HISTOIRE (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’histoire, une science ?

Une fois conscients de se situer dans une histoire où des événements uniques se déroulent, les hommes eurent naturellement le désir de conserver la mémoire de ce qui ne se reproduira plus. La volonté de préserver les grands événements de l’oubli a donc été un premier moteur des récits historiques. Le Grec Hérodote (480-425 av. J.-C.) est souvent considéré comme le premier à avoir répondu à cette préoccupation en écrivant son Enquête (ou Histoires). Très vite se posa la question de savoir s’il suffisait de garder une trace des événements, ou s’il fallait aussi se lancer dans une explication des choses. Quant aux faits rapportés par l’historien, étaient-ils des éléments donnés qu’il se contentait d’enregistrer, ou bien n’existait-il pas toute une part de construction – donc d’interprétation – dans le récit qu’il proposait ?

Il n’est donc pas abusif d’affirmer que les grandes questions qui sont au cœur des philosophies modernes de l’histoire étaient inscrites en filigrane dans les premiers récits que nous ont laissés les historiens. Mais d’Hérodote jusqu’au xviiie siècle, on ne s’inquiéta guère de la « scientificité » de la discipline historique. Ce n’est qu’après la naissance des sciences objectives que se posa la question de la place de l’histoire au sein du savoir humain. Peut-elle être partie intégrante de ce savoir objectif ? Ou une part incompressible de subjectivité demeure-t-elle présente dans les récits des historiens ? L’idéologie scientiste du xixe siècle fut tentée d’intégrer l’histoire au savoir objectif. Nul n’alla plus loin en ce sens que Fustel de Coulanges (1830-1889) qui identifia les faits observés par l’historien aux faits observés par le chimiste : « L’histoire est une science ; elle n’imagine pas, elle voit seulement [...] elle consiste comme toute science à constater les faits, à les analyser, à les approcher, à en marquer le lieu [...] L’historien cherche et atteint les faits par l’observation minutieus [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur de khâgne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « HISTOIRE (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-notions-de-base/