HARD ROCK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu du blues urbain, du rock britannique et du British blues, le hard rock a pour groupes précurseurs Led Zeppelin et Deep Purple. Le heavy metal, plus brut et répétitif, emprunte parfois des thématiques satanistes. Ces courants sont à l'origine d'une constellation de styles, parmi lesquels le thrash metal, le speed metal ou, à l'opposé, le hard FM.

En France, on appelle « hard rock » les courants du rock influencés par le blues, les formes plus radicales, aux tempos davantage soutenus, étant étiquetées « heavy metal ». Le hard rock prend ses sources dans le blues (avec le riff* de guitare de Bo Diddley dans I'm A Man, 1955), le rock anglais tranchant des Who, le British blues et certains morceaux où la surenchère sonore devient une esthétique à part entière, comme le célèbre Born To Be Wild, du groupe américain Steppenwolf (1968, révélé par le film Easy Rider et où l'on entend l'expression « heavy metal thunder »), ou All Right Now (1970), du groupe britannique Free. Certains groupes américains avaient cependant anticipé cette esthétique : ainsi Blue Cheer (avec une version assourdissante du Summertime Blues d'Eddie Cochran en 1968), The Stooges, MC5, Iron Butterfly, Blue Öyster Cult (qui met parfois en présence cinq guitaristes sur scène). Les Américains de Grand Funk (Railroad), fondé en 1968, s'étaient également fait connaître par le surdimensionnement de leur système de sonorisation.

Aux sources du hard rock

Dans les années 1970 au Royaume-Uni, deux courants musicaux apparaissent. Dès 1971, le groupe Black Sabbath dessine dans Paranoid les contours du heavy metal, avec des textes qui ont pour thème la magie noire et l'occultisme et une musique répétitive construite autour de riffs* de guitares à base de fondamentales et de quintes ; les instruments sont souvent accordés plus bas que le diapason. En ce qui concerne le hard rock proprement dit, les deux groupes initiateurs du genre sont Led Z [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HARD ROCK  » est également traité dans :

BLACK SABBATH

  • Écrit par 
  • Greg KOT
  • , Universalis
  •  • 484 mots

Dans les années 1970, le groupe britannique Black Sabbath a défini, par son rock matraqué construit autour de riffs de guitare, les contours du heavy metal. Ses principaux membres furent Ozzy Osbourne (de son vrai nom John Michael Osbourne, né en 1948), Terry « Geezer » Butler (Terence Michael Joseph Butler, né en 1949), Tony Iommi (Frank Anthony […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/black-sabbath/#i_96376

LED ZEPPELIN

  • Écrit par 
  • Susan FAST
  •  • 1 030 mots

de blues comme Howlin' Wolf et Muddy Waters, Plant crée le son qui définira une grande partie du chant du hard rock et du heavy metal : une tessiture haute, beaucoup de distorsion, un volume élevé et de l'émotion en excès (Whole Lotta Love en est un exemple classique). Plant est toutefois capable d'un éventail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/led-zeppelin/#i_96376

MOORE GARY (1952-2011)

  • Écrit par 
  • Patricia BAUER
  •  • 240 mots

Le guitariste et chanteur irlandais Gary Moore a marqué le monde de la musique par son jeu incendiaire exceptionnel ; il exerça son talent en participant au groupe irlandais de hard rock Thin Lizzy tout en menant une brillante carrière en solo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gary-moore/#i_96376

POP MUSIC

  • Écrit par 
  • Paul ALESSANDRINI, 
  • Gérard JOURD'HUI, 
  • Philippe JUGÉ, 
  • Christian LEBRUN
  •  • 7 700 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La rock music dans les années 1980 »  : […] État dans l'État du rock, le hard, ou heavy metal, régulièrement jugé moribond, renaît cycliquement de ses cendres. Iron Maiden et Def Leppard en Angleterre, Metallica, Motley Crue, Van Halen, Bon Jovi, Guns N' Roses aux États-Unis sont les bruyants et sauvages héros de farouches hordes adolescentes qui refusent la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pop-music/#i_96376

PROFILE RECORDS

  • Écrit par 
  • Charlie GILLETT
  • , Universalis
  •  • 226 mots

date à laquelle le trio Run-D.M.C. fait appel au chanteur d'Aerosmith, Steven Tyler, et à son guitariste, Joe Perry, pour reprendre leur tube de hard rock Walk This Way, sorti dix ans plus tôt. Produit par le label Profile, le titre passe sur les ondes de nombreuses radios américaines et devient le premier tube de rap à se hisser dans les cinq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/profile-records/#i_96376

Voir aussi

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « HARD ROCK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hard-rock/