HISTOIRE (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une nouvelle conception du temps

Héritier du judaïsme, l’Occident chrétien incorpora lentement la nouvelle temporalité, nos théologiens construisant un système binaire opposant l’éternité divine au temps humain, dont La Cité de Dieu de saint Augustin (354-430) est sans doute la meilleure expression. Deux temps, deux histoires, ainsi que le résume Emmanuel Kant (1724-1804) au xviiie siècle : « L’histoire de la nature commence par le Bien car elle est l’œuvre de Dieu ; l’histoire de la liberté commence par le Mal, car elle est l’œuvre de l’homme » (Conjectures sur les débuts de l’histoire humaine, 1786). Cette dualité présentait un avantage supplémentaire : elle rendait compatible la cohabitation d’un discours religieux fondé sur la Bible et d’un discours scientifique parvenant peu à peu à son autonomie. Les savants pouvaient ainsi échapper aux foudres d’une censure religieuse encore très puissante.

Avant Kant, Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) avait expliqué comment l’humanité n’était pas entrée volontairement dans l’histoire, mais y avait été contrainte par la Providence, qui sut utiliser le stratagème des catastrophes naturelles pour amener les hommes à s’unir et ainsi à s’inscrire dans un temps historique. Rousseau le note dans un essai qui ne sera publié qu’à titre posthume, l’Essai sur l’origine des langues, dans lequel on peut lire que « les associations d’hommes sont en grande partie l’ouvrage des accidents de la nature : les déluges particuliers, les mers extravasées, les éruptions des volcans [...] les traditions des malheurs de la terre, si fréquents dans les anciens temps, montrent de quels instruments se servit la Providence pour forcer les humains à se rapprocher ». Dans l’obligation de mettre en commun leurs forces pour survivre, les hommes entreprirent de construire des sociétés organisées, génératrices des conflits et des injustices inhérents à une telle structuration. C’est donc malgré lui, si l’on en croit Rousseau, que l’homme s’est éloigné de la nature pour devenir un être historique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur de khâgne

Classification

Les derniers événements

25 août 2021 Japon. Condamnation à mort d'un chef de gang de yakusas.

Il s’agit de la première condamnation d’un chef yakusa à la peine de mort dans l’histoire du pays. Les codes d’honneur des yakusas leur interdisent de s’en prendre à des citoyens ordinaires.  […] Lire la suite

5-31 août 2013 Syrie. Massacre à l'arme chimique dans la banlieue de Damas

« L'histoire nous jugera extrêmement sévèrement si nous détournons le regard », affirme-t-il. Le 31, le président Obama crée la surprise en annonçant sa décision de demander au Congrès l'autorisation d'intervenir militairement en Syrie. Le 31 également, les inspecteurs de l'O.N.U. quittent Damas.  […] Lire la suite

4-23 avril 2006 Israël – Autorité palestinienne. Suspension des aides européenne et américaine au gouvernement palestinien

Kofi Annan, dans laquelle il évoque le souhait de son peuple de « mener une vie digne dans la paix et l'indépendance, côte à côte avec nos voisins », tout en déplorant que la politique d'Israël menace « les espoirs de parvenir à un règlement final et pacifique sur la base d'une solution prévoyant deux États ». Il dément toutefois que ses propos constituent une quelconque reconnaissance implicite de l'État hébreu. […] Lire la suite

19-22 septembre 1996 Vatican – France. Visite du pape Jean-Paul II en France pour le quinzième centenaire du baptême de Clovis

Il y célèbre le souvenir des martyrs des guerres de Vendée tout en portant un jugement modéré sur l'histoire de cette période. Le 20, à Sainte-Anne-d'Auray (Morbihan), traditionnel lieu de pèlerinage breton, Jean-Paul II défend les valeurs familiales au cours d'une messe qui réunit cent vingt mille fidèles. Le 21, sur la base aérienne de Tours, devant près de cent mille personnes, le souverain pontife préside une cérémonie en souvenir de saint Martin, ancien évêque de la ville, à l'occasion du seizième centenaire de la mort de celui-ci. […] Lire la suite

23 octobre - 3 novembre 1983 Liban. Attentat à Beyrouth contre les soldats américains et français de la force multinationale

De même, le 3 novembre, le président Reagan et son épouse se rendent à Camp Lejeune (Caroline du Nord), où est basé le 24e régiment de marines, pour participer à un service funèbre à la mémoire des deux cent trente-neuf soldats américains tués. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « HISTOIRE (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-notions-de-base/