Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

IRAN Géographie

Capitale

Téhéran

    Langue officielle

    Persan (farsi)

      Unité monétaire

      Rial iranien (IRR)

        Population (estim.) 87 529 000 (2024)
          Superficie 1 630 848 km²

            Diversité et cohésion culturelles

            L'Iran est un État à la fois multi-ethnique et fortement unifié par son histoire et sa culture. Le nationalisme iranien, fondé sur l'ancienneté et la stabilité de l'État, est capable d'unir toutes les catégories sociales et culturelles du pays, comme ce fut le cas au début de la guerre Irak-Iran (1980-1988). La moitié des Iraniens ont le persan pour langue maternelle, mais un quart parlent d'autres langues iraniennes (Lors 9 p. 100, Caspiens 8 p. 100, Kurdes 7 p. 100, Baloutches 3 p. 100...) et 20 p. 100, dont les Azéris, parlent des langues turques. Environ 4 p. 100 des Iraniens sont arabes. Le bilinguisme est donc très répandu depuis que la langue nationale, le persan (fārsi), est parlée par la quasi-totalité de la population en raison des progrès de la scolarisation jusque dans les zones rurales reculées. La proportion de personnes déclarant ne pas comprendre le persan est ainsi passée de 14,3 p. 100 en 1986 à seulement 4,5 p. 100 en 2002.

            En reconnaissant l'usage des autres langues, notamment du kurde et du turc azéri, dans les médias et la vie sociale, la Constitution de 1979 a de facto consacré la suprématie du persan. La question des identités ethniques reste très sensible, car la plupart des populations non persanes sont établies à la périphérie du pays. Le renouveau du fait ethnique et culturel est cependant transformé par les migrations vers les grandes villes et le centre du pays. On estime que les Azéris forment la moitié de la population de Téhéran où ils exercent les plus hautes fonctions.

            Jusqu'au milieu du xxe siècle, les tribus nomades, principalement les Bakhtyaris, Qashqā'is et Lors, représentaient 25 p. 100 de la population totale et constituaient un danger politique et militaire pour le gouvernement central, avant d'être sédentarisées de force, dans les années 1930, par le nouvel État en cours de construction. L'Iran reste le seul pays du monde, après la Mongolie, où ce mode de vie est resté très actif, car il permet de valoriser les immenses espaces steppiques ; il a su évoluer vers le semi-nomadisme et se moderniser. Les 500 000 nomades et semi-nomades d'Iran possèdent environ 20 p. 100 du cheptel ovin et caprin et peuvent accéder par la route à leur campement.

            L'identité nationale iranienne moderne s'est faite autour de l'islam shi’ite, devenu religion officielle sous la dynastie Safavide au xvie siècle et pratiqué par 87 p. 100 des Iraniens. À partir des années 1930, Qom est devenu le principal centre de formation du clergé shi’ite, aux dépens de Nadjaf (en Irak) et des grandes villes d'Iran. Avec plus de 12 millions de pèlerins par an, Mashhad (ou Meched, 2,4 millions d'habitants, deuxième ville d'Iran), où se trouve le tombeau de l'imam Réza, est devenu le centre de pèlerinage le plus fréquenté du monde musulman. L'accumulation des dons des fidèles à la fondation (vaqf) qui gère le sanctuaire a fait de l'Astaneh Qods Razavi un des trusts les plus puissants du pays, qui possède des entreprises industrielles, mais surtout d'immenses terres agricoles et plus de la moitié du sol de la ville de Mashhad.

            La domination de l'islam shi’ite va de pair avec la grande diversité religieuse de l'Iran. Les musulmans sunnites sont environ 10 millions, principalement Kurdes, Baloutches, Turkmènes, Arabes, Persans du Khorasan oriental et forment la principale minorité religieuse non shi’ite. Les minorités non musulmanes reconnues ont chacune un député, sont de plus en plus concentrées à Téhéran et en forte diminution : zoroastriens (50 000 personnes), juifs (10 000) et chrétiens (arméniens, assyro-chaldéens, 110 000).

            La suite de cet article est accessible aux abonnés

            • Des contenus variés, complets et fiables
            • Accessible sur tous les écrans
            • Pas de publicité

            Découvrez nos offres

            Déjà abonné ? Se connecter

            Écrit par

            . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

            Médias

            Iran : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

            Iran : carte physique

            Iran : villes et réseau ferré - crédits : Encyclopædia Universalis France

            Iran : villes et réseau ferré

            Agriculture traditionnelle en Iran - crédits : G. Pavia/ De Agostini/ Getty Images

            Agriculture traditionnelle en Iran

            Autres références

            • BRĀHUĪ

              • Écrit par Jean-Charles BLANC
              • 835 mots

              Confédération tribale dont l'effectif était évalué à plus de 270 000 en 1960, les Brāhuī (ou Brahoui) vivent principalement au Pakistan, dans la province du Baloutchistan, en territoire montagneux, mais aussi en Afghanistan (au sud) et en Iran (dans le Sistan et Baloutchistan)....

            • PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

              • Écrit par Nadine PICAUDOU, Aude SIGNOLES
              • 21 426 mots
              • 22 médias
              L'Iran voit son rôle renforcé par la « disparition » de ses deux frères ennemis, l'Afghanistan des talibans et l'Irak de Saddam Hussein. Le président Ahmadinejad, arrivé au pouvoir en 2005 et réélu de manière contestée en 2009, se lance dans une politique étrangère active en direction du Moyen-Orient...
            • YÉMEN

              • Écrit par Laurent BONNEFOY, André BOURGEY, Serge CLEUZIOU, Universalis
              • 14 262 mots
              • 13 médias
              ...Saoudite. L’objectif affiché est restaurer le pouvoir de Hadi, mais aussi d’anéantir le mouvement houthiste, accusé d’être la tête de pont des intérêts iraniens dans la région. L’offensive militaire génère une crise humanitaire sans précédent, entraîne la destruction des rares infrastructures et appuie...

            Voir aussi