HAMLET-MACHINE, Heiner MüllerFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce texte dramatique de Heiner Müller (1929-1995), écrit en 1977, divisé en cinq parties, provient d'un projet initial conçu en 1961, qui était de transposer l'histoire d'Hamlet à Budapest après la révolte de 1956 : Hamlet est le fils d'un dirigeant communiste victime des purges staliniennes puis réhabilité. Mais l'auteur constate son impuissance à traiter du socialisme sous forme de fable et de dialogues. Réduite à neuf pages, la pièce se présente comme une succession de monologues, proférés par des personnages à l'identité chancelante. Le titre a été choisi en référence à la Machine célibataire de Marcel Duchamp et sans doute aussi aux « Machines désirantes » de Gilles Deleuze et Félix Guattari.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur au département des arts du spectacle à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-la Défense, traducteur, dramaturge

Classification


Autres références

«  HAMLET-MACHINE, Heiner Müller  » est également traité dans :

MÜLLER HEINER (1929-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOREL
  •  • 2 586 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps d'un Mur (1958-1989) »  : […] Müller débute au théâtre en 1958 avec Le Briseur de salaires et La Correction , deux « histoires de production », c'est-à-dire d'usines à reconstruire ou de grands chantiers à édifier. Avec la première, il réalise un projet que Brecht avait conçu avant lui – écrire une pièce sur un ouvrier activiste – et attire l'attention par son refus d'enjoliver la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heiner-muller/#i_24997

Pour citer l’article

Jean-Louis BESSON, « HAMLET-MACHINE, Heiner Müller - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamlet-machine/