BRAND (mise en scène S. Braunschweig)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain de la démesure et du malaise dans la civilisation, Henrik Ibsen (1828-1906) est un auteur phare du théâtre contemporain. Durant la saison 2004-2005, de nouvelles mises en scène d'Hedda Gabler (par Éric Lacascade, Théâtre de l'Odéon-Ateliers Berthier à Paris), Maison de poupée (par Thomas Ostermeier, Théâtre des Célestins à Lyon), ou encore Peer Gynt (par Patrick Pineau, Théâtre de l'Odéon-Ateliers Berthier) ont été montées. Au Théâtre national de Strasbourg et au Théâtre national de la Colline à Paris, Stéphane Braunschweig, lui, a choisi de mettre en scène Brand. Après sa création en 1895 par Lugné-Poe, la pièce ne fut portée à la scène en France qu'en 1928 par Georges Pitoëff, et en 1977, dans une adaptation, par Gilles Bouillon. Premier chef-d'œuvre d'Ibsen, elle concentre en elle les thèmes favoris de l'auteur : l'hypertrophie de la volonté, le divorce entre la vie et l'esprit, l'exigence morale et l'impulsion vitale.

Toute la violence de l'œuvre est présente dès le choix du rôle-titre : « Brand », en norvégien, signifie en effet « incendie » ou « brandon ». Une violence qui n'épargne rien. De fait, il faut avoir le cœur bien accroché pour supporter la cruauté de ces scènes où Brand, pasteur « fou de Dieu », exige de sa femme Agnès (Pauline Lorillard), au nom d'un absolu religieux dont aujourd'hui nous nous accommodons mal, le sacrifice de son enfant. La mort de l'enfant est certes un thème ibsénien : on l'a vu dans le Petit Eyolf monté en 2003 par Alain Françon. Mais cette seule scène, où Agnès s'agenouille dans la pénombre du presbytère devant les vêtements de son enfant mort, avant de les donner à une mendiante, parce que selon Brand « la victoire suprême est de tout donner », perturbe durablement. Stéphane Braunschweig excelle une fois encore dans la précision crépusculaire qui donne aux êtres e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, maître de conférences à l'université de Poitiers

Classification

Pour citer l’article

Anouchka VASAK, « BRAND (mise en scène S. Braunschweig) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brand/