HEIN CHRISTOPH (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsque Christoph Hein reçut en 1982 le prix Heinrich Mann, l'écrivain Peter Hacks le présenta dans sa laudatio comme une exception : dramatique dont les romans sont des succès, un romancier doué pour l'écriture dramatique. À l'époque, Peter Hacks ne pouvait pas savoir que l'auteur se révélerait être également non seulement un essayiste brillant, mais aussi un repère intellectuel et moral pour plus d'un de ses concitoyens dans les années difficiles qu'allait traverser l'Allemagne.

Curieux parcours en effet que celui de cet écrivain né en 1944 en Silésie et qui grandit en Thuringe et en Saxe avant d'aller poursuivre – illégalement – ses études secondaires à Berlin-Ouest, car « l'État des paysans et des ouvriers », ainsi que se désignait elle-même la R.D.A., avait refusé à ce fils de pasteur de continuer ses études dans son pays. La construction du Mur, en 1961, sonne l'heure de son retour dans sa famille et dans son pays, lequel lui refuse alors l'autorisation d'entreprendre des études supérieures, arguant de son départ illégal pour Berlin-Ouest et de la non-validité d'un baccalauréat « capitaliste ». Interdit d'études, le jeune Hein exerce différents emplois avant d'aller frapper à la porte de la Volksbühne dont Benno Besson est alors le directeur artistique.

Christoph Hein raconte que, depuis qu'on lui avait offert, à l'âge de douze ans, un volume réunissant les pièces de Schiller, une violente passion pour le théâtre s'était emparée de lui et lui avait donné le goût de l'écriture dramatique. Benno Besson l'engage à ses côtés ; Hein devient peu de temps après son assistant, puis son dramaturge, et l'auteur dramatique de la maison. La censure, elle, n'entend pas les choses de cette oreille. Si plusieurs pièces de Hein sont mises en répétition, elles reçoivent rarement l'autorisation d'être représentées, ou bien sont brusquement retirées de l'affiche peu après la première (Schlötel oder was solls, 1 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : directrice de l'association Les Amis du roi des Aulnes, traductrice

Classification


Autres références

«  HEIN CHRISTOPH (1944- )  » est également traité dans :

ALLEMAND THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 8 423 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Retour au quotidien ou détour par l'insolite ? »  : […] Les Nouvelles Souffrances du jeune W. (1972), adaptation satirique et pourtant émouvante du Werther de Goethe, annonce en R.D.A. l'heure d'un théâtre du quotidien volontiers critique. Cette pièce d'Ulrich Plenzdorf ouvre la voie à Jürgen Gross ( Match , 1978), à Georg Seidel ( Jochen Schanotta , 1985), qui me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-allemand/#i_6386

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Une écriture de la mémoire »  : […] L'orientation de la littérature romanesque vers le politique et le social continue à être présente dans de nombreux romans et récits construits autour des conflits entre l'intime et le politique. Ainsi des écrivains de générations différentes, Friedrich Christian Delius, né en 1943 ( Amerikahaus und der Tanz um die Frauen , 1997), Michael Wildenhain, né en 1958 ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_6386

Pour citer l’article

Nicole BARY, « HEIN CHRISTOPH (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-hein/