en 1952 dans le Journal of Finance, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harry-maurice-markowitz/#i_0

MERTON ROBERT COX (1944-2003)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 728 mots

L'Américain Robert C. Merton, a reçu le prix Nobel d'économie en octobre 1997, en même temps que son compatriote Myron Scholes, pour avoir élaboré une « méthode d'évaluation des instruments financiers dérivés ».Cette méthode d'évaluation a certainement accéléré la croissance rapide des marchés des instruments financ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-cox-merton/#i_0

MIRRLEES JAMES ALEXANDER (1936- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 760 mots

C'est pour « leurs contributions fondamentales à la théorie des incitations dans le cas d'informations asymétriques » que le Britannique James Alexander Mirrlees et le Canadien William Vickrey ont reçu conjointement le prix Nobel d'économie 1996. Les deux chercheurs se distinguent par un travail de synthèse, rarement opéré en sciences économiques, entre une ana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-alexander-mirrlees/#i_0

MUNDELL ROBERT A. (1932- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 047 mots

Premier Canadien à recevoir le prix Nobel d'économie, Robert Mundell a été distingué le 13 octobre 1999 à la fois pour son « analyse des politiques monétaires et budgétaires sous différents régimes de change » et pour son « analyse des zones monétaires optimales ». Connu pour avoir été l'un des chefs de file, non dogmatique, de l'école de Chicago, Mundell est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-a-mundell/#i_0

MYRDAL KARL GUNNAR (1898-1987)

  • Écrit par 
  • Karl KOEHLER
  •  • 429 mots
  •  • 1 média

Juriste de formation, le Suédois Karl Myrdal se consacre très tôt aux problèmes économiques internationaux. Professeur en 1935, il reçoit une chaire à l'université de Stockholm. En 1932, à l'arrivée au pouvoir de la social-démocratie, il formule la base théorique de sa politique économique axée sur le réformisme et l'intervention étatique. Plus tard, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gunnar-myrdal/#i_0

NORTH DOUGLASS CECIL (1920-2015)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 007 mots

Douglass Cecil North, professeur à l'université Washington de Saint Louis (Missouri) fut colauréat, avec son compatriote Robert William Fogel, du prix Nobel des sciences économiques en 1993 pour avoir « renouvelé la recherche en histoire économique par l'application de la théorie économique et des méthodes qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douglass-cecil-north/#i_0

OHLIN BERTIL (1899-1979)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 339 mots

Professeur d'économie à l'université de Stockholm où il succède en 1930 à son maître Eli Heckscher, Bertil Ohlin est connu tout d'abord par ses contributions à l'analyse par périodes, d'une part, à l'étude des relations entre l'épargne et l'investissement, d'autre part, travaux qui se situent dans la lignée de Wicksell et s'inscrivent dans la tentative d'élaboration d'une dynamique économique. Mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertil-ohlin/#i_0

OLSON MANCUR (1932-1998)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BERTHELOT
  •  • 1 026 mots

Né dans le Dakota du Nord, Mancur Olson effectua l'essentiel de sa carrière au département d'économie de l'université du Maryland, où il dirigea un centre de recherche spécialisé dans le soutien aux économies en développement. C'est cependant son œuvre théorique, exprimée surtout dans The Logic of Collective Action (1965) qui assura son renom. Olson s'y interroge sur les fondem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mancur-olson/#i_0

PIGOU ARTHUR CECIL (1877-1959)

  • Écrit par 
  • Christine BARTHET
  •  • 626 mots

Longtemps considéré comme le « maître de Cambridge », principalement entre 1920 et 1930, Arthur C. Pigou compte parmi les défenseurs des thèses économiques classiques pendant cette période. Il poursuit ses études à Harrow, puis au King's College de Cambridge, où il eut comme professeur A. Marshall. Il devait suivre les traces de son maître dans de nombreux domaines : il reprit sa chaire d'enseigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-cecil-pigou/#i_0

RUEFF JACQUES (1896-1978)

  • Écrit par 
  • François ECK
  •  • 646 mots

Né à Paris, Jacques Rueff est ancien élève de l'École polytechnique. Après avoir publié à vingt-cinq ans son premier ouvrage, Des sciences physiques aux sciences morales, il est reçu en 1923 au concours de l'inspection des Finances. Chargé de mission dans le cabinet de Raymond Poincaré (1926), il est l'auteur d'un rapport sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-rueff/#i_0

SAMUELSON PAUL ANTHONY (1915-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 022 mots

Chercheur, pédagogue, conseiller de hautes autorités financières et politiques, Samuelson a rempli avec succès toutes ces fonctions et gagné une notoriété qui dépasse le cercle des spécialistes de l'économie. Les nouveaux outils méthodologiques et l'inventivité théorique qu'il a appliqués à ses multiples travaux font de lui l'un des plus grands maîtres de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-anthony-samuelson/#i_0

SCHOLES MYRON (1941- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 044 mots

Né en 1941, Myron Scholes présente son doctorat en 1969 à l'université de Chicago. Il occupe en 1988 la chaire Frank E. Buck de professeur de finance au Graduate School of Business de l'université Stanford (Californie) où il dirige également des recherches pour l'Institution Hoover. Il a reçu le prix Nobel d'économie en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myron-scholes/#i_0

SHARPE WILLIAM FORSYTH (1934- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 628 mots

L'Académie royale des sciences de Suède a décerné, le 16 octobre 1990, le prix Nobel de sciences économiques à trois professeurs américains, Harry Markowitz, Merton Miller et William Sharpe.Même si les travaux récompensés étaient déjà anciens et se situent pour l'essentiel entre 1950 et 1970, l'Académie a jugé que les lauréats étaient des « novateurs dans le do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-forsyth-sharpe/#i_0

SMITH VERNON L. (1927- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 194 mots

Professeur d'économie et de droit à l'université George-Mason (Virginie, États-Unis), au sein de laquelle il a fondé en 2001 le Centre interdisciplinaire pour la science expérimentale (I.C.E.S.), Vernon Smith reçoit le prix Nobel d'économie en 2002, conjointement avec Daniel Kahneman. La récompense consacre en Ver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vernon-l-smith/#i_0

SOLOW ROBERT MERTON (1924- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 982 mots

Né à Brooklyn, formé à Harvard, assistant au Massachusetts Institute of Technology, puis professeur à partir de 1957, Robert Merton Solow a obtenu le prix Nobel d'économie en 1987. Sa Théorie de la croissance, publiée en 1970, fait référence, de même que son ouvrage sur Les Origines du chômage aux États-Unis (1964), qui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-merton-solow/#i_0

STIGLER GEORGE (1911-1991)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 775 mots

Né le 17 octobre 1911 à Renton, dans l'État de Washington, docteur de l'université de Chicago en 1938, le professeur George Stigler a fait toute sa carrière comme enseignant aux universités de l'Iowa (1936-1938), du Minnesota (1938-1946), à Brown University (Rhode Island) en 1946-1947, à Columbia (1947-1958), enfin à Chicago (1958-1981). Il n'a pas eu, en Europe, une audience comparable à celle qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-stigler/#i_0

VICKREY WILLIAM SPENCER (1914-1996)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 132 mots

Les jurés du prix Nobel d'économie décerné en 1996 ont relevé dans leurs attendus que les deux lauréats, l'octogénaire canadien William Spencer Vickrey (quatre-vingt-deux ans) et son cadet britannique James Alexander Mirrlees (soixante-deux ans) avaient permis de mieux comprendre le fonctionnement de mult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-spencer-vickrey/#i_0

WICKSELL JOHN GUSTAV KNUT (1851-1926)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 380 mots
  •  • 1 média

Mathématicien de formation, le Suédois Knut Wicksell ne vient que tardivement à l'économie. Après divers séjours à l'étranger, en particulier à Vienne où il suit l'enseignement de Bohm-Bawerk, il enseigne à l'université de Lund. Radical de tempérament, il prend une part active aux affaires publiques de son pays. On peut distinguer dans son œuvre deux parties essentielles.Une partie de ses travaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-gustav-knut-wicksell/#i_0


Affichage 

Knut Wicksell

Knut Wicksell

photographie

Knut Wicksell (1851-1926). Économiste suédois, auteur des Lectures d'économie politique (1901), un ouvrage qui préfigure l'intérêt que les keynésiens porteront à la monnaie et aux incidences de cette dernière sur l'économie réelle, aux antipodes de la «neutralité... 

Crédits : AKG

Afficher

Gunnar Myrdal

Gunnar Myrdal

photographie

Le Suédois Karl Gunnar Myrdal (1898-1987), Prix Nobel d'économie avec Friedrich von Hayek en 1974. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Knut Wicksell

Knut Wicksell
Crédits : AKG

photographie

Gunnar Myrdal

Gunnar Myrdal
Crédits : Hulton Getty

photographie