IBSEN HENRIK (1828-1906)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les drames contemporains

Est-ce la conscience de l'impasse où le menaient ces sortes de spéculations ? Pendant quatre ans, Ibsen n'écrit plus rien ; il voyage beaucoup, se fixant pour quelque temps à Munich, puis revient à Rome. En 1877, avec les Soutiens de la société (Samfundets Stötter), il inaugure une nouvelle série de pièces, les drames dits contemporains parce que leurs sujets sont pris dans l'actualité, au prix d'une curieuse alchimie littéraire où s'amalgament données réelles, théories sociales, politiques et philosophiques, intentions satiriques et créations de personnages d'une admirable vérité. Sans doute y retrouve-t-on l'influence de B. Björnson qui, avec Le Rédacteur (1874) et Une faillite (1875), rendait, lui aussi, les armes au réalisme ; à vrai dire, après avoir sacrifié à tous les genres, s'être intéressé à toutes les époques et conçu tant de théories, il était naturel que, poussé par l'esprit de son temps, Ibsen fût tenté d'incarner ses idées dans des personnages réalistes et contemporains. La satire est nette : « Cette surface fardée et dorée que présentent les grandes sociétés, que cache-t-elle au juste ? vide et pourriture, si j'ose dire. Aucun fondement moral à la base. En un mot, des sépulcres blanchis, ces grandes sociétés d'aujourd'hui. » Pourtant, on ne saurait s'en tenir à cela : les drames contemporains n'ont rien de tableaux de mœurs purs et simples ; on y retrouve sans peine les idées-thèmes de l'auteur, la soif de vérité qui torture l'individu, et l'affirmation finale : « L'esprit de vérité et de liberté, voilà les soutiens de la société. »

La démarche est plus nette encore dans Maison de poupée (Et Dukkehjem, 1879). La pièce part d'un fait divers, l'histoire de cette Laura Kieler qu'a connue Ibsen ; femme d'un professeur, elle a, secrètement, emprunté pour sauver son mari malade et se le verra reprocher ensuite : l'affaire s'était terminée par un divorce. Les thèses féministes, lancées par Camilla Collett, faisaient alors fureur en Norvège et Ibsen [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages



Écrit par :

  • : professeur émérite (langues, littératures et civilisation scandinaves) à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  IBSEN HENRIK (1828-1906)  » est également traité dans :

BRAND (mise en scène S. Braunschweig)

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 095 mots

Écrivain de la démesure et du malaise dans la civilisation, Henrik Ibsen (1828-1906) est un auteur phare du théâtre contemporain. Durant la saison 2004-2005, de nouvelles mises en scène d'Hedda Gabler (par Éric Lacascade, Théâtre de l'Odéon-Ateliers Berthier à Paris), Maison de poupée (par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brand/#i_12163

HEDDA GABLER, Henrik Ibsen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 774 mots
  •  • 1 média

Au sein de la magistrale œuvre dramatique du Norvégien Henrik Ibsen (1828-1906), Hedda Gabler (1890), pièce en quatre actes, occupe une place centrale avec Une maison de poupée (1879). Elle relate le destin tragique d'une femme qui n'a pas su donner un sens à son existence. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hedda-gabler/#i_12163

PEER GYNT (mise en scène É. Ruf)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 918 mots
  •  • 1 média

Il est des œuvres impossibles. Monstrueuses. Parce qu'elles brassent tout l'univers, défient les notions d'espace et de temps. Parce qu'au travers d'un destin c'est celui de l'humanité tout entière qui se dessine, accumulant les interrogations, laissant en suspens les réponses. Bref, des œuvres qui semblent rétives à toute représentation. Peer Gynt est de celles-là. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peer-gynt/#i_12163

DRAME - Drame moderne

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 053 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Premier paradoxe : la contamination du drame par le roman »  : […] D'Aristote à Hegel – pour qui le drame « expose une action complète comme s'accomplissant sous nos yeux » –, c'est la notion de collision, de conflit au présent entre plusieurs personnages, qui caractérise la forme dramatique. Or les œuvres théâtrales maîtresses de la fin du xix e et du xx e siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-moderne/#i_12163

DUSE ELEONORA (1858-1924)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 922 mots

Actrice italienne qui trouva ses meilleurs rôles chez deux grands dramaturges européens : l'Italien Gabriele D'Annunzio et le Norvégien Henrik Ibsen. Née à Vigevano, en Lombardie, le 3 octobre 1858, la Duse, issue d'un milieu d'acteurs, fit ses débuts au théâtre à l'âge de quatre ans dans une adaptation pour la scène des Misérables . Dix ans plus tard, quand elle joua Juliett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleonora-duse/#i_12163

GRIEG EDVARD (1843-1907)

  • Écrit par 
  • Piotr KAMINSKI
  •  • 1 677 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La sainte trinité norvégienne »  : […] De retour en Norvège, en 1871, glorifié par la nouvelle reconnaissance internationale, il forme avec Bjørnson et Henrik Ibsen une sainte trinité norvégienne dont le but sera de renouveler l'art national. Une série d'œuvres réalisées en collaboration avec Bjørnson (une très forte scène dramatique, À la porte du couvent , op. 20, des Mélodies , op. 21, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edvard-grieg/#i_12163

LA MOUETTE (mise en scène T. Ostermeier)

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 984 mots

Dans le chapitre « Tchekhov au présent »  : […] Thomas Ostermeier jouit d’une exceptionnelle reconnaissance internationale, parfois en décalage avec la réception, dans son propre pays, de son théâtre réaliste et politiquement engagé. En France, il est couvert d’honneurs et les propositions de travail sont constantes. Il a déjà créé, en 2013, Les Revenants d’Ibsen, dans une traduction d’Olivier Cadiot, avec Valérie Dréville […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mouette-mise-en-scene-t-ostermeier/#i_12163

NAZIMOVA ALLA (1879-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 560 mots

Actrice américaine d'origine russe, formée en Russie, Alla Nazimova devint célèbre aux États-Unis grâce à ses prestations tant au théâtre qu'au cinéma. Née le 4 juin 1879 à Yalta, en Crimée (Ukraine, Empire russe), Alla Leventon abandonne sa formation de violoniste à l'âge de dix-sept ans et part à Moscou pour étudier l'art dramatique aux côtés de Vladimir Nemirovitch-Dantchenko et de Konstantin S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alla-nazimova/#i_12163

NORVÈGE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 24 720 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Réalisme et naturalisme (1850-1890) »  : […] L'époque qui suit voit d'importants changements économiques et sociaux. Il en résulte de vives luttes politiques, paysans et classe moyenne fortement nationalistes s'opposant à une droite royaliste et unioniste. En 1884, la gauche accède au pouvoir et introduit le parlementarisme dans les mœurs. C'est aussi le moment où la Norvège s'ouvre aux influences extérieures. Positivisme, rationalisme, util […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norvege/#i_12163

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « Du siècle des Lumières à l'ère industrielle »  : […] Dans toute l'Europe, le théâtre compte désormais parmi les lieux d'élection où se célèbrent les rites de l'esprit de société. Néanmoins, en ce temps où le mouvement des idées commande l'évolution conjuguée des mœurs et des formes littéraires, la création dramatique reste en retrait par rapport, en particulier, à l'essor du roman. En France, le fait caractéristique est la décomposition de la tragéd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_12163

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un moment d'hésitation dramaturgique »  : […] Le décor de La Maison brûlée (1907), deuxième « pièce de chambre » de Strindberg, porte trace d'un incendie antérieur à la représentation. À partir de cet événement inaugural s'invente une dramaturgie à rebours, qui renverse la dynamique de l'action tendue vers son dénouement que décrivait Goethe. Une telle dynamique régit encore Intérieur (1894) de Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-dramaturgie/#i_12163

Voir aussi

Pour citer l’article

Régis BOYER, « IBSEN HENRIK - (1828-1906) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henrik-ibsen/