HISTOIRE (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une nouvelle conception du temps

Héritier du judaïsme, l’Occident chrétien incorpora lentement la nouvelle temporalité, nos théologiens construisant un système binaire opposant l’éternité divine au temps humain, dont La Cité de Dieu de saint Augustin (354-430) est sans doute la meilleure expression. Deux temps, deux histoires, ainsi que le résume Emmanuel Kant (1724-1804) au xviiie siècle : « L’histoire de la nature commence par le Bien car elle est l’œuvre de Dieu ; l’histoire de la liberté commence par le Mal, car elle est l’œuvre de l’homme » (Conjectures sur les débuts de l’histoire humaine, 1786). Cette dualité présentait un avantage supplémentaire : elle rendait compatible la cohabitation d’un discours religieux fondé sur la Bible et d’un discours scientifique parvenant peu à peu à son autonomie. Les savants pouvaient ainsi échapper aux foudres d’une censure religieuse encore très puissante.

Avant Kant, Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) avait expliqué comment l’humanité n’était pas entrée volontairement dans l’histoire, mais y avait été contrainte par la Providence, qui sut utiliser le stratagème des catastrophes naturelles pour amener les hommes à s’unir et ainsi à s’inscrire dans un temps historique. Rousseau le note dans un essai qui ne sera publié qu’à titre posthume, l’Essai sur l’origine des langues, dans lequel on peut lire que « les associations d’hommes sont en grande partie l’ouvrage des accidents de la nature : les déluges particuliers, les mers extravasées, les éruptions des volcans [...] les traditions des malheurs de la terre, si fréquents dans les anciens temps, montrent de quels instruments se servit la Providence pour forcer les humains à se rapprocher ». Dans l’obligation de mettre en commun leurs forces pour survivre, les hommes entreprirent de construire des sociétés organisées, génératrices des conflits [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur de khâgne

Classification

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « HISTOIRE (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-notions-de-base/